Octobre rose :

Saint-Benoît - Un mois de mobilisation contre le cancer du sein


Publié / Actualisé
Cette année encore, la Ville de Saint-Benoît se mobilise contre le cancer su sein. Plusieurs actions de lutte et de sensibilisation de tous les publics seront menées en ce sens dans le cadre d'Octobre rose. La commune bénédictine travaille en collaboration avec la Ligue contre le cancer, et "avec le concours de nombreux partenaires (GHER, Run dépistages, CHU, Rotary Club, association AFECT, CASA, CCAS) indique la mairie. "Pour cette nouvelle édition d'Octobre rose, l'accent est mis sur les rencontres et échanges avec les professionnels de santé. Un seul but : informer dès le plus jeune âge dans l'espoir de faire reculer le cancer du sein" ajoute la commune dont nous publions le communiqué ci-dessous (Photo D.R)
Cette année encore, la Ville de Saint-Benoît se mobilise contre le cancer su sein. Plusieurs actions de lutte et de sensibilisation de tous les publics seront menées en ce sens dans le cadre d'Octobre rose. La commune bénédictine travaille en collaboration avec la Ligue contre le cancer, et "avec le concours de nombreux partenaires (GHER, Run dépistages, CHU, Rotary Club, association AFECT, CASA, CCAS) indique la mairie. "Pour cette nouvelle édition d'Octobre rose, l'accent est mis sur les rencontres et échanges avec les professionnels de santé. Un seul but : informer dès le plus jeune âge dans l'espoir de faire reculer le cancer du sein" ajoute la commune dont nous publions le communiqué ci-dessous (Photo D.R)

"Des conférences/débats animées par le personnel soignant du GHER et du CHU (gynécologues, pédiatres, sages-femmes, PMI…) sont proposées aux femmes mais aussi aux jeunes scolarisés en lycée à Saint-Benoît.

Le jeudi4 octobre, une journée sur " Les bienfaits de l’allaitement " est organisée à la médiathèque Antoine Roussin. De 9h à 12h30, les femmes ont rendez-vous avec le Pôle femmes/enfants du GHER pour échanger sur les bienfaits de l’allaitement maternel sur le bien-être des mamans.

Le mercredi 10 octobre à 14h, toujours à la médiathèque, des gynécologues-obstétriciens, radiologue, sages-femmes invitent le public à une conférence/débat intitulée " Le cancer du sein : prévention, dépistage et prise en charge " où les femmes pourront entendre quelques recommandations pour se prémunir du cancer du sein, mais aussi poser leurs questions aux professionnels sur l’examen radiographique du sein (la mammographie), et découvrir les différentes possibilités de traitement.

Le samedi 13 octobre dès 8h, afin de soutenir la lutte contre le cancer du sein, les services de la Ville donnent rendez-vous au public sur la Place de la mairie pour le départ d’une " Marche rose " allant du centre-ville jusqu’au complexe du Stade Alane où un pique-nique partage sera organisé.

Enfin, le mercredi 31 octobre à partir de 14h, la Ville attend un public nombreux sur la Place de la mairie pour une belle après-midi de solidarité, entre activités sportives (réveil musculaire, zumba, relais), danse, chaîne humaine, distribution et dépôt de bougies.

Par ailleurs, durant le mois, des actions de proximité seront menées auprès de publics ciblés : l’intervention d’une socio-esthéticienne pour les âgées (le 04 octobre), une rencontre sport et prévention animée par le Rotary club et la Ligue contre le cancer pour les élèves du collège Amiral Bouvet et de l’école André Hoareau (le 05 octobre), l’intervention d’un professionnel de santé pour les habitants de Petit-Saint-Pierre (le 17 octobre), enfin, une journée de prévention sur le Ludoparc avec des intervenants de la Ligue lors de la finale régionale de moringue (le 21 octobre).

Une campagne d’affichage pour promouvoir la mammographie

En parallèle, la Ville lance également une campagne d’affichage pour sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein. Le cancer du sein est un enjeu de santé publique et un défi pour la santé des femmes. 54 000 nouveaux cas sont mis au jour chaque année en France. Pourtant, nous savons aujourd’hui que, détectés à temps, 9 cancers du sein sur 10 sont guéris. Le dépistage est donc primordial voire même vital car c’est grâce à lui que nous arriverons à réduire la mortalité de ce cancer.

De plus en plus de femmes participent chaque année au dépistage organisé du cancer du sein. Mais force est de constater que beaucoup sont encore réticences à faire une mammographie pour des raisons diverses : par manque de temps, parce qu’elles se sentent en bonne santé, qu’elles ont peur du résultat… Les messages véhiculés sur ces affiches visent à promouvoir ce dépistage souvent vécu avec beaucoup d’appréhension par les femmes concernées, c’est-à-dire celles âgées de 50 ans et plus.
 

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !