Après le sauvetage des deux skippers de la Golden Globe Race :

Retour à quai de l'Osiris et de son équipage, lundi 8 octobre


Publié / Actualisé
Lundi 8 octobre 2018, à 13h, l'Osiris, patrouilleur de surveillance des pêches des Affaires Maritimes, rentrera de sa dernière mission pendant laquelle l'opération de sauvetage de deux skippers de la Golden Globe Race aura été menée avec succès au sud de l'Île de Saint Paul.
Lundi 8 octobre 2018, à 13h, l'Osiris, patrouilleur de surveillance des pêches des Affaires Maritimes, rentrera de sa dernière mission pendant laquelle l'opération de sauvetage de deux skippers de la Golden Globe Race aura été menée avec succès au sud de l'Île de Saint Paul.

Ce retour au port marquera la fin du service actif de ce patrouilleur maritime qui opérait des missions de surveillance des zones économiques exclusives australes et de mise en œuvre du Plan Régional de Surveillance des Pêches de la Commission de l’Océan Indien (COI). Un partenariat public/privé exemplaire commencé il y a 15 ans, entre les armements de la grande pêche australe (regroupés au sein du Groupement d'Intérêt Économique (GIE) "Protection Légine & Ressource Halieutique" (PLRH) et la Direction de la Mer du Sud de l'Océan Indien (DMSOI) avec le soutien de l'administration des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF).

Lire aussi => Golden Globe Race : Les deux marins ont été évacués par hélicoptère

Par délégation, la gestion opérationnelle du navire était confiée depuis 2003 à l’armement réunionnais SAPMER, dont l’ensemble des équipes assurait le recrutement et la formation des équipages, la gestion technique et administrative du navire, sous le contrôle de la DMSOI.

"Le retour au port d’un navire et de son équipage est toujours un moment fort émotionnellement pour nos marins et nos équipes à terre. C’est un moment de retrouvailles et de reprise de contact physique entre des personnes. Après des semaines de mer, nos marins retrouvent la vie terrienne et surtout leurs proches. Nos équipes à terre sont heureuses et soulagées de les voir rentrer au port. À la SAPMER, il existe un lien particulier entre notre équipe à terre et nos marins, sachant que nous sommes en relation permanente avec eux qui naviguent souvent dans des conditions de mer extrêmes", souligne Adrien de Chomereau, Directeur Général de la SAPMER, avant de poursuivre : "Ce sera aussi pour nous l’occasion de dire et de témoigner à nos marins toute notre fierté et notre reconnaissance, après les opérations de sauvetage qu’ils ont menées le 24 septembre dernier, au large de l’île de Saint-Paul".

Cette dernière mission de l’OSIRIS a en effet été marquée par les opérations d’assistance et de sauvetage des skippers Tomy ABHILASH (skipper indien) et Gregor McGUCKIN (skipper irlandais).
Une opération de coordination entre le CROSS Réunion, le JRCC australien (Centre de sauvetage maritime et aérien), le personnel des TAFF, et les marins de la SAPMER sur l’OSIRIS. Ces deux skippers participaient à la course en solitaire et sans escale autour du monde La Golden Globe Race (débutée le 1er juillet 2018 au départ des Sables-d'Olonne, en France métropolitaine). Ils s’étaient retrouvés en situation de détresse après les démâtages de leur voilier respectif, dans des conditions de mer extrêmes.

"Cette opération de sauvetage fait de ce retour à quai un moment encore plus particulier pour la SAPMER. Il marque non seulement la fin de carrière d’un navire dont nous nous occupons quotidiennement depuis 15 ans, mais aussi et surtout, de l’attachement que nous accordons aux valeurs de solidarité, de coopération et de professionnalisme. Des valeurs essentielles pour nos marins comme pour nos équipes à terre", conclut Adrien de Chomereau.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !