Madagascar :

Deux enfants et quatre adultes décèdent des suites de la peste


Publié / Actualisé
Selon nos confrères de l'Express de Madagascar, six personnes, deux enfants et quatre adultes, ont succombé à la peste au mois de septembre dans le Sud de la Grande île dans le district d'Iakora, une zone enclavée et difficile d'accès. Le village avait déjà connu plusieurs dizaines de morts lors de l'épidémie de peste fin 2016. Les récents décès seraient d'ailleurs liés à cette épidémie de 2016, les victimes auraient manipulé les corps des personnes décédées il y a deux ans et ainsi, contracté la maladie. Il faut savoir que les bactéries restent actives pendant sept ans sur un cadavre surtout lorsqu'elles se trouvent dans un endroit non aéré. Selon nos confrères, "une source se voulant rassurante indique que la situation est déjà maîtrisée dans ce village sans toutefois préciser si il y a encore des malades sous traitement."
Selon nos confrères de l'Express de Madagascar, six personnes, deux enfants et quatre adultes, ont succombé à la peste au mois de septembre dans le Sud de la Grande île dans le district d'Iakora, une zone enclavée et difficile d'accès. Le village avait déjà connu plusieurs dizaines de morts lors de l'épidémie de peste fin 2016. Les récents décès seraient d'ailleurs liés à cette épidémie de 2016, les victimes auraient manipulé les corps des personnes décédées il y a deux ans et ainsi, contracté la maladie. Il faut savoir que les bactéries restent actives pendant sept ans sur un cadavre surtout lorsqu'elles se trouvent dans un endroit non aéré. Selon nos confrères, "une source se voulant rassurante indique que la situation est déjà maîtrisée dans ce village sans toutefois préciser si il y a encore des malades sous traitement."
   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !