L'impact réel à La Réunion :

SMIC, CSG, heures sup, prime : tout ce que Macron ne vous a pas dit


Publié / Actualisé
Lundi 10 décembre, le président Macron a présenté ses mesures de pacification de la crise sociale. SMIC, CSG, heures sup, prime : quel impact auront réellement ces mesures à La Réunion ? Jean-Yves Rochoux, économiste, décrypte pour Imaz Press les quatre propositions du président de la République et leur face cachée. Certaines de ces mesures étaient déjà actées, comme la hausse du SMIC, ce qui minore fortement l'impact de leur annonce, d'autres ne concerneront pas tout le monde. Et reste aussi un doute de taille : comment le gouvernement va-t-il financer ces "cadeaux" dont le coût s'élève à plusieurs milliards d'euros ?
Lundi 10 décembre, le président Macron a présenté ses mesures de pacification de la crise sociale. SMIC, CSG, heures sup, prime : quel impact auront réellement ces mesures à La Réunion ? Jean-Yves Rochoux, économiste, décrypte pour Imaz Press les quatre propositions du président de la République et leur face cachée. Certaines de ces mesures étaient déjà actées, comme la hausse du SMIC, ce qui minore fortement l'impact de leur annonce, d'autres ne concerneront pas tout le monde. Et reste aussi un doute de taille : comment le gouvernement va-t-il financer ces "cadeaux" dont le coût s'élève à plusieurs milliards d'euros ?

Le SMIC augmenté de 100 euros sans surcoût pour l'employeur

Il ne s'agit pas d'un cadeau spontané de 100 euros, mais de la revalorisation du SMIC de 1,8% déjà prévue. Soit environ 20 euros auxquels s'ajoutent 20 euros de baisse de charges salariales. Il faut donc trouver 60 euros de plus. Qui seront trouvés par le fameux coup de pouce de 50% de la prime d'activité pour les 3,2 millions de salariés au SMIC. Cette augmentation devait être étalée progressivement au fil des années du quinquenat, soit 20 euros par an. Pour calmer le jeu, le président a décidé de distribuer ce coup de pouce en une seule fois au premier janvier 2019, soit les fameux 60 euros. Une offre réservée aux seuls bénéficiaires de la prime d'activité. La prime d'activité est versée, en fonction des revenus de la famille (1500 euros solo, 2200 euros couple avec 1 salaire ou parent isolé, 2900 euros pour un couple avec deux enfants et deux salaires), aux salariés et fonctionnaires qui gagnent jusqu’à 1,2 smic (1 379 € nets).

A La Réunion ça change quoi ? Ce n'est pas forcément spécifique à La Réunion, mais au vu de la situation économique de l'île, le pourcentage de personnes travaillant à temps partiel est proportionnellement plus élevé qu'en métropole. Or, si vous gagnez la moitié d'un SMIC, vous n'avez pas de coup de pouce sur la prime d'activité. Qui plus est, il faudra bien trouver les sous pour les distribuer. Donc une fois de plus, les classes moyennes, par l'impôt, mettront la main à la poche pour financer ces coups de pouce dont elles ne bénéficient pas. Des classes moyennes réunionnaises de plus en plus taxées, qui subissent l'effet double peine, avec le coût de la vie. A la Réunion où le nombre de gramounes disposant d'une pension de retraite très faible est très élevé, ce n'est pas cette prime d'activité qui va améliorer les choses dans le futur. En effet, il s'agit d'une prestation sociale... qui n'est donc pas incluse dans le calcul de la retraite. A ce titre, parler d'une augmentation du SMIC est un abus de terme : il s'agit plutôt d'une augmentation du salaire. Pour certains et pas pour tous.

Les heures supplémentaires défiscalisées

Déjà exonérées de cotisations sociales salariales et patronales dans le budget 2019, les heures supplémentaires seront désormais défiscalisées, comme sous Sarkozy. Dans l'absolu, c'est sympa mais dans la réalité, il faudra bien compenser les ressources qui ne rentrent pas, tant en matière de contributions sociales qu'en matière de fiscalité. Et dans la poche de qui on va aller chercher tout ça... ?

A La Réunion ça change quoi ? Ce qui est inquiétant dans cette mesure, c'est l'avenir des chômeurs réunionnais. Neuf heures supplémentaires par semaine pour 4 salariés, c'est un emploi en moins dans l'entreprise. Si elles sont totalement exonérées de charges, le bénéfice induit va conduire l'entreprise à recourir aux heures supplémentaires pour ne pas payer de charges, plutôt que de créer un nouvel emploi qui en génère. Ce sont les personnes privées d'emploi qui en pâtiront, car elles auront encore plus de difficultés à en trouver. 

Prime de 1 000 euros attribuée par l'entreprise et défiscalisée par l'Etat

Emmanuel Macron a invité "tous les employeurs qui le peuvent" à verser une prime de fin d’année plafonnée à 1 000 euros à leurs salariés. Prime qui ne sera pas impactée par des charges sociales ni par l'impôt. sans que cette prime " ne soit soumise à impôt ou charges ". Une fois de plus, la perte de ressources devra être compensée pour équilibrer le budget de l'Etat. Une fois de plus, il est fort probable que tout le monde mettra la main au pot pour remplir la tirelire... même ceux qui ne bénéficient pas de la dite prime.

A La Réunion ça change quoi ? Par grand-chose, car 96% des entreprises à La Réunion sont des TPE ou des PME qui n'auront sans doute pas le budget pour se montrer aussi généreuses que le souhaite le gouvernement. Le côté pervers de ce dispositif, c'est que cela risque de creuser encore plus les inégalités entre les salariés des grandes entreprises qui bénéficient déjà de généreux comités d'entreprise, souvent de treizième mois, et les salariés des TPE qui n'ont la plupart du temps que leur salaire.

Pas de hausse de CSG jusqu’à 2000 € de retraite

Il fallait bien une bonne nouvelle, une mesure pas trop critiquable. C'est aux retraités gagnant moins de 2000 euros qu'Emmanuel Macron a fait ce très gros cadeau de Noël. La mesure vaut la peine d'être soulignée car le matin même, le Ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, avait réfuté totalement que le gouvernement quisse revenir sur l’augmentation de la CSG pour les retraités. Plus fort encore le mea culpa déguisé d'Emmanuel Macron affirmant que " l’effort qui leur a été demandé était trop important et n’était pas juste ". Reste à savoir, là encore, où le gouvernement va pouvoir récupérer le 1,5 milliard d'euros que va coûter cette mesure.
A La Réunion ça change quoi ? La encore... pas grand-chose pour beaucoup de retraités car 58,4% des 75  ans  et  plus  et  45,2% des 65-74 ans déclarent des revenus en-dessous du seuil de bas revenus (Sources INSEE 2015).

Néanmoins, pour la frange plus réduite bénéficiant d'une pension jusqu'à 2000 euros, c'est tout de même un joli coup de pouce au pouvoir d'achat en pleine crise sur la vie chère. Coup de pouce limité, car la non indexation des pensions de retraite sur l'inflation minimisera fortement le bénéfice de cette mesure. Les pensions progresseront en 2019 et en 2020 de 0,3% alors que l'inflation devrait être de 1,6%. Mais l'impact aurait été pire sans l'annulation de cette augmentation de la CSG.

ml/www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Dinky54, Posté
Est ce que vous avez les plafonds DOM TOM pour la CSG retraités???
Rosalie , depuis son mobile, Posté
Nul !
Nono, Posté
il se fou de notre geule