Tribune Libre des députées de La Réunion Huguette Bello et Ericka Bareigts :

"Nous demandons la tenue de débats transparents et démocratiques sur notre territoire et non à Paris"


Publié / Actualisé
La Réunion a participé ce samedi 17 novembre au mouvement populaire des " Gilets Jaunes ". Cependant, dans notre île, la hausse des taxes sur les carburants décidée par la Région Réunion est venue s'ajouter à une longue liste de décisions qui, depuis un an, affectent l'emploi et le pouvoir d'achat des plus modestes et des classes moyennes : suppression des contrats aidés, suppression de l'AL Accession, hausse de la CSG et désindexation des retraites, non revalorisation réelle du pouvoir d'achat des retraités, remise en cause de l'abattement fiscal de 30%, menaces sur notre hôpital et son personnel, menaces sur nos entreprises et l'emploi avec une réforme des exonérations très contestée, menaces sur nos associations...
La Réunion a participé ce samedi 17 novembre au mouvement populaire des " Gilets Jaunes ". Cependant, dans notre île, la hausse des taxes sur les carburants décidée par la Région Réunion est venue s'ajouter à une longue liste de décisions qui, depuis un an, affectent l'emploi et le pouvoir d'achat des plus modestes et des classes moyennes : suppression des contrats aidés, suppression de l'AL Accession, hausse de la CSG et désindexation des retraites, non revalorisation réelle du pouvoir d'achat des retraités, remise en cause de l'abattement fiscal de 30%, menaces sur notre hôpital et son personnel, menaces sur nos entreprises et l'emploi avec une réforme des exonérations très contestée, menaces sur nos associations...

L’accumulation de ces mesures a entraîné une hausse du nombre de demandeurs d’emplois, une baisse du pouvoir d’achat des travailleurs, la fragilisation des plus fragiles, (singulièrement les personnes âgées et celles porteuses de handicap), et la perte de perspectives pour les jeunes.
Ce sentiment de " ras le bol " dépasse les habituels clivages politiques et renforce nos interrogations sur la stratégie de l’État à La Réunion.
Pour sortir de la crise actuelle, il est urgent que :
- la Région Réunion revienne sur sa décision d’augmenter la taxe régionale sur les
carburants
- le Gouvernement rétablisse le nombre précédent de contrats aidés financés au
moins à hauteur de 85%, comme à l’origine.
- un plan pauvreté spécifique à La Réunion soit adopté
- un soutien massif soit apporté au tissu associatif, vecteur de la cohésion sociale

Pour préparer l’avenir et dans la perspective des plans de convergence prévus par la loi, nous demandons la tenue de débats transparents et démocratiques sur notre territoire et non à Paris, afin que chacun puisse réellement exprimer ses propositions.

   

5 Commentaire(s)

FRED, Posté
Mde Bareigts vous qui pendant les présidentiels étais la petite MACRONISTE DU 974 une collabo du candidat macron !!! vous êtes vraiment mal placer pour demander quoi que ce soit a PARIS au NON de l' injustice social DU 974 !!!! ou a la ministre de l outre mer ....vous n'avez jamais réussi a relevé le débat politique ici et sur le continent a part des lois et mesures qui n ont rien apporter au porte monnaie des réunionnais sans oublier vos promesses et enveloppe non tenu pour la Guyane qui aujourd’hui entre dans la danse contre votre injustice politicienne de vous tous .... et vos mensonge... a part faire ta Bécké a paris pendant des mois durant et faire les boutiques ou sent déjà le coup de balai PROCHAIN Z'ELECTION NOUS SA NETTOYENT ZOT TOUTE BAN POLITICIEN D OPERETTE....!!!!!
Eric, Posté
La haine c'est paris désormais. Toujours. Mais jamais l'incompétence des homme politiques à Ia réunion. Jamais.
Macatia, Posté
Au moins nana deux femmes y bougent pou nous, le pas comme le sénateur inutile casse noisettes qui est là pou ramasse l'argent comme Didix.
Jp, Posté
C’est la même Bareigts qui a été élue en se disant macroniste?
JP, Posté
C'est bien "la hausse des taxes sur les carburants décidée par la Région Réunion" qui est à l'origine des gilets jaunes; Alors pourquoi ne pas avoir été directement à la pyramide ? Si plusieurs milliers de personnes se massent autour de la pyramide, vous ne pensez pas que cela suffirait à leur montrer que "trop c'est trop" ? Moi, je suis sûr que D. Robert réagirait car pour le moment, il est totalement tranquille...
Piller les magasins et retenir les automobilistes en otage, cela ne va pas empêcher quoi que ce soit au niveau de la vie chère...