7ème circonscription - Premier tour de la législative partielle :

Poudroux soigne son retour, Robert in extremis


Publié / Actualisé
Ce premier tour de la législative partielle dans la première circonscription, ce dimanche 23 septembre 2018 aura été riche en enseignements. Jean-Luc Poudroux, candidat de l'union de la droite, soigne son retour en terminant en tête avec un score flatteur de 27,11% des voix. Pierrick Robert se qualifie également pour le second tour, in extremis, (17,07%) après une bataille très serrée avec le candidat sans étiquette, et la grande surprise de cette élection, Aurélien Centon (15,01%).
Ce premier tour de la législative partielle dans la première circonscription, ce dimanche 23 septembre 2018 aura été riche en enseignements. Jean-Luc Poudroux, candidat de l'union de la droite, soigne son retour en terminant en tête avec un score flatteur de 27,11% des voix. Pierrick Robert se qualifie également pour le second tour, in extremis, (17,07%) après une bataille très serrée avec le candidat sans étiquette, et la grande surprise de cette élection, Aurélien Centon (15,01%).

Jean-Luc Poudroux, le retour d’un autre dinosaure

Les municipales de 2014 avaient signé le retour d’un bon nombre de "dinosaures" : André Thien-Ah-Koon, Joseph Sinimalé, Marco Boyer ou encore Jean-Paul Virapoullé. Cette législative partielle confirme la tendance avec le grand retour d’un autre dinosaure sur la scène politique locale. Jean-Luc Poudroux, ancien maire de Saint-Leu jusqu’en 2008, et président du Conseil général de 1998 à 2004, soigne son retour sur la scène politique en finissant en tête de ce premier tour avec 27,11% des voix.

Fait d’arme majeur pour l’homme politique, il enregistre un score flatteur sur les terres dont il fut le maire, avec 37,18% des voix. C’est une véritable contre-performance pour le maire de Saint-Leu, Bruno Domen, et pour Thierry Robert, ancien maire de Saint-Leu et député déchu sur une terre où il était habitué à flirter avec des scores avoisinant les 60%.

La candidature de Jean-Luc Poudroux pouvait être perçue comme une surprise. Les habitants de la 7ème circonscription semblent avoir validé ce choix soutenu par les deux grandes formations de droite que sont Objectif Réunion de Didier Robert et Les Républicains de Michel Fontaine. "C’est une première mi-temps victorieuse. Nous devons poursuivre cette dynamique pour remporter le match dimanche prochain", s’est réjoui l’ancien président de Département.

Pierrick Robert passe in extremis, désaveu pour son frère

Le suspense aura duré jusqu’au bout. Pierrick Robert, candidat LPA se qualifie donc pour le second tour en recueillant 17,07% des voix. Contrairement à son frère, Pierrick Robert aura donc énormément souffert pour convaincre la population de cette 7ème circonscription. Hormis Saint-Louis dont il est élu d’opposition, Perrick Robert n’aura finalement réussi à s’imposer dans aucune des communes, même pas à Saint-Leu où il termine seulement deuxième avec 27% des voix, loin derrière Jean-Luc Poudroux.

Plusieurs motifs pourraient expliquer un tel désaveu : ce sentiment que le pouvoir politique est un bien de famille qui peut se transmettre entre frère n’a peut-être pas été accepté par la population. Thierry Robert souffre peut-être également des conséquences de son inéligibilité, liée au non-paiement dans les temps des impôts dont il était redevable, et ce, alors que l’ancien député a toujours surfé sur sa probité et son parler vrai pour mettre en exergue son engagement politique.

"Ce résultat montre que le second tour nous réserve de bonnes perspectives", a déclaré Pierrick Robert, soulignant que "la mobilisation" pourrait être un arbitre décisif le 30 septembre prochain. En ce qui concerne son score à Saint-Leu, Pierrick Robert n’est "pas surpris" par le score de Jean-Luc Poudroux. "C’est un ancien maire et un ancien président du Conseil général", rappelle le candidat LPA.

Aurélien Centon, une surprise rafraichissante

C’est un très beau parcours pour le président de l’association Ptit Cœur, Aurélien Centon. Il aura mené une campagne à l’image de son engagement, courageuse et généreuse.

A l’heure où nous sommes témoins d’une véritable rupture entre le politique et le citoyen, qui se matérialise par des taux d’abstention records (76,85% pour ce premier tour), le succès enregistré par Aurélien Centon est une surprise rafraichissante qui démontre certainement que les logiques d’appareils arrivent à bout de souffle, et que la population est en quête d’authenticité, d’un engagement réel et exemplaire au profit des autres.

C’est très certainement cette image d’homme vrai et engagé qui aura permis à Aurélien Centon de recueillir 15,01% des voix, battu d’extrême justesse par Pierrick Robert, ce qui ne lui permet pas de se qualifier pour le second tour. Très ému, Aurélien Centon a adressé ses premières pensées "aux malades qu'on aurait pu aider" en cas de victoire. Pour l'heure, le jeune président d'association a refusé de donner une consigne de vote, estimant être un "homme libre".

Un second tour aux allures de Régionales ?

C'est Thierry Robert lui même qui a régionalisé ce second tour. "C'est devenu une élection régionale qui oppose Didier Robert à Thierry Robert", a-t-il affirmé, appelant la population à sanctionner la politique du président de Région, principal soutien de Jean-Luc Poudroux.

Mais cette élection a plutôt une allure de remake des municipales de 2008, sauf que ce n'est pas le même Robert qui se présente. A l’époque, c’est Thierry Robert qui avait remporté le scrutin face à Jean-Luc Poudroux. 10 ans après, son frère, Pierrick, vient affronter le même Jean-Luc Poudroux au second tour de cette législative partielle qui vise à désigner le remplaçant de… Thierry Robert.

La mobilisation pourrait être décisive, tout comme le report des voix des autres candidats. Une chose est certaine, c’est que cette "finale" sonne comme une revanche entre les deux anciens maires de Saint-Leu. Le premier étant directement candidat à la députation, le second étant, d’une certaine manière, candidat par procuration à travers son frère, Pierrick.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !