La nouvelle a été annoncée aux syndicats :

CHU - L'application du décret de désindexation des primes repoussée à 2019


Publié / Actualisé
A 12h31, le Directeur général du CHU, Lionel Callenge, a annoncé par mail aux syndicalistes qu'"un dispositif de compensation pour les contractuels des établissements publics de santé de La Réunion serait proposé et discuté lors d'une réunion dont la date sera communiquée d'ici la fin de la semaine". Une avancée donc pour l'un des points conflictuels soulevé par ce décret qui met fin à l'indexation des certaines primes pour les agents des établissements publics de santé de La Réunion. Néanmoins, les syndicats restent décidés à faire invalider ce décret, au titre qu'il créée une inégalité entre les fonctionnaires. Nouveau coup de théâtre à l'heure du déjeuner, Lionel Calenge et les autres directeurs des établissements publics de santé de La Réunion, ont pris l'engagement écrit que "le décret sera sans effet sur le montant de la rémunération des personnels titulaires et stagiaires jusqu'à fin décembre 2018". Si beaucoup y voient un délai gagné, la CFDT se montre très sceptique, parlant de jeux de mots : "L'application du décret ne change pas, c'est juste qu'à cause de la compensation, la rémunération ne baisse pas", explique Expédit Lock-Fat.
A 12h31, le Directeur général du CHU, Lionel Callenge, a annoncé par mail aux syndicalistes qu'"un dispositif de compensation pour les contractuels des établissements publics de santé de La Réunion serait proposé et discuté lors d'une réunion dont la date sera communiquée d'ici la fin de la semaine". Une avancée donc pour l'un des points conflictuels soulevé par ce décret qui met fin à l'indexation des certaines primes pour les agents des établissements publics de santé de La Réunion. Néanmoins, les syndicats restent décidés à faire invalider ce décret, au titre qu'il créée une inégalité entre les fonctionnaires. Nouveau coup de théâtre à l'heure du déjeuner, Lionel Calenge et les autres directeurs des établissements publics de santé de La Réunion, ont pris l'engagement écrit que "le décret sera sans effet sur le montant de la rémunération des personnels titulaires et stagiaires jusqu'à fin décembre 2018". Si beaucoup y voient un délai gagné, la CFDT se montre très sceptique, parlant de jeux de mots : "L'application du décret ne change pas, c'est juste qu'à cause de la compensation, la rémunération ne baisse pas", explique Expédit Lock-Fat.

À 6h ce matin, les syndicalistes FO-Santé et CFTC-Santé ont barricadé le siège administratif du CHU situé à Saint-Paul. Un cadenas a été placé sur le portail du bâtiment, l'accès à l'établissement est complètement bloqué. Ce que veulent les syndicalistes : que l'application du décret sur les primes d'indexation sorti vendredi 28 septembre dernier soit reporté au mois de janvier. Vers 13h, il semblerait qu'ils aient obtenu gain de cause. L'application du décret devrait être repoussé à 2019.

Entre-temps, les syndicalistes mèneront une bataille juridique pour faire annuler définitivement ce décret qui, selon eux, ne prend pas en compte la situation des contractuels et qui, dans tous les cas, ne serait pas satisfaisant à cause du caractère dégressif de ces primes compensatoires. En effet, la compensation dégressive efface l'effet financier par nouvel échelon acquis alors que les nouveaux fonctionnaires, entrés après le décret et ne bénéficiant pas de cette compensation, ne verraient pas leur carrière gelée.

Reçus par les deux directeurs généraux de l'établissement, les syndicalistes affirment que leurs inquiétudes ont été entendues notamment par Lionel Calenge, le directeur du CHU. Toutefois, les syndicats maintiennent la pression, ils ont demandé l'arbitrage de l'ARS pour qu'un écrit repoussant l'application du décret sorte dans la journée. Ce n'est qu'à partir de ce moment-là que les syndicalistes lèveront le camp..

ml et fh/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Moin974, Posté
Comment peut-on être syndicaliste et aussi con... le mec ne change rien à l'application du décret et ils crient victoire....PPFFFF on est pas dans la merde à être défendu comme ça !!!!