Mouvement social à La Réunion :

La sénatrice Nassimah Dindar a rencontré la ministre Annik Girardin à Paris


Publié / Actualisé
La sénatrice de la Réunion Nassimah Dindar a rencontré la ministre des Outre-Mer Annik Girardin à Paris concernant le mouvement social à la Réunion. Elle a informé les services du ministère de l'Outre-Mer sur les évènements et proposer "une plateforme commune pour les enjeux que la Réunion doit relever pour aujourd'hui et pour demain".
La sénatrice de la Réunion Nassimah Dindar a rencontré la ministre des Outre-Mer Annik Girardin à Paris concernant le mouvement social à la Réunion. Elle a informé les services du ministère de l'Outre-Mer sur les évènements et proposer "une plateforme commune pour les enjeux que la Réunion doit relever pour aujourd'hui et pour demain".

Des mesures d’urgence et un projet à long terme

Alors que les blocages liés au mouvement des Gilets Jaunes ainsi que les actes de vandalisme se poursuivent, il est impératif que le Gouvernement entende la colère des Réunionnais et lui réponde à la fois par des mesures d’urgence et l’adoption d’un projet de développement à long terme.

Il faut en effet dans un premier temps calmer la colère légitime des Réunionnais, notamment les familles et les travailleurs pauvres, qui ont parfois l’impression d’être des laissés-pour-compte de la République. La suppression des contrats aidés, qui constituaient la seule opportunité de mieux vivre pour nombre de familles ; l’étranglement progressif des collectivités locales notamment via des contrats de confiance qui permettent à peine de compenser la progression mathématique des allocations de solidarité : nous avions été nombreux à indiquer combien ces mesures étaient dangereuses pour l’équilibre de La Réunion et nous en avons aujourd’hui la preuve flagrante.

Il faut donc en urgence donner à nouveau des marges de manœuvre aux collectivités, notamment aux mairies, pour qu’elles puissent satisfaire une population de plus en plus en difficulté.

Mais répondre à l’urgence ne saurait constituer la seule réponse. La Réunion, je ne cesse de le répéter depuis des années, est à la croisée des chemins. Il nous faut réfléchir à un nouveau modèle de développement alors que celui sur lequel s’est bâti notre société est arrivé à bout de souffle. L’ensemble des parlementaires, toutes tendances politiques confondues, nous travaillons actuellement à une plateforme commune prenant en compte les enjeux que La Réunion doit relever pour aujourd’hui et pour demain.

Ce sont ces deux points que nous avons en substance, développé auprès de la ministre des Outre-Mer qui a reçu, sur initiative du sénateur Michel Dennemont, l’ensemble des élus réunionnais, hier, lundi 19 novembre, au Sénat en marge du congrès des Maires. J’espère, au vu des événements que nous sommes en train de connaître, que le Gouvernement saura y apporter une oreille attentive.

   

3 Commentaire(s)

Paul, Posté
Madame, pendant 14 ans, vous avez fait quoi à part hurler et monter des coups politiques ?
JP, Posté
Nous ici à la Réunion, on est dans le chaos le plus total et Mme la Sénatrice à Paris "rencontre" la Ministre en pensant que cela va faire changer quelque chose ??? Est-ce que Mme la Sénatrice pensera à faire son mea culpa en disant à la Ministre que tout ce qui arrive, c'est de la totale responsabilité des politiciens locaux qui sont INCAPABLES de relayer les (vrais) besoins de la Réunion au niveau du gouvernement et qui se contentent de pavaner dans les diners mondains en encaissant chaque mois des indemnités énormes et de plus, non imposables, ce qui est un comble de plus. Les Réunionnais veulent des actions concrètes, ils veulent que leurs élus mouillent leur chemise pour défendre des projets d'avenir durables, équitables et viables et non pas comme propose Mme DINDAR "donner à nouveau des marges de manœuvre aux collectivités, notamment aux mairies"... Que font les collectivités ? Que font les mairies ? Toutes les mesures sont politiques, on donne à ses copains et pas aux autres et ainsi de suite, tout à très court terme, on sen met plein les poches, on fait profiter les copains et après nous, le déluge...
Le déluge est sur nous, ici à la Réunion et vous vous êtes où ? Vous faites quoi ? Des rencontres....!!!!
JP, Posté
Nous ici à la Réunion, on est dans le chaos le plus total et Mme la Sénatrice à Paris "rencontre" la Ministre en pensant que cela va faire changer quelque chose ??? Est-ce que Mme la Sénatrice pensera à faire son mea culpa en disant à la Ministre que tout ce qui arrive, c'est de la totale responsabilité des politiciens locaux qui sont INCAPABLES de relayer les (vrais) besoins de la Réunion au niveau du gouvernement et qui se contentent de pavaner dans les diners mondains en encaissant chaque mois des indemnités énormes et de plus, non imposables, ce qui est un comble de plus. Les Réunionnais veulent des actions concrètes, ils veulent que leurs élus mouillent leur chemise pour défendre des projets d'avenir durables, équitables et viables et non pas comme propose Mme DINDAR "donner à nouveau des marges de manoeuvre aux collectivités, notamment aux mairies"... Que font les collectivités ? Que font les mairies ? Toutes les mesures sont politiques, on donne à ses copains et pas aux autres et ainsi de suite, tout à très court terme, on sen met plein les poches, on fait profiter les copains et après nous, le déluge...
Le déluge est sur nous, ici à la Réunion et vous vous êtes où ? Vous faites quoi ? Des rencontres....!!!!