Courrier des lecteurs :

Un citoyen en gilet jaune interpelle Ericka Bareigts


Publié / Actualisé
Merci Madame la Ministre !
Madame Ericka BAREIGTS, je veux vous dire merci ! Même si votre loi sur la soi-disant égalité réelle manquait véritablement de structure et de sens, vous avez tenté de faire quelque chose, ce qui est toujours mieux que rien ! Nous l'avons tous appris à nos dépends, une loi, pour un élu, ce n'est trop souvent qu'une volonté de laisser une empreinte de son passage dans un gouvernement, plutôt qu'un signe de conviction profonde. En ce qui vous concerne, je pense sincèrement que vous le faisiez vraiment par conviction. Malheureusement, vous avez oublié ce que nous dit Boileau : " Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément "... Du coup, votre projet étant probablement encore un peu flou, il était difficile de l'exposer avec clarté.
Merci Madame la Ministre !
Madame Ericka BAREIGTS, je veux vous dire merci ! Même si votre loi sur la soi-disant égalité réelle manquait véritablement de structure et de sens, vous avez tenté de faire quelque chose, ce qui est toujours mieux que rien ! Nous l'avons tous appris à nos dépends, une loi, pour un élu, ce n'est trop souvent qu'une volonté de laisser une empreinte de son passage dans un gouvernement, plutôt qu'un signe de conviction profonde. En ce qui vous concerne, je pense sincèrement que vous le faisiez vraiment par conviction. Malheureusement, vous avez oublié ce que nous dit Boileau : " Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément "... Du coup, votre projet étant probablement encore un peu flou, il était difficile de l'exposer avec clarté.

Donc, à aucun moment votre loi n’a été transparente ou compréhensible. L’égalité réelle ce devrait être du concret, pas de la philosophie politicienne. Je reconnais que la tâche à laquelle vous vous étiez attelée était plus que difficile et le moment n’était probablement pas favorable : à quelques mois des présidentielles, le président Hollande allait trahir les valeurs socialistes et vos amis Réunionnais s’engoufrer dans ses pas…


Alors pourquoi ai-je envie de vous remerciez ?


Nous sommes en train de vivre une forme de révolution que vous, les  politiques, n’avez à aucun moment vu venir. Vous avez d’ailleurs eu le courge de le reconnaître lors de votre intervention sur les ondes de RTL Réunion, jeudi 6 décembre, au matin .


Vous, gens de pouvoir, vivez tous, malheureusement, dans une tour d’ivoire bien éloignés de la misère de vos concitoyens, misère qui n’affecte en rien votre quotidien plus que doré !


Plus rien ne va dans notre pays. Vous savez bien qu’en pareille situation, il faut toujours trouver un bouc émissaire, un exutoire. Du coup, il me semble que vous avez rempli cette fonction ingrate et qu’on s’est servi de votre loi comme fusible pour détourner l’attention du peuple.


Merci Ericka !

Pourquoi merci ? Tout simplement parce que la ficelle présidentielle était trop grosse et donc personne ne s’est laissé abuser. Bien au contraire, en voulant vous clouer au pilori, le gouvernement n’a fait qu’attiser la colère du peuple.

Que réclament les gilets jaunes ? De l’égalité, de la justice sociale !


Que dit de nous la ministre des DOM, Madame GIRARDIN ? " Vous avez, à  la Réunion,  le territoire ou les inégalités sont les plus grandes."

Bon sang, cela devrait les faire réagir ! Mais, bien sûr, il s’agit d’une Ministre de MACRON !…  Que peut-on attendre de ces gens qui sont tout, nous qui ne sommes rien ? Hélas, RIEN, justement…


Madame la Ministre, députée de la Réunion, demain ou après demain, nous risquons fort d’entrer dans un conflit dur entre le gouvernement et le peuple qui, désabusé, usé, piétiné trop de fois, n’en peut plus, ne veut plus de ces trop grandes injustices. C’est avec une grande appréhension que nous voyons donc arriver les signes de grands mouvements sociaux. Vous, les politiques, vous serez bientôt tous contraints de vous demander pourquoi le peuple français, qu'il soit des DOM ou de l'hexagone, se révolte.


L’égalité réelle, ce n’est pas diviser le peuple ; c’est agir en bon père de famille et si, malheureusement, la vie est chère, elle l’est pour tous les petits, mais pas pour vous, élus/élites, qui vous votez des amnisties à tour de bras et des retraites dorées ! Hélas, certains de vos amis, de mes amis, ont décidé de sacrifier le socialisme à l’autel du libéralisme… J’espère – je veux continuer à le croire – qu’au fond de votre cœur, ne faites pas partie de ceux-là.


Marc MARIE, CITOYEN en gilet jaune

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !