[VIDEOS] Au Parc des expositions de Saint-Denis du 11 au 14 octobre :

En danger, le BTP tient son premier salon


Publié / Actualisé
Pour la première fois, la filière du Bâtiment et des Travaux publics ont leur salon. Le FRBT (Fédération Réunionnaise du Bâtiment et des Travaux publics) s'associe avec la Nordev pour organiser sur quatre jours entre le 11 et le 14 octobre une rencontre entre professionnels, partenaires, institutionnels et grand public. Une centaine d'exposants pour près de 180 stands seront réunis sur 3.500 m2. Objectifs : redonner de l'espoir à une filière quasi en berne et relancer le secteur.
Pour la première fois, la filière du Bâtiment et des Travaux publics ont leur salon. Le FRBT (Fédération Réunionnaise du Bâtiment et des Travaux publics) s'associe avec la Nordev pour organiser sur quatre jours entre le 11 et le 14 octobre une rencontre entre professionnels, partenaires, institutionnels et grand public. Une centaine d'exposants pour près de 180 stands seront réunis sur 3.500 m2. Objectifs : redonner de l'espoir à une filière quasi en berne et relancer le secteur.

"Ce salon a deux directions : vers le grand public et vers les professionnels, explique François Javel, président de la Nordev. Ces derniers sont invités pour discuter de la profession, de son organisation et de son avenir." Un avenir qui est de plus en plus sombre pour le secteur…Suppression de l'APL, accession, la fin annoncée du CISE, l'annonce de la suppression de l'abattement dom de 30%... Le secteur du BTP va mal, c’est une filière "au fond du gouffre" nous disait Bernard Siriex, le président de la FRBT il y a quelques semaines. Son chiffre d’affaires dépend en grande partie de la commande publique qui diminue de manière considérable. Fin 2017, le nombre d’entreprise du secteur s’élevait près de 2.700 pour un peu moins de 17.000 employés.

Lire aussi => La filière BTP inquiète pour l'avenir

"Nous avons pensé qu'il était temps dans une dynamique commune et partagée avec les donneurs d'ordres, les collectivités, les professionnels (...) de faire ce salon pour que tout le monde se rencontre," nous raconte François Javel. Sur quatre jours, il y aura ainsi des conférences, des colloques, des réunions autour de sujets divers et variés. Ragardez :

Alors ce salon, c'est un "espoir, une occasion inespérée qui devrait nous permettre de faire un grand pas en avant," estime Bernard Siriex, président de FRBTP. "L’objectif principal pour nous, poursuit-il, c’est de remettre autour de la table tous les acteurs de la filière : les donneurs d’ordres, les collectivités, les bailleurs sociaux… de façon à ce que nous puissions défendre ensemble notre métier, notre savoir-faire, la qualité de ce que nous accomplissons. Mais aussi démonter que le BTP a encore des lueurs d’espoir pour l’avenir, pour les jeunes." Dans cette optique, plusieurs séances de Job-dating auront lieu pendant les quatre jours de salon. Regardez :

Un salon ouvert à tous

Vitrine d'un secteur qui demande à être d'avantage valorisé, le grand public est également invité à ce salon. Une opportunité pour appréhender l'étendue des innovations et des technicités nécessires pour oeuvrer dans le BTP."D’une manière concrète, explique le président de la Nordev : nous avons une centaine d’exposants à ce salon issu de différents corps de métiers du BTP. Ils peuvent répondre à des questionnement ou même à des commandes."

La Nordev espère que le salon du BTP sera une réussite pour pouvoir le pérenniser "tous les deux ans : ce secteur d’activité fait complètement partie de l’économie. Quand le bâtiment va tout va, alors faisons aller le bâtiment."

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !