Le nouveau filet est installé (actualisé) :

Boucan Canot : la baignade est de nouveau autorisée


Publié / Actualisé
Bonne nouvelle pour les familles en vacances et pour les commerçants : la baignade est de nouveau autorisée à Boucan-Canot depuis ce mercredi 17 octobre 2018. Le nouveau filet, d'un coût total de 50 000 euros, a été installé et ouvre une zone de baignade de 2500 à 3000 m2. En revanche, les activités nautiques restent interdites.
Bonne nouvelle pour les familles en vacances et pour les commerçants : la baignade est de nouveau autorisée à Boucan-Canot depuis ce mercredi 17 octobre 2018. Le nouveau filet, d'un coût total de 50 000 euros, a été installé et ouvre une zone de baignade de 2500 à 3000 m2. En revanche, les activités nautiques restent interdites.

Il en aura fallu du temps, mais c'est chose faite : le nouveau filet anti-requins est installé. C'est la société qui est intervenue aux Roches Noires qui s'est chargée du chantier. Le filet est installé avec un dispositif particulier de blocs de silice qui devrait permettre, en cas de dégradations, de changer le filet par un autre très rapidement et donc d'en finir avec ces longues périodes d'interdiction de baignade. Petit bémol, le changement de filet n'est possible qu'en fonction de conditions météorologiques précises (eau claire, etc...), ce qui provoquer quelques petits délais tout de même.

Au-delà du dispositif déjà en place, ce nouveau dispositif est inédit. Ce projet fait partie de la "stratégie qui met en avant les efforts des collectivités, des actions concrètes pour limiter les risques et rendre la mer aux réunionnais" nous explique Jean-Marc Aure, élu délégué à la sécurité de mairie de Saint-Paul. La société Oceanido, qui a installé les filets aux Roches Noires, propose ici un tout nouveau dispositif inédit au monde. Il s'agit d'un filet amovible qui sera mis en place le matin et enlever le soir afin de préserver la qualité des filets et la sécurité des baigneurs. Cet espace protégé arrive en complément des outils déjà mis en oeuvre sur la commune. Comme la piscine de Boucan Canot inaugurée il y a quelques mois, les vigies requins et la surveillance par drone des MNS.

2500m2 soit deux piscines olympiques

La zone peut avoir plusieurs configurations qui vont de 2500m2 à 3000 m2 soit l'équivalent de deux piscines olympiques.. Le filet sera positionné chaque fois que l'état de la mer, la qualité de l'eau et les conditions environnementales seront favorables. Il s'agit d'une nouvelle génération de filet de protection plus léger et plus résistant. Il constitue par principe un enclos fermé et infranchissable pour tout types de squales. "Le risque zéro n'existe pas" rajoute l'élu.

Le dispositif installé et opérationnel dès le mercredi 17 octobre

C'est la même société réunionnaise "Oceanido" qui gère les filets des Roches Noires et ceux de Boucan Canot. Il s'agit cependant d'un autre dispositif. En effet les mailles à Roches Noires font 4 cm contre 40 à Boucan. Cela servira à différents tests notamment pour de nouvelles zones de baignade ou d'activités nautiques.

Les usagers de la mer sont heureux

Sur la plage, une centaine de personnes était présente ce matin. Pour beaucoup, ils n'étaient pas au courant de l'ouverture de la zone de baignade. Si des tests ont été effectués depuis plusieurs mois (les filets étaient prêts depuis quelques mois), l'accès à la mer a été donné aujourd'hui vers 11h30. Une mère de famille nous explique "Ça faisait 3 ans que la mer était fermée, et là c'est appréciable, les gens sont heureux sont détendus, dès l'annonce on a tous sauté dans les vagues" avant de rajouter "Si tous les jours c'est comme ça, Boucan va retrouver ses lettres de noblesses. C'est formidable aussi bien pour les commerces, pour les gens qui vivent autour et les vacanciers c'est formidable j'ai pas d'autres mots".

jb/www.ipreunion.com

 

   

3 Commentaire(s)

Canard974, Posté
"les usagers de la mer sont heureux" c'est un peu contradictoire avec "les activités nautiques sont interdites" il me semble ...après c'est sûr on peut juste regarder, la mer comme les vitrines des commerces !
Pour ma part, pas de surf, pas de consommation sur place, il faut arrêter avec la poudre aux yeux juste pour attirer des pigeons de la consommation !
Canard974, Posté
Ca fait pitié de convertir des zones de surf en zone de baignade, il y a déjà la iscine et le lagon pour ça, et combien a couté ce non-progré au contribuable ?
Paulo, Posté
Donc autant d'attente pour au final mettre un dispositif dont le cout est de 50K€... c'est loin d'être rassurant !!! A quand l'autorisation de la commercialisation des requins bouledogues et tigres ? On les attend toujours dans nos assiettes !