(VIDÉOS/PHOTOS) Plage de l'Hermitage :

Paillotes : déménagement et état des lieux


Publié / Actualisé
Le restaurant "le Coco Beach" installé sur la plage de l'Hermitage est en cours de déménagement ce lundi 12 novembre 2018. Les opérations se passent en présence des gendarmes et des agents de la DEAL dans le calme. À l'exception du Coco Beach, toutes les autres paillotes continuent leur activé. Mais les agents de l'États font des constatations en vue de la procédure d'expulsion. Pour rappel, cette intervention fait suite à la décision du tribunal administratif rendue le lundi 5 novembre dernier qui ordonnait la démolition totale de quatre restaurants de plage et celle de la terrasse des deux autres établissements. La juridiction administrative a en effet estimé que ces paillotes se trouvent sur le Domaine public maritime (DPM) ce qui de fait oblige à la libération des lieux. Le tribunal leur avait ordonné de déménager sous 8 jours et de remettre les lieux en état sous un mois.
Le restaurant "le Coco Beach" installé sur la plage de l'Hermitage est en cours de déménagement ce lundi 12 novembre 2018. Les opérations se passent en présence des gendarmes et des agents de la DEAL dans le calme. À l'exception du Coco Beach, toutes les autres paillotes continuent leur activé. Mais les agents de l'États font des constatations en vue de la procédure d'expulsion. Pour rappel, cette intervention fait suite à la décision du tribunal administratif rendue le lundi 5 novembre dernier qui ordonnait la démolition totale de quatre restaurants de plage et celle de la terrasse des deux autres établissements. La juridiction administrative a en effet estimé que ces paillotes se trouvent sur le Domaine public maritime (DPM) ce qui de fait oblige à la libération des lieux. Le tribunal leur avait ordonné de déménager sous 8 jours et de remettre les lieux en état sous un mois.
  • IPR

    Les six paillotes font désormais l’objet d’un jugement de démolition prononcé par le tribunal administratif. Ils doivent donc tous quitter les lieux.

  • IPR

    Les diagnostics sont terminés. La procédure va maintenant suivre son cours

  • IPR

    Les gérants de la paillote "Le Mivéal" sont affectés par cette décision du tribunal administratif. Aucune solution n'a été formulée pour reclasser les restaurants.

  • IPR


  • IPR

    Les gérants dénoncent les abus des pouvoirs publics. Ils donnent les exemples d'autres constructions sur Saint-Pierre ou l'Étang-salé. Ils remettent en questions les décisions de la Région.

    Selon la période c'est entre 5 et 7 emplois pour cette paillote.

     

  • IPR

  • IPR

    Kevin du Coco Beach "Nous respectons les lois, lorsqu'on a commencé à construire, la mer était plus loin, c'est elle qui s'est rapprochée"

    Les autres paillotes continuent leurs activités. Les agents de la DEAL et les gendarmes font un état des lieux.

  • IPR

  • IPR

    Les autres paillotes fonctionnent normalement.

     

  • IPR

    La deal et le Bureau Veritas procèdent à un état des lieux paillote par paillotes. Ils sont assistés des gendarmes.

  • IPR

  • IPR

    C’est le coco beach qui est en cours de déménagement. Les opérations se déroulent dans le calme. Les autres paillotes sont ouvertes.

À propos

En éxécution du jugement du tribunal administratif, des constatations sont faites en vue du déménagement des paillotes installées sur la plage de l'Ermitage ce lundi 12 novembre 2018.

[POUR RAPPEL]

Quatre des six restaurants de plage ont été sommés de quitter les lieux en les remettant en étant, les deux autres, devront détruire une partie de leurs terrasse. Des amendes allant jusqu'à 1500 euros et des astreintes de 100 euros par jour de retard à compter de la signification du jugement ont également été prononcés à l'encontre de ces restaurants de plage.

Lire aussi : Hermitage - Démolition totale pour quatre paillotes, démolition partielle pour deux autres

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !