Mouvement social :

Annick Girardin à La Réunion "dans quelques jours"


Publié / Actualisé
La ministre des Outre-mer était à La Réunion il y a environ un mois. Une visite de courtoisie, sur les trois jours, Annick Girardin n'a rien annoncé. Elle sera donc de retour dans notre île "pour aller à la rencontre des gilets jaunes et des élus du territoire." Le mouvement social débuté le samedi 17 novembre se poursuit sans faiblir dans le département. Le sujet a été au coeur de la séance hebdomadaire de Questions au gouvernement au Sénat. Nassimah Dindar et Jean-Louis Lagourgue ont interpellé l'exécutif à ce sujet. Regardez.
La ministre des Outre-mer était à La Réunion il y a environ un mois. Une visite de courtoisie, sur les trois jours, Annick Girardin n'a rien annoncé. Elle sera donc de retour dans notre île "pour aller à la rencontre des gilets jaunes et des élus du territoire." Le mouvement social débuté le samedi 17 novembre se poursuit sans faiblir dans le département. Le sujet a été au coeur de la séance hebdomadaire de Questions au gouvernement au Sénat. Nassimah Dindar et Jean-Louis Lagourgue ont interpellé l'exécutif à ce sujet. Regardez.

La question de la sénatrice Nassimah Dindar :

La réponse de Annick Giraardin, la minsitre des Outre-mer à la question de Nassimah Dindar : 

 

La question du sénateur Jean-Louis Lagourgue :

 

Annick Girardin annonce sa venue pochaine à La Réunion :

 

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

JP, Posté
Avant de crier à la Ministre de venir vois ce qui se passe, pourquoi les politiciens locaux ne s'entendent pas pour proposer quelque chose de sensé et à long terme pour le développement social à la Réunion ? Il y a effectivement URGENCE et la solution est bien sûr POLITIQUE.
Tant que les politiciens locaux se contenteront d'interpeller la Ministre par ci, de faire des communiqués par là, de condamner les casseurs depuis leur bureau, RIEN ne sera fait concrètement et surtout sur du long terme. Il faut un PLAN SOCIAL et SOLIDAIRE pour la Réunion, c'est évident sinon on va encore droit dans le mur avec des conséquences qui seront autres que des poubelles brûlées.

Les actuels élus ont montré leur INCAPACITÉ à améliorer les conditions des plus défavorisés donc,
1) il faudra les virer tous aux prochaines élections
2) pour le moment, il faut les faire asseoir TOUS en même temps autour d'une table avec le gouvernement pour qu'ils pondent enfin un vrai développement social de la Réunion sur une période d'au moins 10 ans
3) il faut faire comprendre à tous ces élus que des mesures du genre "donner 100 ? pour les frais de carburant", c'est de la poudre aux yeux politicienne pour récupérer des voix
4) leur dire que ce que nous attendons, c'est un travail sur les causes de cette situation, la première pour moi étant l'absence de formations adéquates pour ces jeunes et la re-valorisation de certains métiers et de professions