Lycées professionnels :

Cette réforme qui ne passe pas


Publié / Actualisé
Pour eux, l'image de " voie de garage " de la formation professionnelle n' a pas beaucoup évolué. Et la réforme du lycée professionnel annoncée par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale va, selon les syndicats, écorner encore un peu plus l'image de la filière. Ils affirment que cette réforme " brade le lycée pro ". L'intersyndicale parle aussi d'une " qualité de formation réduite et de diplômes dévalorisés ". Ils sont vent debout contre cette réforme alors pour faire écho localement à la mobilisation nationale, c'est devant le rectorat qu'ils se sont donnés rendez-vous.
Pour eux, l'image de " voie de garage " de la formation professionnelle n' a pas beaucoup évolué. Et la réforme du lycée professionnel annoncée par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale va, selon les syndicats, écorner encore un peu plus l'image de la filière. Ils affirment que cette réforme " brade le lycée pro ". L'intersyndicale parle aussi d'une " qualité de formation réduite et de diplômes dévalorisés ". Ils sont vent debout contre cette réforme alors pour faire écho localement à la mobilisation nationale, c'est devant le rectorat qu'ils se sont donnés rendez-vous.

Ils n’étaient pas très nombreux, une quarantaine au maximum. Ils ne cherchaient pas forcément à se faire entendre mais plutôt à se rendre visibles. Pancartes, panneau et drapeaux aux couleurs de leur syndicat respectif. Et ils ne mâchent pas leurs mots, taxe la réforme de " réforme au rabais ".

Selon les syndicats, il y aurait entre 15.000 et 17.000 élèves en lycée professionnel à La Réunion pour environ 2.000 enseignants.

 

fh/www.ipreunion.com

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !