Pour SFR, Orange et Zeop, tout va bien :

Qui a dit qu'Internet rame ?


Publié / Actualisé
Le 3 octobre dernier, un incident est signalé sur le câble sous-marin Lion 2 qui relit le Kenya à La Réunion. Le câble est hors service depuis plus d'un mois, le retour à la normale est prévu pour le 10 novembre prochain. Pourtant, les trois opérateurs affirment qu'il n'y a eu aucune conséquence pour leurs clients. Imaz Press vous explique comment les rois des réseaux câblés s'y prennent pour pallier un problème devenu récurrent.
Le 3 octobre dernier, un incident est signalé sur le câble sous-marin Lion 2 qui relit le Kenya à La Réunion. Le câble est hors service depuis plus d'un mois, le retour à la normale est prévu pour le 10 novembre prochain. Pourtant, les trois opérateurs affirment qu'il n'y a eu aucune conséquence pour leurs clients. Imaz Press vous explique comment les rois des réseaux câblés s'y prennent pour pallier un problème devenu récurrent.

Aucune conséquence pour les clients ? 

Un câble qui ne fonctionne plus et on imagine La Réunion coupée du monde. C’est déjà arrivé. Mais aujourd’hui, les opérateurs téléphoniques prennent leurs dispositions pour que cela n’arrive plus. La solution : multiplier les câbles de secours, ce qui leur permet de pouvoir basculer d’un câble à l’autre en cas de problème. Évidemment, cela a un coût mais les opérateurs sont prêts à tout pour garder leur précieuse clientèle.

Chez ZEOP "on est assez peu présents sur le câble Lion 2 donc on a été peu impactés" explique Frédéric Le Boterve, directeur adjoint à Zeop. L’opérateur équilibre ses flux entre trois différentes routes "on sait que les opérations de réparation d’un câble sous-marin sont complexes car en zone sous-marine justement, on ne peut pas se permettre d’être dépendants de ces délais de réparation." Pour être plus indépendant encore, Zeop travaille sur un projet qui devrait voir le jour fin 2019 "on est en co-construction du câble Métiss, ce sera une route plus récente, plus fiable et plus stable".

Du côté de chez SFR, on s’est rabattu sur le câble Safe. "On peut faire passer l’intégralité de nos clients, l’intégralité de notre trafic sur les deux câbles, on a suffisamment de bande passante sur l’un et sur l’autre." affirme Yves Gauvin le directeur marketing de SFR Réunion. Mais l’opérateur a joué de malchance "il y a eu, en même temps que l’incident sur Lion 2, deux pannes sur Safe, cela a duré deux après-midi, donc nos clients ont pu subir quelques désagréments". C’est l’une des raisons qui a poussé SFR à faire partie du consortium de six opérateurs qui s’engagent pour la construction du câble Metiss "Safe est un câble vieillissant, ce n’est pas un câble pérenne."

Orange ne fait pas partie du consortium, il faut dire que l’opérateur est déjà  actionnaire du câble Safe. L’incident sur Lion 2 n’aurait pas eu d’impact pour ses clients, lui aussi s’est rabattu sur Safe "on a la capacité de basculer la totalité du trafic sur le câble Safe" explique Alphonse Huber le directeur technique de l'opérateur Il y a bien eu un problème, mais c’était en fait une erreur de communication "des clients ont appelé le service après-vente pour des soucis isolés, nos conseillers ont dû être mal briefés car ils répondaient aux clients que leur panne était due au problème sur le câble sous-marin. Cela a créé une confusion."

Alors, Internet qui rame depuis quelques jours, juste une impression ?

Pourtant, beaucoup d'internautes insistent "ces derniers temps, Internet rame". Les trois opérateurs affirment qu’il n’y a aucun problème sur le réseau et se renvoient la balle. À Imaz Press, on s’est dit que c’était peut-être le débit de la 4G qui était au ralenti, on a donc fait un état des lieux.

À SFR, plus de 99% de la population est couverte par la 4G et 92% du territoire. Si, comme ses concurrents, l’opérateur pense déjà à la 5G, il sait qu’avant, il doit faire face à un problème de taille : le manque d’antenne. SFR a déjà installé 356 antennes-relais sur le territoire mais il en faudrait plus pour que la 4G soit optimale "dans certains endroits, on nous demande d’enlever les antennes. Les gens veulent du réseau mais en même temps, il ne veulent pas d’antenne près de chez eux. On est forcément limités, il faut qu’on trouve l’équilibre." détaille Yves Gauvin. Pour pallier cela, l’opérateur historique en téléphonie mobile mise sur une alternative : il fait fibrer ses antennes pour optimiser la 4G.

À Orange, Alphonse Hubert trouve que le réseau 4G est "de qualité". "Mais on continue à travailler sur la 4G pour augmenter encore le débit, on a mis en placera 4G+ et la 4G++ compatibles avec les infrastructures actuelles pour améliorer l’expérience de nos clients et garder notre leadership."

ZEOP admet qu’il reste encore du travail même si la fibre couvre une bonne partie du territoire (entièrement ou partiellement), il reste encore quelques endroits isolés : Sainte-Rose, Saint-Philippe, Salazie, Hell-Bourg, Cilaos et les Avirons, mais l’opérateur compte remédie à cela. "En 2011, on a pris l’engagement que tout le territoire serait fibré, ce sera chose faite d’ici 2022, cela nous tient à coeur."

Si côté opérateurs le réseau réunionnais se porte bien, côté client, le ressenti est bien différent. Mais bonne nouvelle, la 4G, arrivée sur l’île en 2016, devrait être de meilleure qualité dans les prochains mois. 

fh/www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Abonné Zeop pas content, Posté
Sur Zeop ça fait bien 1 semaine que le débit est plus que très mauvais... Un test sur le débit-mètre nperf.com vous montrera que le problème est bien sur les liaisons vers le nord... Un serveur sur l'île vous donnera un débit correct, moins bon vers l'Afrique du Sud mais ça passe tout de même 100Mb, alors qu'un serveur en France métropolitaine ne réponds même pas dans les délais...
Un peu d'info sur l'actualité des câbles sous-marins ne ferait pas de mal !
Likozazot, Posté
Orange ment. Le débit est plombé dans les horaires de bouchon ( 11h - 13h et 18h-23h ), le ping grimpe aussi, pourtant c'est une fibre FFTH et les problème sont apparus au 4 Octobre et les symptômes continuent.
ZE(ro)OP, Posté
Frédéric Le Boterve raconte ce qu'il veut bien ! L'équilibrage est folklorique aussi bien en voie montante que descendante.
Les peers Voda et L3 restent correct mais Franceix ... même avec 3 peers ... comment dire. Ce probléme récurrent à la facheuse tendance de ne pas atteindre les OSCP Stapling, d'ou des TLS handshake foireux et prés ils s'etonnent de régulierement se faire poutré.