Nassimah Dindar réagit aux annonces du gouvernement :

"Arrêtons de toucher à la classe moyenne"


Publié / Actualisé
Dans un communiqué de presse, la Sénatrice Nassimah Dindar interpelle le gouvernement, suite à l'annonce des mesures fiscales concernant les Outre-mer. "Depuis des années, quels que soient les gouvernements, ce sont toujours les classes moyennes, les sherpas de la cordée, qui ont été mises à contribution pour redresser les comptes de la Nation. Il serait bon que la justice sociale soit enfin rétablie", commente l'élue.
Dans un communiqué de presse, la Sénatrice Nassimah Dindar interpelle le gouvernement, suite à l'annonce des mesures fiscales concernant les Outre-mer. "Depuis des années, quels que soient les gouvernements, ce sont toujours les classes moyennes, les sherpas de la cordée, qui ont été mises à contribution pour redresser les comptes de la Nation. Il serait bon que la justice sociale soit enfin rétablie", commente l'élue.

Le Gouvernement a confirmé deux importantes réformes fiscales qui vont affecter les ménages et entreprises ultramarines dès l’année prochaine.

 

D’une part la suppression de la tva non perçue récupérable va impacter la compétitivité des entreprises car elle a une incidence importante pour le financement des investissements productifs.

 

D’autre part, l’abattement fiscal dont bénéficiaient les ménages sera raboté et ne concernerait plus que les ménages les plus modestes. Cet abattement de 30% bénéficie à la classe moyenne qui seule paye réellement des impôts, les ménages les plus riches pouvant toujours trouver des leviers de défiscalisation. Il permet de compenser en partie le surcoût de la vie que connaissent les Ultramarins, notamment du fait de l’octroi de mer, impôt qui ne concerne que les Outre-Mer.

 

Au nom de l’égalité fiscale entre citoyens français le Gouvernement envisage-t-il la suppression de l’octroi de mer et la compensation en termes de ressources pour les collectivités qui en bénéficient ?

 

Au nom de l’égalité du pouvoir d’achat entre citoyens français, le Gouvernement envisage-t-il la compensation des surcoûts qui affectent les biens de consommation dans les Outre-Mer ?

 

Peut être le ministre Darmanin attendu à La Réunion dans les tout prochains jours apportera-t-il d’utiles précisions sur ces sujets. 

 

Le Président Macron a expliqué, en présentant le plan anti Pauvreté, qu’un État solidaire et juste devait se préoccuper des " premiers " et des " derniers de cordée ". Mais je rappelle qu’aucune cordée ne grimpe de sommet sans être accompagnée de sherpas dont il faut aussi tenir compte. Depuis des années, quels que soient les gouvernements, ce sont toujours les classes moyennes, les sherpas de la cordée, qui ont été mises à contribution pour redresser les comptes de la Nation. Il serait bon que la justice sociale soit enfin rétablie.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !