Les syndicats dénoncent la visite éclair du ministre de l'Action et des Comptes Publics :

Gérald Darmanin "méprise les gens de son ministère et les contribuables réunionnais"


Publié / Actualisé
Vingt-quatre heures top chrono... un seul petit jour... et en week-end. Le ministre de l'Action et des Comptes Publics, Gérald Darmanin sera à La Réunion du vendredi 5 au soir jusqu'au samedi 6 octobre 2018. Les syndicats Solidaires Finances publique et la CGTR dénoncent une visite éclair "coup de comm'", loin des réalités rencontrées par les employés des Centres de finances et des contribuables réunionnais. Le député Jean Hugues Ratenon appelle quant à lui les élus à boycotter le dîner républicain prévu le vendredi soir à la Préfecture.
Vingt-quatre heures top chrono... un seul petit jour... et en week-end. Le ministre de l'Action et des Comptes Publics, Gérald Darmanin sera à La Réunion du vendredi 5 au soir jusqu'au samedi 6 octobre 2018. Les syndicats Solidaires Finances publique et la CGTR dénoncent une visite éclair "coup de comm'", loin des réalités rencontrées par les employés des Centres de finances et des contribuables réunionnais. Le député Jean Hugues Ratenon appelle quant à lui les élus à boycotter le dîner républicain prévu le vendredi soir à la Préfecture.

"Nous n’attendons absolument rien, c’est une visite de communication, nous avons bien compris ce message, rit ironiquement Magali Billard, secrétaire générale de Solidaires finances publiques. Ils vont venir, faire une photo devant trois plantes, trois directeurs, mettre ça dans le site administratif de la Direction Générale des Finances Publiques pour dire qu’ils sont allés à La Réunion, et c’est tout !" La syndicaliste est désabusée devant ce qu’elle appelle une "mise en scène".

La visite du ministre, sa première à la Réunion depuis sa nomination en mai 2017 aura lieu un samedi, alors que les services des Centres des Finances Publiques seront fermés. Pas de contribuables. Pas de salariés. Pour Pierrick Ollivier, secrétaire départemental CGTR Finances Publiques, Gérald Darmanin "méprise les gens de son ministère et les contribuables réunionnais."

Manque d’effectif, fermetures des service, réforme de la Fonction publique Cap 2022, suppressions d'au moins 50.000 postes sur le plan national sur quatre ans, prélèvement à la source, abattement de 30% dans les Dom... Les sujets que les syndicats auraient voulu poser sur la table sont nombreux.

Lire aussi => Solidaires finances publiques dénoncent "un discours sans annonce"

"Mépris du public réunionnais"

Magali Billard estime également qu'en agissant ainsi, le ministre "méprise le public réunionnais : les citoyens qui ont des problèmes avec le passage au prélèvement à la source, ceux qui n'arrvient pas se à faire accueillir dans des délais normaux, ceux qui voient leur dossiers ralentis parce qu’on manque de personnel. C’est volontairement ne pas les entendre." La secrétaire générale de Solidaires finances publiques résume : "Le but d'une visite un samedi est clair : ne pas faire face au public, ne pas faire face aux problèmes."

Les syndicats n'ont pas été prévenus de cette visite

Mais pour les syndicats, il y a encore plus grave. Ils n'ont reçu aucune annonce officielle, ni du ministère, ni de leur administration de la venue de Gérald Darmanin. "Tout a été officieux", confirme Pierrick Ollivier, "nous l’avons appris par des bruits de couloirs, ajoute Magali Billard. Rien ne nous a été transmis." Indifférence, mépris, les syndicats se sentent ignorés. Même si le ministre invite demain la CGTR Finances Publiques à la table des discussionx, Pierrick Ollivier est catégorique : "Nous n’irons pas. Nous n’irons pas faire des ronds de jambe à la Préfecture. Nous voulons le voir dans un Centre des Finances Publique ouvert, avec des contribuables et des gens qui travaillent." Solidaires finances publiques a, de son côté envoyé un courrier pour demander un rendez-vous avec le ministre Darmanin. Si pour pour le moment le syndicat n'a pas de réponse, il n'exclu pas le fait de le rencontrer : "S’il nous demande de venir en Préfecture, on s’y rendra puisque nous l’avons demandé."

Appel au boycott du "dîner républicain"

Jean Hugues Ratenon, député de la 5ème circonscription appelle quant lui les élus de La Réunion à boycotter "le dîner républicain" prévu vendredi soir : "Il serait indécent de participer à ce diner avec nos beaux habits, écrit-il dans un communiqué, s’assoir autour d’une table bien garnie en présence du Ministre du rabot social quand la population n’arrive plus à joindre les deux bouts." Une visite éclair certes, mais qui ne sera pas de tout repos.

Programme du ministre

Vendredi :

  • Arrivé du ministre en fin d'aprè-midi
  • Dîner républicain avec des élus de la Préfecture

Samedi :

  • Matin : Visite au Port de la direction régionale de la douane et rencontre avec des acteurs économique
  • Midi : Visite du Grand Port maritime
  • Après-midi : réunion autour du prélèvement à la source
  • Fin d'après-midi : visite du Centre des Finances publiques de Champ Fleuri

nt/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Moi président, Posté
Darmanin méprise les fonx surpolitisés, et il est loin d'être le seul