[LIVE/PHOTOS/VIDEOS] L'intersyndicale appelle à la manifestation :

Grève nationale : Près de 1.000 personnes dans les rues à Saint-Denis


Publié / Actualisé
Réformes des retraites, suppressions d'emplois dans la fonction publique, baisse du pouvoir d'achat, dégradation des conditions de travail, précarité... les protestations contre le gouvernement d'Emmanuel Macron grandissent jour après jour à La Réunion. Plusieurs syndicats appellent à la grève générale et à manifester mardi 9 octobre 2018. A Saint-Denis, le cortège est parti du Petit-Marché, dans une ambiance très bon enfant et sous un soleil de plomb vers 10h. Arrivés devant la Préfecture aux alentours de midi, les manifestants ont bloqué le Barachois avant de se disperser un peu avant 13h. D'après les syndicats il y avait près de 1.000 personnes mobilisées dans les rues à Saint Denis et plus de 1.500 à Saint Pierre
Réformes des retraites, suppressions d'emplois dans la fonction publique, baisse du pouvoir d'achat, dégradation des conditions de travail, précarité... les protestations contre le gouvernement d'Emmanuel Macron grandissent jour après jour à La Réunion. Plusieurs syndicats appellent à la grève générale et à manifester mardi 9 octobre 2018. A Saint-Denis, le cortège est parti du Petit-Marché, dans une ambiance très bon enfant et sous un soleil de plomb vers 10h. Arrivés devant la Préfecture aux alentours de midi, les manifestants ont bloqué le Barachois avant de se disperser un peu avant 13h. D'après les syndicats il y avait près de 1.000 personnes mobilisées dans les rues à Saint Denis et plus de 1.500 à Saint Pierre
  • IPR

    - Ce live est à présent terminé, merci d'avoir suivi l'actualité avec Imaz Press Réunion -

  • IPR

    Vers la fin de la manifestation

    La manifestation commence à toucher à sa fin. Le cortège commence à se disperser et la circulation reprend au Barachois.

  • IPR

    Discours devant la Préfecture

    Chaque syndicat fait un discours devant la préfecture. Le Barachois est toujours fermé. Le CRGT rappelle qu'une déviation est mise en place dans le sens Ouest/Nord par la rue Lucien Gasparin et dans le sens Nord/Ouest par la rue Labourdonnais.

  • IPR

    Une forte mobilisation selon les syndicats et la Police

    D'après les syndicats  il y aurait près de 1.000 personnes mobilisées dans les rues à Saint Denis et plus de 1.500 à Saint Pierre. D'après la Police, elles seraient 1.200 à Saint-Denis et 800 Saint-Pierre.

  • IPR

    Devant la préfecture

    Partie du Petit Marché vers 10h, une majorité du cortège est arrivée devant la Préfecture, Regardez :

  • IPR

    Communiqué de Jean Hugues Ratenon

    "Ou sont les élus ????

    Je salue la mobilisation des salariés et des syndicats ce mardi tant à St Pierre qu’à St Denis.

    La casse sociale organisée par le Gouvernement provoque la colère tant les travailleurs sont de plus en pauvres.

    Personne aujourd’hui ne peut accepter ce qui se passe sans réagir. La place des élus doit être avec le peuple dans la rue pour ces revendications légitimes .

    Je salue d’ailleurs la présence de Madame Huguette Bello, Mr David Lorion et de Mr Christian LANDRY, 1er adjoint du maire de St Joseph....

    Mais je regrette que tous les autres élus n’ont pas estimé nécessaire d’apporter leur soutien aux manifestants qui sont en souffrance .Cela est inadmissible.

    Un rapport de force doit s’établir avec le gouvernement pour de vraies réponses à nos nombreux problèmes .

    Le temps de l’hypocrisie républicaine doit cesser ,

    Le temps est venue pour la désobéissance républicaine .

    Je réitère ma proposition d’actions fortes à tous les élus qui peut prendre la forme d’une opération île morte et aller jusqu’à la démission en bloc de nos mandats si nécessaire.

    Nous devons donner l’exemple, arrêtons de nous mentir et agissons tous ensemble dans le seul intérêt du peuple.

    Ce n’est que comme ça que la confiance sera rétablie entre le peuple et ses représentants."

    Jean Hugues RATENON

    Député de la Réunion

     

  • IPR

    Blocage !

    PRUDENCE les manifestants bloquent la circulation au Barachois

    Message de la CRGT :

    "Le Barachois est fermé à la circulation jusqu’à nouvel ordre. Une déviation est mise en place dans le sens O/N par la rue Lucien Gasparin et dans le sens N/O par la rue Labourdonnais. La circulation étant perturbée, Il est conseillé aux usagers d’emprunter la RN6 Boulevard Sud."

  • IPR

    Jean Hugues Ratenon a un message à faire passer à la classe politique réunionnaise

    C'est « une politique de casse et de rabot social, nous dit Jean Hugues Ratenon. Donc il faut combattre et il faut résister"

    Le député veut faire passer un message à la classe politique réunionnaise : "Mais que faites-vous ? Où êtes-vous ? Je ne vous vois pas et ce n'est pas normal, vous avez été mandatés pour cela, élus pour cela. Mettez-vous au boulot ! Mettez-vous en ordre de bataille!" Regardez :

    Lire aussi => Jean-Hugues Ratenon demande aux parlementaires de démissionner pour faire pression sur l'Etat

     

  • IPR

    Rue de Paris interdite à la circulation

    Le cortège arrive dans la Rue de Paris qui est de fait interdite à la circulation. Déviation au niveau des rues parallèles.

  • IPR

    Rappel

    18 syndicats sont dans la rue aujourd’hui pour manifester contre la politique sociale du gouvernement, notamment en matière d’éducation et dans le milieu hospitalier. La mobilisation est assez forte, près de 500 personnes défilent du Petit Marché jusqu'à la Préfecture. Elle fait bien sûr échos à la mobilisation nationale.

  • IPR

    Huguette Bello est dans le défilé

    « On a un gouvernement qui frappe les retraités et les bénéficiaires des prestations sociales. On a un gouvernement aujourd’hui qui fait des transferts vers les plus riches, » explique la députée de la 2ᵉ circonscription de La Réunion

  • IPR

    500 personnes dans le cortège

    Le cortège grossit un petit peu mais est complètement effilé, 500 personnes seraient tout de même présentes dans la rue contre Emmanuel Macron.

  • IPR

    Au pas

    La manifestation avance au pas en direction de la Préfecture, toujours dans une ambiance bon enfant avec la musique "Début de Soirée" en fond. Des chant, sifflets, trompettes, pancarte contre "la casse sociale du gouvernement".

  • IPR

    En Marche !

    Les manifestants se mettent en route, regardez notre live sur Facebook :

  • IPR

    "La jeunesse de La Réunion avec toutes les orgnisations syndiacales"

    "Nous sommes avec vous", ambiance dans la manifestation de Saint-Denis quelques minutes avec le grand départ, regardez :

  • IPR

    Musique et bonne ambiance

    Dans le cortège musique et bonne ambiance sont au rendez-vous sous un soleil de plomb, regardez,

  • IPR

    « On nous pousse à aller dans la rue »

    Jérôme Motet, vice président du Snalc Réunion : « Dénoncer la suppression de postes inadmissible dans une académie comme la Réunion : ça va avoir des conséquences catastrophiques sur nos élèves, sur la qualité de l’enseignement public qui a été ici un ascenseur social. » « Nous devons être là c’est notre rôle », ajoute-t-il. Regardez :

  • IPR

    La jeunesse avec les syndicats

    La jeunesse est dans la rue contre les réformes sociales d'Emmanuel Macron. Elle veut se faire entendre, regardez :

  • IPR

    Une union sacrée de 16 syndicats

    « C’est l’ensemble du service public qui est menacé par les mesures proposées par Emmanuel Macron, »  explique Expédit Lock-Fat, secrétaire général du syndicat CFDT Santé Sociaux

    16 syndicats sont réunis, une union sacrée rare mais essentielle « pour contrer la politique d’Emmanuel Macron ». Regardez :

  • IPR

    Petite foule au Petit Marché

    Pour le moment, il y aurait entre 250 et 300 personnes, une petite foule... Mais il ne faut pas oublier qu'une autre manifestation est prévue à La Réunion : à Saint-Pierre, les syndicats se sont également donnés rendez-vous à 9h

  • IPR

    Jean Hugues Ratenon sera dans le cortège

    Jean Hugues Ratenon, député de La Réunion sera présent ce matin dans la manifestation de l'intersyndicale à Saint Denis. « Par ailleurs, suite aux informations parues dans les médias sur le salon de l'emploi qui s'est tenu récemment à Paris où 10000 offres d'emplois  étaient proposées par des entreprises locales, dans un département qui compte 180 000 chômeurs toutes catégories confondues dont de très nombreux diplômés, cela peut être considéré comme de la provocation.  C'est pourquoi, Jean Hugues Ratenon a demandé audience en urgence au Préfet de la Réunion afin d'avoir des éclairages sur cette manifestation.  Le député sera devant la préfecture à 14h ce mardi 09 octobre 2018 dans l'attente d'être reçu. »

  • IPR

    …et les transports scolaires

    Le ramassage des enfants est également perturbé : La Civis prévient que le ramassage scolaire des écoles maternelles et élémentaires de Saint-Pierre ne sera pas assuré. Il sera fortement perturbé sur les autres communes du Sud comme Saint-Louis, L'Etang-Salé, Petite-Île, Cilaos et Les Avirons.

    Dans l'ouest, même histoire, il n’y aura pas de transports scolaires pour les écoles primaires et maternelles des communes de La Possession, Le Port, Saint-Paul et Saint-Leu. Pour  Trois-Bassins, les élèves de maternelle et de primaire seront transportés normalement, de même que les collégiens et les lycéens de toutes les communes de l’Ouest.

  • IPR

    Perturbation dans les écoles…

    On vous en parle plus en détails dans cet article => Grève du 9 octobre : les perturbations à prévoir dans les établissements scolaires. De grosses perturbations sont à prévoir dans les établissements scolaires des communes de Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Pierre, Saint-Joseph, Le Port, Saint-Leu, Saint-Benoît. Ils assureront un service minimum et les cantines seront pour la plupart fermées.

  • IPR

    Les syndicats dans la rue

    C’est un mouvement social national. A La Réunion l’intersyndicale regroupant la CFTD, CFTC, CGTR, FO, FSU, Unsa et Solidaires demande notamment l’abandon de la CSG et la revalorisation des minimas sociaux.

    Loïc dans le cortège : « Le monde va mal, faut qu’on se bouge un peu.  Si on ne fait rien il ne va rien se passer. » « On a sauvé les banques en 2008, sauvons la planète en 2018 » ajoute le jeune homme.

  • IPR

    Bonjour bonjour chez vous !

    Bien réveillé ? Encore le nez dans le café ? En route vers le travail ?

    Dans tous les cas, soyez le bienvenu dans ce live, nous allons suivre le cortège qui partira à 9h du Petit-Marché de Saint-Denis. L’intersyndical réunionnais a lancé un appel à la mobilisation et à la grève générale dans l’ensemble de la Fonction Publique.

    C’est toute la politique sociale d’Emmanuel Macron qui est dans le viseur des manifestants : Réformes des retraites, suppressions d'emplois dans la fonction publique, baisse du pouvoir d'achat, dégradation des conditions de travail, précarité…

À propos

A La Réunion, l’intersyndicale composé notamment de la CFDT, la CFTC, la CGTR, FO, le FSU, l'Unsa et Solidaires attend une forte mobilisation dans les rues. A Saint-Denis, une manifestation est prévue à 9h devant le Petit-Marché. Dans le sud, il faudra se rendre à Saint-Pierre où les manifestants se retrouveront vers 9h devant la Mairie.

Dans les établissements scolaires, de grosses perturabations sont prévues. A Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Pierre, Saint-Joseph, Le Port, Saint-Leu, Saint-Benoît, des écoles assureront un service minimum et les cantines seront pour la plupart fermées.

Pour plus d'informations, lire aussi => Grève du 9 octobre : les perturbations à prévoir dans les établissements scolaires

Transports scolaires perturbés

La Civis prévient également que le ramassage scolaire des écoles maternelles et élémentaires de Saint-Pierre ne sera pas assuré. Il sera fortement perturbé sur les autres communes du Sud comme Saint-Louis, L'Etang-Salé, Petite-Île, Cilaos et Les Avirons. Dans l'ouest, même histoire, il n’y aura pas de transports scolaires pour les écoles primaires et maternelles des communes de La Possession, Le Port, Saint-Paul et Saint-Leu. Pour  Trois-Bassins, les élèves de maternelle et de primaire seront transportés normalement, de même que les collégiens et les lycéens de toutes les communes de l’Ouest.

   

1 Commentaire(s)

Vivien DURIEUX de CAROLI, Posté
Le 14 juillet 1789 la terreur a effectué un génocide de plus 1.000.000 victimes.Le 9 octobre 2018 ,sous Macron,la terreur a pris le nom de charlisme,depuis Hollande et Macron Ministre de Hollande, "élu" en 2017 avec 66% des voix, comme candidat de la banque ROTHSCHILD. La terreur a pris le nom de charlisme,pour stigmatiser l'Islam et interdire les manifestations anti-Macron de tous les ordres le 22 janvier 2015.