Commerce de proximité :

Moncommercant.re : un site pour les consommateurs engagés


Publié / Actualisé
Depuis mai 2017, la société Codipo de Serge Ethève développe un portail web destiné à soutenir et développer les commerces de proximité pour inciter les français à consommer différemment. En raison de l'actualité, les créateurs ont lancé le 10 décembre 2018, une première version de cette plateforme collaborative gratuite qui met les commerçants et les consommateurs en contact direct.
Depuis mai 2017, la société Codipo de Serge Ethève développe un portail web destiné à soutenir et développer les commerces de proximité pour inciter les français à consommer différemment. En raison de l'actualité, les créateurs ont lancé le 10 décembre 2018, une première version de cette plateforme collaborative gratuite qui met les commerçants et les consommateurs en contact direct.

Un lien pour faciliter la communication entre commerçants et consommateurs

L'idée est de développer à l'échelle nationale et locale un site qui encourage les consommateurs à faire leurs achats du quotidien chez les commerçants de proximité. Depuis plusieurs années, les commerçants font face à une baisse de fréquentation au profit des grandes surfaces et des sites de ventes en ligne. Surtout à La Réunion, où les commerçants et les villes font chaque année des animations pour dynamiser les centres-villes avec des braderies ou des évènements pour relancer l'activité des commerces de proximité.

L'objectif est de créer du lien entre consommateur et commerçant. Serge Ethève est à l'origine du concept et l'équipe du "Startup Studio" de Seyes est en charge du développement du projet. Ils ont décidé d'avancer la date de lancement. Les internautes réunionnais peuvent maintenant accéder aux premières fonctionnalités de la plateforme.

Les commerçants peuvent activer leur fiche sur le site : www.moncommercant.re - mettre à jour les coordonnées et surtout publier leurs actualités (horaires ajustés en fonction des éventuels blocages, réapprovisionnement, disponibilités des stocks... etc, chaque commerçant pourra partager les informations sur le fil d’actualité de la plateforme ses dernières informations).

L'internaute accède à une carte interactive, il peut faire une recherche par ville et/ou par catégorie afin de trouver un commerçant à proximité. La prise en main est très intuitive, il est facile d'accéder aux informations sur la carte. En cliquant sur l'un des commerces, vous avez accès à une page plus complète que le commerçant met à jour avec ses offres, ses actualités et ses coordonnées afin de le contacter.



Les consommateurs peuvent également s'inscrire et entrer en contact avec les commerces de proximité via un "tchat" et poser des questions sur la disponibilité des produits. Le but étant de s'informer auprès des commerces sans se déplacer. Un échange précieux pour économiser un trajet. Le site permet d'avoir une proximité entre les deux parties, et un autre moyen de contact afin de discuter. Ce procédé s'intègre parfaitement dans la nouvelle manière de communiquer et de chercher l'information en ligne plutôt que de se déplacer. Le véritable challenge sera évidemment de pouvoir convertir ces échanges en ventes réelles.

Ce projet moncommercant.re souhaite se placer comme le plus grand portail web du secteur avec plus de 600 000 commerces de proximité référencés. À la Réunion, en plus des fonctionnalités en place, il y aura un système de fidélité gagnant-gagnant avec un concept de carte de fidélité multi-enseignes pour ces commerces de proximité. Pour le moment, ce sont les enseignes de la grande distribution et les centres commerciaux qui utilisent beaucoup ce procédé de fidélisation.

" La solution MonCommerçant est un système de consommation alternatif. Je suis persuadé qu’en construisant une véritable communauté, un espace d’échanges, nous pourrons, tous ensemble, inverser la tendance. A terme, ce réseau permettra aux petits commerçants et aux artisans de négocier en volume et de faire aussi bien que les grandes enseignes ; la qualité, le service et l’humain en plus ", selon Serge Ethève.

Cette plateforme va peut-être changer les habitudes des Réunionnais. En effet lors du mouvement social de novembre dernier, de nombreuses revendications allant dans le sens du projet, consommer auprès des commerces de proximité. Depuis d'autres exemples de plateformes collaboratives sont apparus. Notamment la plateforme de revendications collaborative des gilets jaunes. C'est une version pas tout à fait complète qui est en ligne, donc avec le retour des utilisateurs et des commerçants, le site s'adaptera pour proposer la meilleure expérience possible et lancer une nouvelle manière de consommer.

jb/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Cyril, Posté
Produit réunionnais ? Sur la plaquette de publicité on parle plus d'une plateforme nationale !! <
La plaquette dit que le commerçant doit pratiquer une réduction de minimum 5% au détenteur de la carte, + 2% pour le réseau moncommercant + 1% pour rétribuer le commerce parrain du détenteur de la carte !!!! Soit 8% du CA pour distribuer la carte, qui va payer : Le consommateur.
1% pour le parrain, ce qui veut dire que le commerce qui a le plus de vente distribue le plus de carte donc est le mieux rémunéré. Le petit n'aura encore rien. Il est où le concept d'aider les petits ?
Commerce de proximité ? Ravate est un commerce de proximité, Intersport aussi, Noorgate également. La vente de cartes va leur procurer une belle rentrée d'argent supplémentaire sur le dos du petit commerçant qui essaye de s'en sortir tant bien que mal.
Prendre ce réseau c'est rejoindre le Crédit Agricole qui chacun le sait est une PME (Ironie)
Un petit test sur Google, vu le nombre de commerces et de cartes distribuées annoncé, je dois pouvoir trouver facilement un commerce référencé. Surprise : Invisible. Ah ben oui, ce n'est pas un référencement mais un annuaire de sociétés qui acceptent de donner 8% de leur CA pour être invisible sur le net.
Une plateforme web pour faire fonctionner le bouche à oreille entre commerçants. Encore pensé pour faire croire aux consommateurs qu'il est gagnant et aux commerçants qu'il va vendre.
Encore un fois, loin des besoins des petits commerçants indépendants qui ont besoin que l'on sache qu'ils existent.
Moi j'ai fait mon choix, je n'irais pas dans ce réseau. Je préfère un vrai référenceur qui me permettra d'être réellement vu quand on fait une recherche de mes produits sur internet et non un annuaire complètement inutile et qui référence les commerces qui sont au Crédit Agricole.
Paulo, Posté
Après avoir bien écouté les revendications des gilets jaunes, ils nous proposent de faire un annuaire pages jaunes en version web avec un fil facebook pour commercant et des cartes de fidélités dématérialisées ... euh ... ils sont sÃ"rs d'avoir écouté les memes revendications que moi ?
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)