Bann koshon ! (actualisé) :

Route des Laves : 12 m3 de déchets collectés et des poursuites judicaires envisagées


Publié / Actualisé
Le Parc national et ses partenaires ont mené ce vendredi 5 octobre 2018 une opération d'évacuation des dépôts sauvages de déchets dans le secteur la Route des Laves et à proximité du littoral du Grand Brûlé,Allant des cadavres d'animaux aux batteries et seringues usagées, 12 m3 de déchets ont été collecté. Le Parc national n'exclut pas d'engager des poursuites judiciaires
Le Parc national et ses partenaires ont mené ce vendredi 5 octobre 2018 une opération d'évacuation des dépôts sauvages de déchets dans le secteur la Route des Laves et à proximité du littoral du Grand Brûlé,Allant des cadavres d'animaux aux batteries et seringues usagées, 12 m3 de déchets ont été collecté. Le Parc national n'exclut pas d'engager des poursuites judiciaires

Les agents du Parc national, de l’Office national des forêts, des communes de Sainte-Rose et Saint-Philippe, de la Direction régionale des routes, de la Casud et de la Cirest ont participé à l'opération "Gran mèt prop". En tout 50 personnes ont été mobilisées et répartis sur 10 points.

"Le Grand Brûlé souffre en effet de son éloignement des centres de gestion. Ainsi, de nombreux espaces à l’abri des regards sont pollués par des dépôts volontaires de déchets et l’abandon d'animaux" déplore le Parc national

Petite satisfaction, le total des déchets collectés est passé de 30 m3 en 2017 à 12 m3 cette année. "Les déchets qui se sont de nouveau accumulés depuis l'année dernière sont des déchets ménagers, des encombrants mais aussi des déchets dangereux et néfastes pour l’environnement de type batteries et seringues usagées. Des cadavres d'animaux ont aussi été repérés. La fourrière a recueilli 2 chiens errants durant cette opération" souligne le Parc avant d'ajoutrr que "certains indices relevés sur site pourraient conduire à une enquête judiciaire".

"Outre la perturbation de cet écosystème fragile, ces incivilités engendrent des problèmes de salubrité publique. Le Grand Brûlé, composante du coeur du parc national de La Réunion, est une destination touristique du volcanisme littoral qui mérite l’attention de tous et la préservation de son intégrité"termine le Parc.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Martin, Posté
la réunion c'est une belle ile; dommage que les réunionnais ne comprenne pas qui faut respecter son ile,et ainsi la nature, y faut verbalisé 3000 eur au moins,chaque personne qui pollue la forét; le volcan;la riviére ,bord rempart respecte mon ile