Un bilan incertain de trois morts :

Anjouan hors de contrôle


Publié / Actualisé
%thumb[w650-h365-q100-cc]%
La situation est très préoccupante à Anjouan, l'une des trois îles de l'archipel des Comores. Très peu d'informations filtrent. Le directeur de cabinet chargé de la défense du Président comorien fait état d'un contexte " calme " [...]  trois morts ont enfin reconnus et c'est à cause des insurgés car l'armée n'est toujours pas entrée dans la médina. Ils ont leurs morts sur la conscience " rapporte nos confrères de France Mayotte Matin.
La situation est très préoccupante à Anjouan, l'une des trois îles de l'archipel des Comores. Très peu d'informations filtrent. Le directeur de cabinet chargé de la défense du Président comorien fait état d'un contexte " calme " [...]  trois morts ont enfin reconnus et c'est à cause des insurgés car l'armée n'est toujours pas entrée dans la médina. Ils ont leurs morts sur la conscience " rapporte nos confrères de France Mayotte Matin.

Une situation que le gouvernement qualifie de " calme ", il a pourtant  décrété un couvre-feu (20h-6h) de 6 jours sur l’ensemble de l’île depuis le 15 octobre. Et des renforts de militaires ont été envoyés sur l’île en début de semaine.

Une situation que le gouvernement minimiserait. Mais d’un point de vue sécuritaire et sanitaire, Anjouan est une véritable cocotte minute. Une situation explosive où les rues de la capitales deviennt un champ de bataille. Les insurgés - qui demandent la démission de Azali Assoumani - affrontent les forces de l’ordre. Des échanges de tirs et des explosions résonnent dans le secteur de la médina à Mutsamudu. 

Lire aussi : la poudrière Anjouan

Les femmes et les enfants ont été invités à quitter la ville. Les ressortissants français sur place sont invités à rester confinés chez eux. Ce jeudi 18 octobre, France Diplomatie diffusait ce message sur son site : " la France suit avec attention la situation aux Comores, et plus particulièrement à Anjouan. Elle condamne les actes de violence commis sur l’île et rappelle son attachement à la stabilité des Comores. Elle soutient pleinement l’appel du président de l’Union africaine à la reprise du dialogue inter-comorien. Elle soutient son exhortation à toutes les parties prenantes à faire preuve de la plus grande retenue et à s’abstenir de toute action susceptible d’aggraver les tensions actuelles.
Des consignes de prudence ont été données à nos ressortissants vivant à Anjouan et aux Français de passage, mais aucune évacuation n’est envisagée à ce stade. La communauté française a été invitée à reporter tout déplacement vers Anjouan et les personnes sur place ont été invitées à restreindre leurs mouvements." 

Le bilan humain de trois morts annoncé par le gouvernement est incertain. Des médias comoriens annoncent une dizaine de morts mais ces informations sont difficilement vérifiables.
 

fh/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !