[LIVE/PHOTOS/ VIDÉOS] 17ème journée de mobilisation des gilets jaunes :

Port-est : la nuit est tombée et les affrontements se poursuivent entre forces de l'ordre et manifestants


Publié / Actualisé
Lundi 3 décembre 2018, après un dimanche relativement calme sur la Réunion, cette journée s'annonce crucial pour La Réunion. Des gilets jaunes ont annoncé le blocage des bâtiments administratifs : le conseil régional, la préfecture, les impôts, les banques... Les barrages routiers pourraient être allégés. La ministre partie samedi a encore écouté les gilets jaunes lors d'une visioconférence à la préfecture que les médias ont retransmis en direct. Les écoles et les services de bus reprennent normalement. L'approvisionnement en gaz et en carburant s'est poursuivi dimanche. La préfecture a lancé un appel à la responsabilité de tous, un risque de pénurie de produits alimentaires de première nécessité est redouté à cause du blocage du Port Est. Certains gilets jaunes ont annoncé qu'ils vont bloquer les routes à nouveau ce lundi. Dimanche, des gilets jaunes ont ravitaillé le cirque de Mafate en denrées alimentaires et produits de première nécessité. Suivez-nous en LIVE toute la journée
Lundi 3 décembre 2018, après un dimanche relativement calme sur la Réunion, cette journée s'annonce crucial pour La Réunion. Des gilets jaunes ont annoncé le blocage des bâtiments administratifs : le conseil régional, la préfecture, les impôts, les banques... Les barrages routiers pourraient être allégés. La ministre partie samedi a encore écouté les gilets jaunes lors d'une visioconférence à la préfecture que les médias ont retransmis en direct. Les écoles et les services de bus reprennent normalement. L'approvisionnement en gaz et en carburant s'est poursuivi dimanche. La préfecture a lancé un appel à la responsabilité de tous, un risque de pénurie de produits alimentaires de première nécessité est redouté à cause du blocage du Port Est. Certains gilets jaunes ont annoncé qu'ils vont bloquer les routes à nouveau ce lundi. Dimanche, des gilets jaunes ont ravitaillé le cirque de Mafate en denrées alimentaires et produits de première nécessité. Suivez-nous en LIVE toute la journée
  • IPR

    SOUVENIRS DE DOCKERS

    Pour les dockers du Port-Est, hors de question de reprendre le travail dans ces conditions, après les éclats de violences de la journée. Ils ne comprennent pas pourquoi les gendarmes mobiles ont fait usage de la force alors qu'un compromis avait été trouvé plus tôt dans la journée avec les gilets jaunes. En effet, il était convenu que les manifestants laissent passer 7 conteneurs de médicaments et de matériel médical.

    Les dockers gardent un terrible souvenir des mouvement sociaux : en 1994, lors d'une manifestation, un jeune docker, Théo Hilarion est grièvement blessé par un tir de gendarme. Il perdera un oeil. Au Port-est, un rond-point porte son nom

  • IPR

    PORT-EST : un pompier a été légèrement blessé. Il a été évacué à l'hôpital de Saint-Paul

  • IPR

    PORT-EST : INCENDIES DEVANT LA DOUANE

    Selon les informations de Réunion la 1ère, plusieurs véhicules stationnés devant les locaux de la douane sont en feu. Un entrepôt à proximité est aussi en flammes.

    Des pompiers se sont faits caillassés et ont dû rebrousser chemin à proximité de l’incendie.
     

  • IPR

    PORT-EST : AFFRONTEMENT TOUJOURS EN COURS

    Nous en sommes au même point au Port-est : échange de lacrymogènes, grenades assourdissantes, feux d'artifices, cocktails Molotov et galets. L'hélicoptère survole toujours la zone.

     

  • IPR

    L'Université ne mettra pas de salles à disposition pour les Gilets Jaunes

    "Suite à la manifestation organisée depuis ce matin par un groupe de gilets jaunes conduit par M. Lubin BUDEL au niveau du campus du Moufia et tendant à obtenir notamment l’accès à des salles de notre établissement, le Président de l’Université, le Président du Conseil académique et leur équipe de Direction ont tenu à consulter les acteurs de la communauté universitaire.
     
    Ainsi, il apparaît qu’en cette fin d’année universitaire marquée par deux semaines de fermeture,  la préoccupation majeure de l’Etablissement est de tout mettre en œuvre pour permettre une reprise sereine des activités et garantir la réussite de nos étudiants.
     
    En outre, au regard du principe de neutralité – principe à  valeur constitutionnelle – qui s’impose à l’Université, il n’est pas possible de donner une suite favorable à la demande de mise à disposition de salles formulée par la délégation reçue en début d’après-midi

     
    Le Président de l’Université, le Président du Conseil académique et leur équipe de Direction appellent donc Monsieur BUDEL et son groupe à permettre la libre circulation des personnels et  des usagers de l’Etablissement."

  • IPR

    Le PORT en feu : les affrontements se poursuivent :
    Un hélicoptère survole la zone

  • IPR

    PORT-EST : les affrontements se poursuivent à la nuit tombée, à coup de feux d'artifices contre de grenades lacrymogène

  • IPR

    PORT-EST - AFFRONTEMENTS TOUJOURS EN COURS

  • IPR

    Incendie au PORT

    Un important incendie semble s'être déclaré au Port : de l'épaisse fumée noire est visible de très loin

  • IPR

    Port-est : reprise des affrontements au niveau des douanes et du Cimetiere marin

  • IPR

    Mouvement social : entre 600 et 700 millions d'euros de pertes pour les entreprises selon la Chambre de commerce de d'industrie de La Réunion (CCIR)

    Dans son 4ème bilan chiffré des pertes subies par les entreprises réunionnaises du 26 novembre au 03 décembre 2018 à 12 heures, la CCIR note que 2.657 entreprises ont déclarés des pertes : plus de 111 millions d’euros en chiffres d’affaires de perdu, 11 jours sans aucune activité, plus de 2,8 millions de dégâts matériel, 15.700 salariés impactés…

    Les pertes sont estimées entre 600 et 700 millions d'euros. La CCIR souligne les demandes prioritaires des entreprises :

    • Mise en place d’un fonds d’urgence
    • Participation de la Région Réunion & du Conseil Départemental à ce fonds d’urgence
    • Exonération totale des charges fiscales et sociales durant 3 mois 
    • Mise en place de moratoires pouvant aller jusqu’à 36 mois
    • Prise en charge à 100 % du chômage partiel avec avance des fonds

     

  • IPR

    LE PORT-EST : AFFRONTEMENTS TOUJOURS EN COURS

    La situation ne s’est pas vraiment calmée au Port-est, sous tension depuis presque trois heures, même s’il y’a des accalmies de 10-15 minutes qui sont ensuite rompues par des nouveaux échanges de lacrymogènes et galets.

    La nuit ne va pas tarder à tomber et l’objectif pour les forces de l’ordre est de faire en sorte que les manifestants n’atteignent pas d’autres quartiers de la ville.

  • IPR

    FAKE NEWS : non, nous n'avons jamais écrit que Gilbert Annette envisageait de démissionner

    Sur internet et les réseaux sociaux nous pouvons trouver une capture d'écran de notre page d'accueil avec en une "Prison : Oui j'ai un casier ! Sous la pression, Gilbert Annette envisage de démissionner dans les jours qui viennent"...

    C'est une fake news, nous n'avons bien entendu jamais écrit cela. Un montage pas très malin, d'autant plus que la photo ne correspond pas au titre, et qu’une faute d’orthographe rend cet essai plutôt ridicule. Une image fabriquée, faite par de courageux anonymes…même si nous avons de petits indices sur leurs identités.

    Ce matin, nous avons bien écrit un article sur Gilbert Annette qui est allé à la rencontre des Gilets Jaunes devant l'hôtel de ville de Saint-Denis. Vous pouvez d'ailleurs retrouver nos live ici et .

    Lire aussi => Saint Denis : Gilbert Annette s'est engagé à relayer les demandes des Gilets Jaunes

  • IPR

    "Un homme, un mandat, une fonction" : Jean-Hugues Ratenon démissionne du conseil municipal de Bras-Panon

    Pour appliquer le principe "un homme-un mandat-une fonction", demandé par le mouvement citoyen des Gilets Jaunes, le député Jean Hugues Ratenon décide de mettre fin à ses fonction de conseiller municipal de Bras-Panon.

    Lire aussi => Jean-Hugues Ratenon démissionne du conseil municipal de Bras-Panon

  • IPR

    AFFRONTEMENTS TOUJOURS EN COURS

    Les gendarmes continuent de lancer des grenades lacrymogènes et assourdissantes. Beaucoup tombent dans les cours des particuliers, totalement de l’autre côté de l’avenue où il n’y a pas de manifestants...

    undefined

     

  • IPR

    PORT-EST : Les jeunes sont repoussés de plus en plus haut vers le rond point de Mcdonald et l’entrée de la ville.
    Un feu est allumé dans la cour d'une entreprise, à proximité du Port-est près du Cimetière paysager.

    undefined

  • IPR

    Point avec la DRR : pour la Direction régionale des routes, il n'y a plus de barrages sur les axes majeurs de l'île. Celui sur la Route des Tamarins a été lévé et la chaussée nettoyée.

     

  • IPR

    PORT-EST : les dockers n’ont pas repris le travail

  • IPR

    PORT-EST : LES AFFRONTEMENTS SE POURSUIVENT

    Les jeunes ont été repoussés plus haut dans l’avenue Les gendarmes font usage de grenades assourdissantes

  • IPR

    Ligne Kar'ouest : SECTEUR PORT – POSSESSION

    Reprise des services des lignes kar’ouest pour les lignes suivantes : : 1 – 2 – 3 - 4 – 6 – 7 -8 ABC
    Attention, le Port Est étant inaccessible,
    Lignes 2 et 6 : déviées par la 4 vois : Rond-point Sacré-Cœur ó rond-point des Danseuses ó rond point Mac Do jusqu’au pôle d’échanges du Port.

    Arrêts non desservis : De l’arrêt ‘Gare Maritime’  - ‘Paul Verlaine’ – ‘Zac 1’ – ‘Cuisine Centrale’
    Arrêts les plus proches : ‘Edmond Albius’ – ‘Gervais Barret’

  • IPR

    PORT-EST

    Des affrontements sont toujours en cours au Port-est. Beaucoup de fumée dans le secteur

  • IPR

    Saint-Denis : Gilbert Annette s'est engagé à relayer une demande des Gilets Jaunes

    "Une délégation de Gilets Jaunes s’est rendue à la mairie de Saint-Denis cette fin de matinée.

    Le Maire, Gilbert Annette, est allé à leur rencontre afin d’échanger. Un dialogue franc s’est installé permettant à chacune et chacun d’apporter sa contribution à la discussion.

    Il ressort de ces échanges une demande forte et  prioritaire concernant l’urgence de la tenue d’une réunion regroupant l’ensemble des 24 maires, des parlementaires, des présidents du Département et de la Région pour une rencontre avec les délégations de Gilets jaunes de l’ensemble de l’île.

    Le Maire de Saint-Denis, partisan de cette démarche, s’est engagé à relayer cette demande auprès des autres maires de l’île.

    Au-delà de cette initiative, il est maintenant temps que des ateliers se mettent en place, regroupant les différentes coordinations de Gilets jaunes de secteurs pour structurer les attentes des manifestants."

    Lire aussi => Saint Denis : Gilbert Annette s'est engagé à relayer les demandes des Gilets Jaunes

  • IPR

    Des affrontements sont toujours en cours au Port-est : gaz lacrymogène des forces de l'ordre contre jets de galets des manifestants. Des grenades tombent directement dans les maisons des riverains...

  • IPR

    Un épais nuage de gaz lacrymogène couvre le site du Port-est. Les manifestants présents ne comprennent pas pourquoi les forces de l'ordre ont fait usage de la force.

  • IPR

    Les grenades lacrymogènes fusent au Port-est où les forces de l'ordre repoussent les manifestants. Certaines tombent près des habitations voire à l'intérieur... une grenade a atterri sur un blacon d'un immeuble.

    Depuis midi, les forces de l'ordre et les manifestants se faisaient face, au début dans une ambiance plutôt calme...

  • IPR

    PORT-EST AFFRONTEMENT EN COURS entre forces de l'ordre et manifestants

    Les forces de l'ordre lancent des grenades lacrymogènes pour faire reculer les manifesants.

  • IPR

    PORT-EST

    Entre les manifestants et les forces de l'ordre, un petit feu de brousailles :

    undefined

     

  • IPR

    La Possession - Services municipaux : l'accueil du public dans les accueils administratifs se fera uniquement en matinée

    "Pour information, les services de La Ville (administrations, écoles, crèches...) ont repris depuis vendredi 30 novembre. Cependant, les services administratifs municipaux seront placés en mode contraint à partir de ce jour lundi 3 décembre et jusqu'à ce vendredi 7 décembre. L'accueil du public dans les accueils administratifs se fera uniquement en matinée de 8H30 à 12H."

  • IPR

    AU PORT-EST : LE FACE A FACE CONTINUE entre les forces de l'ordre et les manifestants

    Suivez notre live sur Facebook : un gros dispositif des forces de l'ordre est mis en place

  • IPR

    Point avec la DRR à 13h45 :

    Suite à la manifestation, ci-dessous les secteurs concernés par les barrages filtrants sur le réseau routier:

    SECTEUR NORD :

    Rien à signaler

    SECTEUR OUEST :

    • Le Port giratoire Port Est,
    • RN1 St Paul échangeur Barrage, barrage levé dans les deux sens. Travaux de nettoyage en cours.

    SECTEUR SUD :

    Rien à signaler

    SECTEUR EST :

    Rien à signaler

  • IPR

    PORT EST : DES MANIFESTANTS FACE AUX FORCES DE L'ORDRE

    Nous sommes en LIVE au Port-est : les manifestants font face aux forces de l'ordre. Pour le moment, il n'y a aucun affrontement

    Les gilets jaunes se sont retirés du barrage du Port-est, poumon économique de l'île, vers midi. Les forces de l'ordre sont arrivées en nombre pour prendre possession des lieux.

    Dimanche, la Préfecture alertait sur des risques de pénurie : "en raison du blocage du Grand Port Maritime, il existe désormais un risque avéré de rupture d’approvisionnement concernant les biens d’alimentation de première nécessité, voire de nécessité vitale. Près d’un millier de containers dédouanés sont en attente de livraison : des produits frais, du blé pour les boulangeries, des matières premières destinées à la fabrication d’alimentation animale, des médicaments et du matériel médical à destination des centres hospitaliers et établissements accueillants des personnes âgées…"

  • IPR

    Port-est

    Le barrage est en train d'être levé. Pour le moment, l'ambiance est plutôt calme mais les forces de l'ordre ont demandé aux personnes atroupées de se "disperser".

    Nos confrères de Linfo.re sont en LIVE :

    Les forces de l'ordre avancent, forçant les manifestants à reculer.

  • IPR

    [IL EST LEVÉ]

    Le barrage du port-est vient d'être levé. Une intervention des forces de l'ordre a été envisagée. Le traitement des marchandises par les dockers va reprendre

  • IPR

    Université de La Réunion

    Les gilets jaunes ont installé un barrage filtrant à l'entrée du Campus du Moufia. Ils laissent les gens sortir mais pas rentrer.
    L'université était rouverte aujourd'hui après deux semaines d'arrêt.

  • IPR

    Nous sommes de retour en live de la mairie de Saint-Denis. Regardez :

     

  • IPR

    [PROBLEME DE CONNEXION POUR NOTRRE JOURNALISTE QUI SE TROUVE DANS LA MAIRIE DE SAINT-DENIS]

     

    Restez avec nous le live reprend dans un instant

  • IPR

    Les Gilets jaunes présents devant la mairie de Saint-Denis demandent à Gilbert Annette d'organiser une réunion avec l'ensemble des élus, l'Etat et les Gilets jaunes

  • IPR

    [SAINT-DENIS - GILBERT ANNETTE A LA RENCONTRE DES GILETS JAUNES]

    La renconre a lieu devant la mairie de Saint-Denis. Regardez :

     

  • IPR

    Point avec la DRR à 11h45 : Plus que deux barrages sur les axes routiers

    Suite à la manifestation, ci-dessous les secteurs concernés par les barrages filtrants sur le réseau routier:

    SECTEUR NORD :

    Rien à signaler

    SECTEUR OUEST :

    • RN1001 Le Port secteur giratoire Vilebrequins
    • RN1 St Paul échangeur Barrage dans les deux sens

    SECTEUR SUD :

    Rien à signaler

    SECTEUR EST :

    Rien à signaler

  • IPR

    Saint-André : une vingtaine de Gilets jaunes reçus par le maire de Saint-André

    Les gilets jaunes discutent avec Jean-Paul Virapoullé des revendications du Livre Jaune, remis hier au Préfet.

    Parmi elles, l'octroi de mer : Jean-Paul Virapoullé annonce que le groupe Hayot, détendeur notamment de grandes surfaces a déposé un recours devant le Conseil Constitutionnel pour obtenir la suppression de l'octroi de mer. Le maire remet cette requête aux Gilets Jaunes et leur demande de "réfléchir dessus, car, dit-il, supprimer brutalement l'octroi de mer reviendrait à supprimer des emplois." Il ajoute : "l'octroi de mer protège la production locale." Jean-Paul Virapoullé précise : "ne sortez pas d'ici en disant que Jean-Paul Virapoullé est pour l'octroi de mer. Je dis simplement de tout remettre à plat et de tout étudier avant de prendre une décision."

  • IPR

    Frappé de plein fouet par le mouvement social : le collectif "TPE-PME 974" demande une "aide exceptionnelle" à la Région Réunion

    Dans une lettre adressée au président de la Région Réunion Didier Robert, le Collectif "Sauvons Nos TPE-PME 974" demande pour les chefs d'entreprises, les commerçants, les artisans et les indépendants, "frappés de plein fouet" par le mouvement social une "une aide exceptionnelle".

    "La situation est gravissime car en plus de tuer l'emploi, et les petites entreprises locales, elle laisse le champs libre aux grosses multinationales et grosses entreprises locales de continuer à écraser toute concurrence et renforcer leurs positions de monopoles, ce qui est un vrai danger pour tous les Réunionnais d'aujourd'hui et de demain ! (...)

    Monsieur Le Président du Conseil Régional, Les TPE-PME ont besoin d’urgence d’une " AIDE EXCEPTIONNELLE " pour combler leurs pertes d'exploitation de toute la durée de ce mouvement afin de pouvoir sortir de cette crise, et espérer sauver leurs entreprises ainsi que leurs emplois."

    Lire aussi => Le collectif "TPE-PME 974" demande une "aide exceptionnelle" à la Région Réunion

  • IPR

    La une de Libération aujourd'hui :

  • IPR

    [ELECTIONS DES REPRESENTANTS DES LOCATAIRES]

    En raison du mouvement social qui touche [a touché] l’île, la distribution postale du matériel de vote, actuellement en cours sur les différentes communes, n’a pas pu être achevée dans les délais réglementaires.
    Par conséquent, avec l’accord des six associations qui présentent des candidats (ADILSS, AFL, CDLR-CSF, CNL, DAL, La RUE Familles de France 974), les bailleurs sociaux ont décidé de reporter l’élection au 28 janvier 2019.
    Un courrier est adressé en ce sens à tous les locataires pour les informer de la prolongation du délai de vote. Ainsi, les locataires ne doivent pas tenir compte de la date inscrite sur la carte de vote reçue. Ils sont invités à la retourner dès que possible, les retours postaux seront valables jusqu’au 28 janvier.

  • IPR

    [Bienvenue à la CGSS]

    La CGSS informe le public de la réouverture de ses accueils aux horaires habituels sur l'ensemble des sites à compter à compter du mardi 4 décembre.

  • IPR

    Saint-Paul : Réouverture des équipements culturels et sportifs

    "Tous les équipements sportifs municipaux, (terrains, piscines, stades, gymnases…) et culturels (médiathèques et bibliothèques) de la ville Saint-Paul fonctionnent à nouveau ce lundi 3 décembre 2018. Les structures de proximité comme la Maison de Santé, les Cases, les salles polyvalentes et les Maisons pour tous rouvrent aussi.

    Toutes ces équipements sont accessibles aux horaires habituels."

  • IPR

    Devant la Région

    Jean-Yves Fontaine, un gilet jaune, attend devant la Région fermée aujourd'hui. Il attendra  "le temps qu'il faut, nous sommes nés ici, on va continuer" le mouvement dit-il.

    "Nous sommes devant la pyramide, nous devons travailler avec le président, avec le Préfet… Mais ils sont où ? Encore une réponse sourde de nos dirigeants. Les Réunionnais doivent comprendre  un moment donné il faut arrêter !" s'énerve le manifestant en ajoutant "On veut travailler ensemble, mais la Région ne joue pas le jeu."

    Les gilets jaunes reprochent au président de Région, Didier Robert d'avoir fait un copier/coller de leurs revendications dans son discours vendredi soir devant la ministre Annick Girardin. "Travailler avec lui [Didier Robert] ça va être difficile, poursuit Jean-Yves Fontaine. Il n’amènera pas de réponses puisqu’il nous vole nos idées. Il a des comptes à rendre ! Le peuple réunionnais a besoin de vivre normalement."

  • IPR

    Air France

    "A compter de demain 04 décembre les vols Air France reprennent leurs horaires habituels."

  • IPR

    Au Tampon : Fin d'interdiction de vente d'alcool

    "Compte tenu du rétablissement de l’ordre public sur le territoire communal, l’arrêté d’interdiction de vente d’alcool en date du 21 novembre 2018 est abrogé."

     

  • IPR

    A la Cocoteraie à Saint-André,  un barrage filtrant est bien en place sur la quatre voies :

    Des transporteurs sont également bloqués :

    (Capture d'écran du groupe Facebook Radar 974)

  • IPR

    Le Port-Est, toujours bloqué

    Après deux semaines de blocages du Port-est, poumon économique de l'île, les pénuries guettent La Réunion. "Près d’un millier de conteneurs dédouanés sont en attente de livraison : des produits frais, du blé pour les boulangeries, des matières premières destinées à la fabrication d’alimentation animale, des médicaments et du matériel médical à destination des centres hospitaliers et établissements accueillants des personnes âgées", expliquait la Préfecture dans un communiqué dimanche.


    (Capture d'écran Radar 974)

  • IPR

    Point avec la DRR à 9h15 : Au moins quatre barrages sur les axes routiers

    Suite à la manifestation, ci-dessous les secteurs concernés par les barrages filtrants sur le réseau routier:

    SECTEUR NORD :

    Rien à signaler

    SECTEUR OUEST :

    • RN1001 Le Port secteur giratoire Vilebrequins
    • RN1A St Paul / Giratoire Nord St Gilles Bains sens Sud/Nord
    • RN1 St Paul échangeur Barrage, manifestation. Circulation sur voie de gauche dans les deux sens.

    SECTEUR SUD :

    Rien à signaler

    SECTEUR EST :

    • RN2 St André́ la Cocoteraie sens Est/Nord, manifestation, route bloquées pour les transports de marchandises

  • IPR

    Barrage sur la Route des Tamarins

    Sur la Route des Tamarins, la Direction Régionale des Routes signale des obstacles sur la chaussée. Un barrage avec les plots, des branches, des roches... bloque la voie de droite de l'axe Sud/Nord, générant des ralentissements et des bouchons

  • IPR

    Devant la Région :

    "Nous appelons à la démission de Didier Robert, il ne tient pas ses engagements. La Réunion est fatiguée d'attendre," déclare Aurélie, une gilet jaune." Il n'est pas là, il ne travaille pas sur les problème. Où est-il ?", s'interroge-t-elle.

    Aujourd'hui, elle appelle à une mobilisation des gilets jaunes pour que "les administrations restent fermées".

  • IPR

    Devant la Région, des Gilets Jaunes demandent des actions rapides et concrétes au Président Didier Robert.
    Suivez notre LIVE sur Facebook:

  • IPR

    Région fermée

    La Région est dans la ligne de mire de Gilets Jaune qui demande notamment la démission de Didier Robert. Les services de la Pyramide inversée sont fermés aujourd'hui.

    Les manifestants se sont donnés rendez-vous devant la Région à 8 heures

  • IPR

    Après 15 jours de blocages de route, les collectivités, les services de l'Etat et les institutions sont les nouvelles cibles du mouvement citoyen des Gilets Jaunes.

  • IPR

    Sur le Route du Littoral et à l'entrée de Saint-Paul, les embouteillages habituels des heures de pointes reprennent. Un peu de patience !

  • IPR

    Pour le moment deux barrages sont signalés sur les axes majeurs par la DRR :

    • RN1A St Paul Giratoire Nord St Gilles les bains
    • Au Port
  • IPR

    Un mannequin souhaite devenir porte parole de l'île de la Réunion face au gouvernement...

    Un mannequin attaque lElysée et le gouvernement

    Un défilé « Gilets Jaunes Couture » par le mannequin Jérémy Bellet

    "Aujourdhui, à loccasion des manifestations un mannequin apporte son soutien aux gilets jaunes « Je souhaite montrer au gouvernement que dans cette lutte toutes les classes sociales et tous les milieux sunissent ». Pour le mannequin Jérémy Bellet il est important dagir ensemble. « Pour soutenir les français jinvite mes amis du milieu de la mode à défiler sur les Champs-Elysées le samedi 8 décembre à 14 h ». Un événement préparé et différent de tous les autres mouvements déjà vus. « Je souhaite créer un défilé de mode intitulé Gilets Jaunes Couture collection Automne/Hiver 2018 dédié au président Monsieur Macron ». Dans une lettre envoyée au gouvernement le jeune homme âgé de 20 ans se dit déçu « Un gouvernement que je côtoie parfois (soirées et réceptions) et qui m'a profondément déçu. A présent jamais je ne pourrai me rendre à l’un de ces cocktails organisés par l’Etat français sans penser à la misère vécue dans notre pays. Je ne souhaite d’ailleurs plus m’y rendre lorsque j’y serai convié ».

    Monsieur Macron moqué par Monsieur Bellet

    Dans une lettre officielle le jeune homme invite le gouvernement à assister à ce défilé. Avec beaucoup dironie il annonce aux représentants du pays quun espace privé est prévu pour les accueillir. Un discours pour unir les français « Des ouvriers aux artistes en passant par les directeurs d'entreprises tout le monde est dans la rue en ce moment. Alors sans peur d'être jugé je souhaite soutenir nos gilets jaunes ».

    Un appel qui attend une réponse."

     

  • IPR

    Le Medef Réunion demande la  la mise en place d'un outil exceptionnel d'accompagnement des entreprises

    Devant l'ampleur du cataclysme économique que viennent de traverser nos entreprises durant ces 14 derniers jours, le MEDEF Réunion prône la mise en place d'un outil exceptionnel d'accompagnement des entreprises. "Les outils de droit commun (recours à l'activité partielle, moratoires des dettes) étant indispensables mais totalement insuffisants pour compenser les impacts sévères liés à la paralysie de notre île, écrit l'organisation, le MEDEF Réunion espère qu'une attention particulière et vigilante de Bercy permettra de déclencher des dispositifs complémentaires pour éviter la destruction massive d'activités et d'emplois".

    Lire aussi => Pour la mise en place d'un outil exceptionnel d'accompagnement des entreprises

  • IPR

    BONJOUR, BONJOUR

    C’est peut-être un lundi plus calme qui attend les Réunionnais aujourd’hui… Les écoles, les collèges, les lycées et l’Université sont rouverts, les transports scolaires sont assurés, les mairies assurent leurs services…

    Certains collectifs appellent à la levée des barrages sur les routes, d’autres veulent bloquer les institutions et les banques…

    Un retour à la normale qui reste tout de même  difficile. La paralysie n’est pas terminée : le Port-Est reste bloqué avec plus d’un millier de containers dédouanées toujours en attente de livraison.

    Dimanche, il n’y a eu aucun barrage sur les principaux axes routiers. Une première depuis la naissance du mouvement il y a un plus de deux semaines. Devant la préfecture en fin d’après-midi, le collectif « Tous unis pour La Réunion – Coordination des Gilets Jaunes » a tenu une visioconférence avec la ministre des Outre-Mer, rentrée à Paris samedi.

    Ces manifestants ont compilé sur une plateforme internet près de 20.000 revendications en 24 motions. Au moins 38.000 personnes ont participé. Cinq grands thèmes sont ressortis : l’annulation de la dette fiscale des TPE et PME, l’emploi, la vie chère, la transparence et la moralisation de la vie politique, le pouvoir d’achat. Le collectif a ensuite remis au Préfet Amaury de Saint-Quentin un « Livre Jaune », une synthèse compilant ces demandes.

À propos

Mouvement social à la Réunion

Lundi 3 décembre 2018, après une journée calme sur la Réunion. Ce lundi s'annonce crucial pour La Réunion. La ministre parti samedi a encore écouté les gilets jaunes lors d'une visioconférence à la préfecture que les médias ont retransmis en direct. Les écoles et les services de bus reprennent normalement. L'approvisionnement en gaz et en carburant s'est poursuivi dimanche. La préfecture a lancé un appel à la responsabilité de tous, un risque de pénurie de denrées alimentaires de première nécessité est redouté à cause du blocage du Port Est. Certains gilets jaunes ont annoncé qu'ils vont bloquer les routes à nouveau ce lundi. Suivez-nous en LIVE toute la journée

Pour retrouver nos lives précédents :

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !