A la une du lundi 12 novembre 2018 :

Crise requin, paillotes, plantes médicinales, gramounes et météo


Publié / Actualisé
BONJOUR - Voici les titres développés ce lundi matin 12 novembre 2018

- Crise requin : des moyens, des actions mais l'océan est toujours interdit
- Paillotes de l'Hermitage - Morgan Mnémonide, le propriétaire du Mivéal, se livre
- Le Tampon : un vivier de plantes médicinales endémiques à découvrir
- Gramounes : l'accueil familial, une option plus humaine et plus économique
- La pa Météo France i di, sé zot i di : Un beau soleil pour ce début de semaine
BONJOUR - Voici les titres développés ce lundi matin 12 novembre 2018

- Crise requin : des moyens, des actions mais l'océan est toujours interdit
- Paillotes de l'Hermitage - Morgan Mnémonide, le propriétaire du Mivéal, se livre
- Le Tampon : un vivier de plantes médicinales endémiques à découvrir
- Gramounes : l'accueil familial, une option plus humaine et plus économique
- La pa Météo France i di, sé zot i di : Un beau soleil pour ce début de semaine

Crise requin : des moyens, des actions mais l'océan est toujours interdit

La Réunion traverse depuis sept ans une "crise requin" marquée par 21 attaques de squales dont neuf mortelles. Entre les hommages et les bras de fer, le programme réunionnais de pêche préventive du Centre de Ressource et d'Appui (CRA) sur le risque requin se poursuit : requin tigre prélevé par-ci, requin bouledogue pêché par-là... Les captures se succède mais pour quels résultats ? Depuis le 26 juillet 2013, il est interdit par de se baigner dans l'océan...  à l'exception du lagon et des zone protégées par des filets... et rien n'annonce une amélioration.

Paillotes de l'Hermitage -Morgan Mnémonide, le propriétaire du Mivéal, se livre

La parole des exploitants de paillotes est rare. Une semaine après que le jugement du tribunal administratif ait été rendu, Morgan Mnémonide brise le silence. Il est le propriétaire du Mivéal, un restaurant familial installé depuis vingt-neuf ans à quelques mètres du lagon, à l'Hermitage. Sept personnes y travaillent. Aujourd'hui, il donne sa vision de cette " guerre des paillotes " dont il est sorti perdant. Dans son jugement, le tribunal administratif a déclaré que son établissement était situé sur le Domaine public maritime, il a huit jours à partir de la réception de la notification du tribunal pour quitter les lieux et un mois pour les remettre dans l'état dans lequel il les avait trouvés. Sa vérité, ce qu'il compte faire, son avenir... Morgan Mnémonide se livre avec son franc-parler dans une interview fleuve. Regardez.

Le Tampon : un vivier de plantes médicinales endémiques à découvrir

La Biodiversité réunionnaise, c'est un sujet qui touche de près la commune, nominée "Site pilote pour la Reconquête de la Biodiversité" en 2017 par Ségolène Royal, alors Ministre de l'Ecologie. La municipalité vient d'inaugurer le Jardin aromatique et médicinal Marc Rivière, un pharmacien de Saint Louis, amoureux des plantes médicinales, et planche sur un écomusée des plantes médicinales qui devrait voir le jour d'ici 2020. Plus ambitieux encore, le Projet Endémiel, qui consiste à planter des espèces indigènes mellifères adaptées sur 36 km de La Pointe à la Plaine des Cafres et de reconstituer les quatre habitats naturels du Tampon jusqu'à 1700m d'altitude, devrait recevoir son financement en 2019 et fera l'objet d'une thèse de doctorat par un chercheur réunionnais.

Gramounes : l'accueil familial, une option plus humaine et plus économique

Qui peut aujourd'hui échapper au questionnement sur le financement de la dépendance pour ses vieux parents et pour lui-même ? Alors que la population réunionnaise vieillit, le nombre de places en EHPAD est plus qu'insuffisant. Le Conseil Départemental s'est lancé dans un projet ambitieux d'augmentation du nombre de places pour les personnes âgées et âgées dépendantes. Le hic : le coût ! Il faut compter jusqu'à 2716 euros par mois en EHPAD, une fortune pour la plupart des gramounes dans le contexte actuel où 40% de la population réunionnaise est touchée par la précarité contre 14% en métropole. La solution pourrait tenir dans un concept que La Réunion est le premier département de France à avoir mis en place et que la Métropole observe de loin avec intérêt : l'accueil familial dont le coût moyen pour une personne âgée accueillie tourne autour de 1100 euros par mois.

La pa Météo France i di, sé zot i di : Un beau soleil pour ce début de semaine

Matante Rosina prédit un temps moins nuageux que ces derniers jours, enfin pour la matinée. Un ciel gris et maussade se généralise sur l'ensemble du département en début d'après-midi. Des averses sont à prévoir sur certaines régions.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !