Gaz lacrymogènes et charge contre les manifestants :

Route du Littoral : les gilets jaunes dégagés par les forces de l'ordre


Publié / Actualisé
Nouveau jour noir sur les routes de La Réunion, le mouvement citoyen des gilets jaunes se poursuit ce lundi 19 novembre pour la troisième journée de mobilisation. Sur les réseaux sociaux, près de 25 points de blocages ont été annoncés : routes, ronds-points, centres commerciaux. Les manifestants parlent de "paralyser l'économie réunionnaise". Le tout après une nouvelle nuit de violences urbaines où quatre gendarmes ont été blessés. Sur la Route du Littoral, l'ambiance était plus qu'électrique lorsque les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager les voies.
Nouveau jour noir sur les routes de La Réunion, le mouvement citoyen des gilets jaunes se poursuit ce lundi 19 novembre pour la troisième journée de mobilisation. Sur les réseaux sociaux, près de 25 points de blocages ont été annoncés : routes, ronds-points, centres commerciaux. Les manifestants parlent de "paralyser l'économie réunionnaise". Le tout après une nouvelle nuit de violences urbaines où quatre gendarmes ont été blessés. Sur la Route du Littoral, l'ambiance était plus qu'électrique lorsque les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager les voies.

Ce matin, la route du Littoral, totalement bloquée, a été libérée par les forces de l'ordre. Les manifestants, dont certains n'hésitaient pas à effectuer des jets de galets contre les forces de l'ordre, se sont repliés vers Saint Denis, provoquant la fermeture des quelques commerces ouverts. De nombreuses administrations et collectivités ont déjà fermé leurs portes en attendant le retour au calme. Voici la manif et la charge des forces de l'ordre en direct : regardez notre vidéo...

ml et nt/www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

ZeProf2C, Posté
Vous savez, les chinois fabriquent de très bons stabilisateurs (smartphone comme DSLR) et ça ne vaut pas une fortune...
Chery, Posté
Et pourtant tout le monde était prévenu ... c'est la révolution 3.0 !
Razmot, Posté
Cette situation était inévitable face au mépris total des politiques aussi bien régionaux que nationaux! La misère dans laquelle de plus en plus de gens sont plongés par ce gouvernement des très riches ne pouvait pas rester éternellement sans réaction et il est normal que le peuple se soulève! Il n'y aura pas de solution militaire, la solution passe par un référendum d'auto-détermination et la fin de la colonisation parisienne!