[LIVE - PHOTOS/VIDEO] La ministre des Outre-mer à la rencontre du monde agricole :

Filière canne : pas d'annonces mais des promesses


Publié / Actualisé
Annick Girardin est à La Réunion depuis ce jeudi 25 octobre 2018 matin pour trois jours de visite. Son programme est chargé. Il sera question de dengue, l'épidémie risque de flamber dès le retour de l'été, d'agriculture, les planteurs veulent être mieux rétribués, de social et de coopération. L'entrée de ce menu copieux sera servie par l'intersyndicale des hospitaliers qui manifestera ce jeudi matin devant l'aéroport Roland Garros à l'arrivée de la ministre des outre-mer. Le plat de résistance, c'est le dossier brûlant de la canne à La Réunion. Des engagements ont été pris, reste à voir si ils vont se concrétiser. Suivez notre live
Annick Girardin est à La Réunion depuis ce jeudi 25 octobre 2018 matin pour trois jours de visite. Son programme est chargé. Il sera question de dengue, l'épidémie risque de flamber dès le retour de l'été, d'agriculture, les planteurs veulent être mieux rétribués, de social et de coopération. L'entrée de ce menu copieux sera servie par l'intersyndicale des hospitaliers qui manifestera ce jeudi matin devant l'aéroport Roland Garros à l'arrivée de la ministre des outre-mer. Le plat de résistance, c'est le dossier brûlant de la canne à La Réunion. Des engagements ont été pris, reste à voir si ils vont se concrétiser. Suivez notre live
  • IPR

    [ANNICK GIRARDIN À LA RENCONTRE DU MONDE AGRICOLE]

    C'était la principale préoccupation des planteurs : les fonds d'urgence. Les trois cyclones du début d'année ont décimé les exploitations. Les agriculteurs sont en proie à des difficultés de trésorerie. Annick Girardin s'est engagée non pas à verser des fonds supplémentaires à la filière mais plutôt à débloquer plus rapidement des aides. Le reliquat d'aide à la production d'aide à la production de 2017 de deux millions d'euros devrait être verser à l'interprofession ce mois-ci. Le  reliquat de 2019 devait être versé en fin d'année prochaine, il sera exceptionnellement versé en février à hauteur de 4,5 million d'euros. La ministre des Outre-mer a aussi annoncé que les dossier d'indemnisation seraient simplifiés et l'instruction - actuellement de 6 mois en moyenne - sera abaissée à un mois.  Agriculteurs et usiniers semblent satisfaits mais attendent du concret car pour le moment, on ne parle là que d'engagements de la Ministre des Outre-mer. Mais pour lancer la campagne 2019, les planteurs n'ont d'autre choix que de rester optimistes. 

     

  • IPR

    [LES MOYENS SERONT A LA HAUTEUR DES RISQUES]

    La réunion sur la dengue est terminée. Annick Girardin ne fait pas d'annonce chiffrées sur la mise en place d'actions de lutte contre le virus, mais "les moyens humains et financiers seront à la hauteur des scénarii qui sont présentés et des risques auxquels nous allons avoir à faire face" souligne la ministre des outre-mers admettant de fait une forte probabilité d'une explosion de la maladie cet été.

    "On voit bien que la période hivernale n'a pas permis d'éradiquer le virus. Nous craignons un nouveau pic (de l'épidémie - ndlr) cet été et la mobilisation de tous est donc nécessaire" a ajouté Annick Girardin en rappelant que 3 millions d'euros supplémentaires - par rapport à l'année dernière - ont été mis à la disposition des autorités sanitaires locales pour combattre les moustiques.

    Si aucune annonce chiffrée n'est faite, c'est parce que "l'objet de la réunion de ce matin était de faire l'inventaire" des besoins. Côté moyens humains, "il y a de la marge, il est encore possible de mobiliser les conrats aidés, il y a aussi les services civiques, nous allons faire le point avec les collectivités locales" a souligné la minsitre.

     

    Regardez l'interview complète de la ministre au sujet de la dengue : 

     

    Martine La Doucette, la Directrice de l'Agence Régionale de santé de l'Océan Indien fait un bilan de la réunion de travail avec la ministe des Outre-mer, regardez  :

     

     

     

  • IPR

    [CEUX QUI SONT PRESENTS]

    A cette réunion sur la Dengue, plusieurs sont présents : le Sdis, l'ARS (Agence régionale de Santé), la Dieccte, le Fazsoi, la Deal (Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement), le RSMA (Régiment du Service Militaire Adapté de La Réunion), les gendarmes, la Police, la DGSC (Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises) et la PIROI (Plate-forme d'intervention régionale de l'océan Indien). Regardez:

     

  • IPR

    [DENGUE]

    La ministre est très attendue sur le sujet de la dengue. Pour rappel, depuis le début de l'année, 6 627 cas ont été confirmés et on répertorie 5 décès, dont 3 ont été considérés, après investigations, comme directement liés au virus.

    Lire aussi => Vingt nouveaux cas de dengue diagnostiqués en deux semaines

    La ministre abordera peut-être la question du vaccin, on vous en parlait en début de semaine : la laboratoire Sanofi a annoncé vendredi 19 octobre l'accord de principe pour la commercialisation en Europe de son vaccin contre la dengue. A La Réunion, près de 7000 personnes pourraient être concernées par cette vaccination, recommandée uniquement pour les personnes ayant déjà été touchées par la dengue.

    Lire aussi => Le vaccin contre la dengue peut-être bientôt disponible à La Réunion

  • IPR

    [PROGRAMME DE VISITE]

    Dans son programme de visite, après la réunion de travail sur la Dengue, la ministre visistera une exploitation agricole à Sainte-Marie. Elle déjeunera ensuite avec des représentants des planteurs et des usiniers.

  • IPR

    [LES PREMIERS MOTS DE LA MINISTRE : DENGUE ET CHU]

    Les premiers mots de la ministre ont été pour parler de l'épidémie de dengue qui risque d'explosion au retour de l'été. "Nous allons prendre le problème à bras le corps" a dit Annick Girardin qui a été à une réunion de travail sur le sujet dès son arrivée en préfecture ce matin. "Pour connaître les mesures qui seront prises, il faudra suivre ma visite" a-t-elle plaisanté avec les journalistes.

    Comme à son habitude elle est ensuite allée à la rencontre des manifestants. Elle a convenu avec eux d'une rencontre sur le problème global du CHU ce samedi après-midi

  • IPR

    [LA MINISTRE EST ARRIVÉE]

    Annick Girardin renconre la presse et répond aux questions de nos journalistes. Suivez notre live Facebook

     

  • IPR

    [RÉGLEMENT DE COMPTE CHEZ LES SYNDICATS]

    L'intersyndicale CTC, FO, Unsa a appelé au rassemblement pour l'arrivée de la ministre à l'aéroprt. Elle a aussi égratigné la CDT qui réponde de cette façon

    "Suite aux attaques contre la CFDT par 3 syndicats dans un contexte d’élections professionnelles, la CFDT rappelle que tous les syndicats étaient ensemble jusqu’ à la sortie du décret.
    Jusqu’à ce que la CFDT a dit qu’elle n’avait pas de tête de directeur à sauver et continue à garder sa liberté…c Le combat de la désindexation devenant juridique, la CFDT se mobilise sur ce terrain et a été la seule à dire la vérité.

    Non l’application du décret n’est pas reportée au 1er janvier 2019, contrairement aux informations qui circulent encore aujourd’hui sur un média. Tous l’ont répété, sauf la CFDT qui n’a pas suivi ce mensonge. Avec notre avocat Alain Antoine, nous montons les dossiers juridiques avec des arguments clairs et parfaitement énoncés. A ce jour, plus de 250 dossiers de personnels hospitaliers sont prévus pour une action juridique collective contre les conséquences de ce décret.

    Et ce n’est que le début !

    Parce que c’est chaque hospitalier qui va être impacté directement sur sa fiche de paye, dans sa carrière, la CFDT a choisi de les accompagner un à un dans un même combat pour se défendre, c’est moins médiatique, c’est un combat de fond, devant les tribunaux, sans tambours ni fumée mais avec sérieux et persévérance.

    Résistance, Résistance… pour garder nos valeurs face aux brutes qui ne pensent qu’à dénigrer et attaquer la CFDT. La CFDT résiste fièrement et dignement aux provocations stériles et travaille…"
     

  • IPR

    [UNE CINQUANTAINE DE MANIFESTANTS]

    A l'appel de l'intersyndicale CTC, FO, Unsa, une cinquantaine de personnels hospitaliers manifestent devant l'aéroport. Ils veulent demander à la ministre le maintien de l'indexation de leurs primes. Un important cordon de sécurité est déployé devant l'aérogare. Regardez

     

À propos

• Comité d'accueil

La CFTC, la FO et l'UNSA manifesteront leur opposition à la suppression de l'indexation des primes, un décret publié le 28 septembre 2018 au Journal officiel. Depuis le 1er octobre, le personnel hospitalier a vu cette mesure remplacée une compensation, dégressive.

Lire aussi => CHU - Barrages filtrants et action en justice contre la désindexation des primes

Cette solution avait été dénoncée pas les syndicats, qui avaient notamment mené une action coup de poing mercredi 3 octobre. L'intersyndicale avait installé un barrage filtrant installé devant le Centre hospitalier universitaire nord (CHU Nord), provoquant 14 km de bouchon de l'entrée de la route du littoral à Saint-Denis.

Lire aussi => CHU Nord - Le barrage est levé, les embouteillages restent

Les syndicats annoncent avoir entrepris un recours au Conseil d’Etat.

• La fiière canne sucre veut des réponses sur le plan de relance post cyclonique

La filière attend l’aval de la Ministre sur le plan de relance post cyclonique Le Comité paritaire de la canne et du sucre (CPCS) s’est réuni ce mercredi en bureau élargi aux présidents des différents syndicats agricoles représentatifs (CGPER, FDSEA/JA) et du Président de la Chambre d’Agriculture. Il a notamment reçu le Directeur de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt pour faire un point sur la venue de d'Annick Girardin
"Suite à la situation climatique exceptionnelle de l’année 2018, l’interprofession a d’ores et déjà travaillé avec les différents partenaires de la filière, et notamment : cle Crédit Agricole,c la collectivité départementale, compétente en matière d’agriculture, l’Etat" indidque le CPCS.

"L’objectif est de mettre en place un plan de relance post cyclonique pour que les planteurs puissent suivre l’itinéraire technique indispensable à la préparation de la prochaine campagne sucrière. L’interprofession attend de la Ministre qu’elle prenne pleinement la mesure de la situation particulièrement difficile que connaît la filière cette année et qu’elle confirme la mise en oeuvre rapide des solutions déjà longuement travaillées avec l’Etat" dit encore le CPCS.

• La ministre a annoncé que l''APL Accession sera rétablie temporairement en 2019

L'annonce a eu lieu lors de la Commission des Finances à l'Assemblée Nationale. Annick Girardin, la ministre des Outre-mer s'est engagée à rétablir l'APL Accession de manière temporaire avant de mettre en place un dispositif pérenne. Cette aide qui permet aux ménages modestes d'accéder à la propriété avait été supprimée par le gouvernement dans la loi de finances 2018. Un désengagement de l'État très décrié à La Réunion. Le rétablissement de l'APL Accession se ferait grâce au déplafonnement de la LBU. L'objectif serait de traiter le milliers de dossiers restés en souffrance après la suppression de l'APL Accession. De nombreux acteurs économiques et élus réunionnais s'étaient mobilisés pour que la mesure soit rétablie.

Le programme de la visite

Jeudi 25 octobre 2018


Arrivée à 8h25 à l’aéroport Roland Garros, Saint-Denis

9h30 Dengue : réunion de travail inter-services - Hôtel de la préfecture, salle Mahé 

11h15 Visite d’une exploitation agricole -  à Sainte-Marie 

12h15 Déjeuner de travail avec des représentants des planteurs et des usiniers 

14h30 Visite de l’écoquartier Coeur de Ville - La Possession 

15h15 Visite du quartier du Moulin Joli, rencontre avec des habitants dans un équipement sportif, un jardin partagé et au CCAS

18h30 Rencontre informelle avec les rapporteurs des Assises des Outre‑mer, les lauréats du concours Outre-mer, des jeunes entrepreneurs et des étudiants - Carré cathédrale, à Saint-Denis

 

vendredi 26 octobre 2018

8h30 Inauguration de la mairie sociale de Saint André et rencontre avec des associations œuvrant en matière de cohésion sociale - Saint-André

10h15 Logement : visite du centre d’innovation et de recherche du bâti tropical (CIRBAT) - Saint André 

11h15 Inauguration du bus de la chambre des métiers et visite du garage social -  Bras Panon 

12h30 Déjeuner de travail avec les acteurs de la filière logement - Bras-Panon 

14h30 Visite de l’entreprise Royal Bourbon - Bras-Panon

15h Réunion avec les acteurs économiques sur la réforme des aides économiques 

20h Dîner de travail avec les ambassadeurs et les préfets participant à la conférence de coopération régionale 


Samedi 27 octobre 2018

9h Ouverture de la conférence de coopération régionale - Hôtel Créolia, Saint Denis    

Puis participation à l’atelier économie bleue

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !