[LIVE/PHOTOS/VIDEOS] 18ème jour de mobiilsation :

Les Gilets jaunes sont reçus par le président du Département


Publié / Actualisé
Dix-huitième jour de mobilisation pour les gilets jaunes ce mardi 4 décembre 2018. Cette semaine, le mouvement a décidé de bloquer les institutions, les collectivités et les services de l'Etat. Lundi, alors qu'il n'y avait que deux ou trois barrages sur les principaux axes routiers réunionnais, la situation a dégénéré au Port-est, poumon économique de l'île et dernier bastion des Gilets Jaunes, bloqué depuis plus de deux semaines. A midi, les forces de l'ordre sont arrivés en nombre sur le site. Non tenu à ce moment par les manifestants, le barrage a été levé, dans un premier temps, dans le calme. La situation est vite devenue explosive et des affrontements ont éclaté et duré jusque tard dans la nuit. Jets de galets et grenades lacrymogène ont très vite remplacé l'ambiance de fête qui régnait la semaine dernière. Le retour à la normal est donc très timide... Suivez-nous, nous sommes en live toute la journée
Dix-huitième jour de mobilisation pour les gilets jaunes ce mardi 4 décembre 2018. Cette semaine, le mouvement a décidé de bloquer les institutions, les collectivités et les services de l'Etat. Lundi, alors qu'il n'y avait que deux ou trois barrages sur les principaux axes routiers réunionnais, la situation a dégénéré au Port-est, poumon économique de l'île et dernier bastion des Gilets Jaunes, bloqué depuis plus de deux semaines. A midi, les forces de l'ordre sont arrivés en nombre sur le site. Non tenu à ce moment par les manifestants, le barrage a été levé, dans un premier temps, dans le calme. La situation est vite devenue explosive et des affrontements ont éclaté et duré jusque tard dans la nuit. Jets de galets et grenades lacrymogène ont très vite remplacé l'ambiance de fête qui régnait la semaine dernière. Le retour à la normal est donc très timide... Suivez-nous, nous sommes en live toute la journée
  • IPR

    [SIGNATURE AU DEPARTEMENT]

    Le président Cyrille Melchior s'engage par écrit à travailler dès la semaine prochaine avec les Gilets jaunes. Il a été applaudi. C'est la fin de la réiunion. "Si Monsieur Melchior, qui n'a pas toutes les cartes en main, a été capable de s'engager auprès de nous, d'autres élus devraoient pouvoir le faire" commente une participante à la rencontre

  • IPR

    LA RENCONTRE ENTRE LES GILETS JAUNES ET LE PRECISENT CYRILLE MELCHIOR COMMENCE

    Suivez notre live

     

  • IPR

    [REÇUS AUDEPARTEMENT]

    Les Gilets jaunes constituent finalement une délégation représentant les 24 communes. Ils sont reçus par le président Cyrille Melchior

     

  • IPR

    Une première délégation est reçue par Cyrille Melchior, président du conseil départemental. Aucune des personnes reçues ne porte de gilet jaune. La presse n'est pas conviée.

  • IPR

    Devant le conseil départemental, les Gilets jaunes discutent toujours entre eux. Ils tentent de de constituer une délégation représentatives des 24 communes. S"ils y arrivent, le président du Département les recevra

  • IPR

    [REPORTÉES]

    Les rencontres entre des Gilets jaunes et Cyrille Melchior, président du conseil départemental, sont reportées à une date ultérieure, le temps pour les Gilets jaunes de composer leurs délégations

  • IPR

    [DES GILETS JAUNES RENCONTRE LE PRESIDENT DU CONSEIL DEPARTEMENTAL]

    Cyrille Melchior, président du conseil départemental rencontre des Gilets jaunes au  Palais de la Source, siège du Département. Suivez notre live

     

     

    Une seconde rencontre entre d'autres Gilets jaunes et Cyrille Melchior, doit avoir lieu à 16 heures

  • IPR

    ["DIDIER ROBERT DIVISE POUR MIEUX REGNER"]

    A l'issue de la rencontre entre Didier Robert et des Gilerts jaunes, des échanges parfois vifs ont eu lieu sur le parvis de la Pyramide invrsés enre les Gilets jaunes qui ont participé à la réunion à l'intérieur de la Région et ceux restés dehors.

    Au fil des échanges:

    "Vous dites que vous représentez les Camélias mais c'est faux."

    "On avait dit que l'on s'adressait à Didier Robert que s'il sortait pour rencontrer tous les Gilets jaunes présents"

    "Vous êtes des vendus venus chercher un travail à la Région"

    "Didier Robert a réussi, il divise pour mieux régner, pourquoi ne pas tous nous rencontrer ?"

  • IPR

    Plan ressources hydrocarbures : levée des réquisitions mardi 4 décembre 2018 à 12h

    "Les conditions de distribution des carburants reviennent progressivement à la normale et l’approvisionnement des services prioritaires n’est plus entravé. Aussi, les mesures mises en œuvre dans le cadre du Plan Ressources Hydrocarbures sont levées à compter du 04 décembre 2018 à 12h00.Les stations-services qui ont été réquisitionnées peuvent désormais servir tout type de véhicules et les restrictions à la pompe (service au jerrican) sont levées" écrit la préfecture.

  • IPR

    La rencontre entre des Gilets jaunes et Didier Robert est terminée.

    Hué sur les barrages, moqué sur les réseaux sociaux et sommé de démission, le président de Région n'a pas du tout été critiqué au cours de cette réunion.

    A l'issue de la rencontre Didier Robert donné une interview. Regardez

     

  • IPR

    Finalement la presse est autorisée à assister à la rencontre entre Didier Robert et des Gilets jaunes

     

  • IPR

    [LE PRESIDENT DE REGION REÇOIT LES GILETS JAUNES]
     

    La rencontre a lieu à la Pyramide inversée, siège de la Région. C'est la première fois depuis la début de la mobilisation, il y a 18 jours, Didier Robert accepte de recevoir des Gilets jaunes

     

  • IPR

    UNE JOURNEE PRESQUE NORMALE SUR LES ROUTES

    Pas ou peu de barrage sur les axes routiers aujourd'hui.
    D'après la Direction Régionale des Route, il n'y aurait qu'un seul barrage, peu important sur la RD4 Saint-Paul au croisement de Sans Souci.

    Ce matin la circulation était difficile au Port puisque les gendarmes mobiles filtraient les entrées et renvoyaient les voitures sur la quatre voies.

    A Gillot ce matin, trois manifestants étaient signalés mais les forces de l'ordre ont discuté avec eux pour la levée du barrage. A 9 heures, tout était terminé.

     

  • IPR

    Le barrage du Port-est est bel et bien levé mais les dockers sont plutôt opposés à la reprise du travail, par solidarité aux Gilets Jaunes "tant que les forces de l'ordre seront devant l'enceinte portuaire"

    Depuis ce matin, les délégués syndicaux discutent avec leur collègues et les patrons. En réunion ce matin, SOMACOM, l'une des quatre sociétés acconiers a refusé de reprendre le travail.

    Les dockers gardent un terrible souvenir des mouvement sociaux : en 1994, lors d'une manifestation, un jeune docker, Théo Hilarion est grièvement blessé par un tir de gendarme. Il perdera un oeil. Au Port-est, un rond-point porte son nom

  • IPR

    [Reprise d'activité au Port de La Réunion] 

    La direction du Grand Port Maritime de La Réunion annonce que "l'activité portuaire reprend progressivement. L'accès principal au Port Est a été rouvert dès ce matin 9h00"

  • IPR

    Saint-André : information aux parents

    "Suite à la manifestation des Gilets Jaunes, occasionnant la fermeture des services municipaux sur le territoire de la commune de Saint-André,  le Maire Jean-Paul VIRAPOULLE proposera à son conseil municipal le 12 décembre 2018 une exonération de 50 % de la participation des familles aux frais de la restauration ainsi que les adhésions à l’Ecole de Danse Municipale pour le mois de Novembre 2018.

    Le paiement de la restauration scolaire et celui des cours de danse correspondant aux deux semaines de fermeture du mois de Novembre, seront reportés automatiquement sur la facture de Décembre 2018 / Janvier 2019.

    En ce qui concerne la participation des familles à l’accueil des enfants au sein des crèches et jardins d’enfants, il y aura une déduction automatique qui sera faite sur la facture du mois de Novembre 2018 des heures non réalisées sur cette période.

    Concernant les parents ayant déjà réglés pour le mois de novembre, ces derniers bénéficieront d’un avoir à hauteur du montant de l’exonération."

  • IPR

    LE PORT - Le calme semble être revenu dans la ville

    Au loin, un bateau en attente d'accoster pour décharger ces conteneurs

  • IPR

    RESTES DES VIOLENCES AU PORT

    Dans une poubelle au Port... des cartons qui contenaient des grenades lacrymogène, utilisées lors des affrontements de lundi...

  • IPR

    "Nous devons nous retrousser les manches et repartir"

    La situation s'est "dégradée au fil de l'après-midi, malheureusement nous payons les pots cassés," témoigne le directeur d’exploitation de la société Li Wai Yeug au Port-est. Spécialisé dans l’approvisionnement et le ravitaillement des navires, cet homme nous raconte qu’un de ses camions a brûlé hier : d'où la grosse fumée que l’on voyait au dessus des douanes.

    undefined

    "Un camion brûlé, une partie de l'entrepôt cassée, nous sommes un peu abattus. Nous devons nous retrousser les manches et repartir". L'homme n'est pas découragé : "dans notre malheur, nous avons eu de la chance, le bâtiment n'a pas été brûlé."

    "Depuis le début des évènements nous avons des pertes avec le blocage du port-est et les bateaux déroutés à Maurice."

  • IPR

    LE PORT : dans les affrontements de lundi soir, des véhicules des douanes ont été incendiés

    Ce matin, il ne reste que des caracasses, stigmates des violences d'hier :

    undefined

    Empilés dans un coin, les restes des grenades lacrymogène et des galets :

    undefined

    Déposés juste sous un panneau d'évacuation et de secours "Point de rassemblement"... Ironique ?

    http://www.ipreunion.com/medias/source/0261302001543899014.jpg

  • IPR

    DEVANT LA SRPP AU PORT

    Des grilles ont été installées sur toutes les voies donnant accès à la Société réunionnaise des produits pétroliers (SRPP). Ces grilles qui bloquent ces rues sont sévèrement gardées par les gendarmes.
    Il s’agit de grilles anti intrusions et anti émeutes. Une première à La Réunion

  • IPR

    Circulation difficile au Port

    Le gros rond-point des pêcheurs de la Possession est filtré par des gendarmes qui revoient beaucoup de monde sur la 4 voies. La circulation est donc très ralentie dans le sens ouest-sud (la Possession-Saint-Paul)

    L’entrée qui donne accès au Port vilebrequin est complètement embouteillée avec 2 km de bouchons : il est très difficile de rentrer dans le Port en arrivant de Saint Denis.

    Entrée Sacré-Cœur est embouteillée également

  • IPR

    Après les affrontements de la veille, toutes les entrées du Port-est sont filtrés par les forces de l'ordre

  • IPR

    C'était hier : affrontements au Port-est

    Les forces de l'odre ont levé lundi midi le barrage du Port-est, site occupé de plus de deux semaines. Sur place, il n'y avait qu'une vingtaine de gilets jaunes. Tout s'est fait dans le calme dans un premier temps. Après un face à face long de plusieurs minutes, les tensions sont montées d'un cran. Gaz lacrymogène et galets sont lancés.

    undefined

    Les affrontements entre les manifestants et les gendarmes mobiles vont durer jusque tard dans la nuit. Plusieurs véhicules sont incendiés au niveau de la douane, un entrepôt est en feu. Côté manifestants on tirait des feu d'artifices et des galets. Côté gendarmes, c'était des grenades assourdissantes, et du gaz lacrymogène.

  • IPR

    Un collectif de gilets jaunes va rencontrer Didier Robert et Cyrille Melchior aujourd'hui

    Le collectif des Gilets jaunes des quatiers Camélias, SHLMR Le Ruisseau et Vauban, a demandé une rencontre avec les présidents Didier Robert (Région Réunion) et Cyrille Melchior  (Département de La Réunion), "nous allons être reçu ce jour afin d'échanger et d'obtenir des réponses concrètes sur les revendications profondes qui sont exprimées par les Réunionnais que nous avons rencontré depuis le début de ce mouvement citoyen," écrivent-ils dans un communiqué.

  • IPR

    A Gillot,

    Un barrage semble se mettre doucement en place au niveau du rond-point...

     

    (Post et photo : groupe Facebook Radar 974)

  • IPR

    Bonjour Bonjour La Réunion

    Lundi a été marqué par un timide retour à la normal un peu partout sur l'île... sauf au Port-est qui s'est de nouveau embrasé.

    A midi, les forces de l'ordre sont arrivés en nombre sur le site. Non tenu à ce moment par les manifestants, le barrage a été levé, dans un premier temps, dans le calme. La situation est vite devenue explosive et des affrontements ont éclaté et duré jusque tard dans la nuit. Jets de galets et grenades lacrymogène ont très vite remplacé l'ambiance de fête qui régnait la semaine dernière. Des véhicules et un entrepôt ont été incendiés, un pompier a été blessé.

    Les écoles étaient ouvertes, les rideaux de commerces levés, les étagères des supermarchés pleines ou presque, les cars sur la route, Même les avions d'Air France ont retrouvé leurs horaires normaux.

    Annick Girardin l'a dit, maintenant place au travail... Gilets Jaunes et élus doivent travailler main dans la main...ou presque. Si les maires Jean-Paul Virapoullé et Gilbert Annette sont bien allés à la rencontre des manifestants, le rendez-vous est manqué pour Didier Robert. La pyramide inversée est restée fermée toute la journée d'hier, officiellement pour "travaux". Elle devrait ouvrir aujourd'hui.

    Sur le route hier, il n'y avait que de timides barrages, trois à tout casser. Les gilets jaunes veulent désormais bloquer les institutions, les collectivités, les services d'Etat.

   

3 Commentaire(s)

974CG, depuis son mobile, Posté
Est-ce que les adresses mail sont visibles (Non, elles ne sont pas publiquement visibles - webmaster)
974CG, depuis son mobile, Posté
Et alors ????
Abusée , Posté
D'y être passé il y a environ 5 minutes il n'y avait pas de barrage en cours à Gillot ...