[LIVE] Mobilisation des avocats et des magistrats :

Saint-Denis - Opération "justice pour toutes et tous"


Publié / Actualisé
A Saint-Denis devant le tribunal de Grande Instance de Champ Fleuri, les avocats se rassemblent mercredi 12 décembre 2018 pour protester contre le projet de loi "programmation 2018-2022 pour la Justice". Ils dénoncent un texte qui "entérine en l'état une dégradation des conditions dans lesquelles la justice est rendue en France. Uniquement attaché à maintenir un haut niveau de productivité sans avoir à donner à la justice les moyens nécessaires à son bon fonctionnement, le gouvernement entend sacrifier la garantie des libertés, la qualité judiciaire et l'accès de toutes et tous à une justice qu'il ne voit que comme une dépense à réduire". Cette réforme, très contestée a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale par 88 voix contre 83 dans la nuit de mardi 11 à mercredi 12 décembre. Les oppositions de droite et de gauche ont voté contre. Suivez notre live
A Saint-Denis devant le tribunal de Grande Instance de Champ Fleuri, les avocats se rassemblent mercredi 12 décembre 2018 pour protester contre le projet de loi "programmation 2018-2022 pour la Justice". Ils dénoncent un texte qui "entérine en l'état une dégradation des conditions dans lesquelles la justice est rendue en France. Uniquement attaché à maintenir un haut niveau de productivité sans avoir à donner à la justice les moyens nécessaires à son bon fonctionnement, le gouvernement entend sacrifier la garantie des libertés, la qualité judiciaire et l'accès de toutes et tous à une justice qu'il ne voit que comme une dépense à réduire". Cette réforme, très contestée a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale par 88 voix contre 83 dans la nuit de mardi 11 à mercredi 12 décembre. Les oppositions de droite et de gauche ont voté contre. Suivez notre live

Depuis plusieurs mois, dans les rues, devant tribunaux et jusqu'à l'Assemblée nationale, des avocats, des greffiers et des magistrats manifestent contre le projet de loi. Le 15 novembre dernier, les professionnels de Justice avait organisé une journée "Justice morte."

Regardez notre Facebook live

Lire aussi => Saint-Denis - Les avocats en grève manifestent devant le tribunal

Les principaux points de contestation sont :

  • Refus à voir institutionnaliser la notion spécialisation qui, à terme, risque de provoquer une désertification de la Justice dans les territoires,
  • Opposition à l’attribution aux décisions de directeurs de CAF de la force exécutoire en matière de modification des pensions alimentaires,
  • Refus de la mise en place d’une juridiction nationale unique en matière d’injonctions de payer,
  • Refus de voir instaurer un tribunal criminel chargé de juger certains crimes (tels que les viols) sans participation d’un jury citoyen ni oralité des débats,
  • Refus de voir réduire la garantie des libertés.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !