Prime d'activité, vieillesse, petite enfance... :

Les premières annonces de la ministre Annick Girardin


Publié / Actualisé
Après avoir passé la journée à l'écoute des gilets jaunes, de l'intersyndical et différents élus, c'est vers 20h30 à la préfecture que la ministre des outre-mer a dévoilé une série de mesures concernant la petite enfance et les familles, les jeunes et enfin l'emploi. Ces premiers mots ont été adressés à l'adolescent blessé sur le boulevard sud à Saint-Denis et à renouveler son appel au calme. Voici les mesures qui ont été formulées pour désamorcer le conflit qui touche La Réunion.
Après avoir passé la journée à l'écoute des gilets jaunes, de l'intersyndical et différents élus, c'est vers 20h30 à la préfecture que la ministre des outre-mer a dévoilé une série de mesures concernant la petite enfance et les familles, les jeunes et enfin l'emploi. Ces premiers mots ont été adressés à l'adolescent blessé sur le boulevard sud à Saint-Denis et à renouveler son appel au calme. Voici les mesures qui ont été formulées pour désamorcer le conflit qui touche La Réunion.

Les chiffres clés de son discours :

60 000 Réunionnais bénéficient de la prime d’activité, celle‐ci sera augmentée de 360€ par an
80% des foyers vont bénéficier de la baisse de la taxe d’habitation. Selon Annick Girardin les Réunionnais vont retrouver 65 millions d’€ de pouvoir d’achat
‐ Le minimum vieillesse sera porté à 900€ par mois (+35€) de plus pour les retraités les plus fragiles pas d’augmentation de la CSG
‐ Les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé verront son montant porté à 900€ ;
‐ Les heures supplémentaires seront exonérées de cotisations salariales, le gain pour les salariés iront jusqu'à 250€ par an
Tous les Réunionnais bénéficieront d’une prise en charge à 100% par la Sécurité sociale des frais pour les lunettes, les soins dentaires et les prothèses auditives
‐ Pas de suppression de la CMU pour les plus fragiles. La couverture santé complète sera de 35€ par mois et non plus de 110 € par mois

Concernant les mesures spécifiques sur la situation à la Réunion

La ministre a annoncé des éléments très concrets autour de 3 priorités

L’enfance et le soutien aux familles

La CAF va créer 1500 nouvelles places de crèches spécifiquement dans les territoires fragiles et à l’intérieur de l’île. Cela vient en complément du tiers payant pour payer les assistantes maternelles
Création de 15 nouveaux centres sociaux de proximité sur l’ensemble du territoire réunionnais qui comprendront des possibilités de garde comme des crèches
Création de 5 "points conseil budget" pour aider les familles dans la gestion du budget, pour les informer sur leurs droits et faciliter les démarches
‐ Déploiement d'un programme pour permettre de baisser le prix des produits alimentaires pour tous les tout-petits, comme le lait infantile (sur l'ensemble du territoire français)
‐ Des petits déjeuners seront offerts dans les écoles dès 2019 (sur l'ensemble du territoire français)

Les jeunes

63 000 jeunes ni en étude, ni en emploi, ni en formation à la Réunion

Obligation de formation à tout jeune jusque 18 ans
Aides pour les missions locales, pour accompagner les jeunes vers l’emploi, amélioration de la prise en compte des besoins de mobilité et de logement, et financement des actions pour les jeunes sans perspective.
Création d’une nouvelle école de la deuxième chance dans le Nord

Accompagnement vers l’emploi

Investissement massif sur l’accompagnement vers l’emploi. Muriel Pénicaud, la ministre du travail a annoncé lors de son séjour à La Réunion que le plan d’investissement dans les compétences serait doté de 253 M€ pour le département. La ministre déclare que l’engagement supplémentaire de l’Etat sera porté à 350 M€ au total.

Pour les allocataires du RSA, déploiement d'un accompagnement global entre Pôle emploi et le Département dès 2019 sur tout le territoire. Les procédures d’instruction et d’orientation des allocataires seront revues et le contrôle des engagements réciproques sera renforcé.

Augmentation des moyens de l’insertion par l’activité économique pour accompagner 1500 personnes de plus chaque année.

Plus de 30 M€ seront investis auprès des collectivités pour soutenir les associations, accompagner les familles, porter notre priorité à la dignité par le travail.

Ce sont les premières annonces de la ministre. Selon Annick Girardin, elles constituent une réponse d’urgence à la crise qui secoue l’île. Elles seront suivies par d’autres les prochains jours. Elle se dit à l'écoute de tous les acteurs (élus, chefs d’entreprises, responsables associatifs, gilets jaunes, organisations syndicales ou simples citoyens) pour compléter les mesures prochaines.

A la fin de son discours, la ministre appelle à la responsabilité de tous, "le mouvement n’est pas sans conséquences. Je pense notamment aux 465 entreprises qui ont demandé à bénéficier du chômage partiel pour plus de 6 000 salariés".

jb/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Daniel, Posté
‐ Le minimum vieillesse sera porté à 900€ par mois (+35€) de plus pour les retraités les plus fragiles pas d’augmentation de la CSG
Mais pour plusieurs milliers de retraité L'ASPA minimum vieillesse c'est une arnaque de l'état,les retraites de 50€ a 700€ ceux la vous les oublier