[LIVE/PHOTOS/VIDEOS] Quatre navires ont accosté en moins d'un an :

Un nouveau bateau sri-lankais avec sept migrants à bord est arrivé à La Réunion


Publié / Actualisé
Un nouveau bateau de migrants est arrivé au Port-Ouest mercredi 26 décembre 2018 en milieu d'après-midi. Repéré à un mile nautique au large de la commune du Port, le "Roshan" été intercepté par un navire du Cross (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer). Il est immatriculé au Sri-Lanka. D'après la Préfecture, il y a 7 passagers à bord, des hommes. Ils font actuellement l'objet d'une évaluation sanitaire et administrative. C'est la cinquième fois qu'un bateau de migrants tente d'accoster à La Réunion. Le dernier est arrivé il y a à peine deux semaines, le 14 décembre dernier avec 62 sri-lankais à son bord. (Photo d'illustration)
Un nouveau bateau de migrants est arrivé au Port-Ouest mercredi 26 décembre 2018 en milieu d'après-midi. Repéré à un mile nautique au large de la commune du Port, le "Roshan" été intercepté par un navire du Cross (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer). Il est immatriculé au Sri-Lanka. D'après la Préfecture, il y a 7 passagers à bord, des hommes. Ils font actuellement l'objet d'une évaluation sanitaire et administrative. C'est la cinquième fois qu'un bateau de migrants tente d'accoster à La Réunion. Le dernier est arrivé il y a à peine deux semaines, le 14 décembre dernier avec 62 sri-lankais à son bord. (Photo d'illustration)

Ce que l'on sait :

• Vers 14 heures, le navire "Roshan" immatriculé au Sri Lanka est signalé au Cross de La Réunion à 1 mile nautique au large de la commune du Port.

• Aux alentours de 15h30, le bateau de pêche accoste au Port-ouest, escorté par le Cross après avoir longé la Route du littoral. Il s'agit d'un navire transportant des migrants.

• Médecins du monde, forces de l'ordre et douaniers se sont rendus sur place

• D'après la Préfecture, il y a 7 passagers à bord, des hommes. Ils ont fait l’objet d’une évaluation sanitaire et administrative.

 

  • IPR

    [UN PETIT NAVIRE]

    Nous sommes au plus près du bateau de pêche immatriculé au Sri-Lanka. REGARDEZ :

    C'est un petit bateau de pêche, très endommagé.

  • IPR

    [AUX DOUANES]

    Débarqués, les 7 hommes du ROSHAN viennent d'arriver aux douanes du Port. Quatre fourgons et un véhicule de Police les accompagnent.

  • IPR

    [DEBARQUEMENT]

    Le débarquement continue, trois autres hommes mettent pied à terre.

  • IPR

    Un seul homme pour le moment débarque du bateau sri-lankais

  • IPR

    [COQUE DE NOIX]

    Sur nos images diffusées en Facebook live, on peut voir que le "Roshan" est un petit navire de pêche, comme le "Wasan 1", arrivé presque deux semaines plus tôt.

    C'est une petite coque de noix... nous rappelons que près de 4.000 kilomètres séparent le Sri-Lanka de La Réunion. Il faut une vingtaine de jours pour faire la traversée.

  • IPR

    [SEPT HOMMES A BORD]

    D'après la Préfecture, il y aurait 7 passagers, des hommes. Ils font, en ce moment, l’objet d’une évaluation sanitaire et administrative

  • IPR

    Pour rappel, vendredi 14 décembre un bateau de pêche "Wasana 1" avec à son bord  62 sri-lankais a été intercepté au large de Mare Longue à Saint-Philippe. A la dérive, il a été escorté par la gendarmerie jusqu'au Port-est. Les migrants ont ensuite été placés en zone d'attente.

    Lire aussi : Les migrants en direction de leur lieu d'hébergement temporaire

    Mercredi 19 décembre, les juges des libertés et de la détention du tribunal de Champ-Fleuri le juge des libertés et de la détention ont invalidé les procédures enclenchées par les services de l'État depuis l'arrivée des migrants, les jugeant illégales. Ils ont refusé de prolonger leur maintien en zone d’attente et les ont remis en liberté.

  • IPR

    [UN BATEAU SRI-LANKAIS]

    D'après la Préfecture, le bateau de pêche est immatriculé au Sri-Lanka et se nomme "ROSHAN"

  • IPR

    [MEDECINS ET DOUANES]

    Des médecins sont à bord, ils sont en train d'ausculter des personnes

  • IPR

    Témoin

    Benjamin a vu le bateau arriver sur le quai du Port-ouest. Une demi-douzaine d'hommes étaient sur le pont. Pour le moment, personne n'est descendu. C'est le même type d'embaraction que celle arrivée il y a moins de deux semaines.

  • IPR

    Le bateau est arrivé au Port-Ouest : nous sommes en live sur FACEBOOK :

  • IPR

    Bonjour bonjour,

    Le mercredi 26 décembre 2018 vers 14 heures, le navire 'ROSHAN" est signalé au CROSS de La Réunion à 1 mile nautique au large de la commune du Port. Il transporterait des migrants.

    Le navire a été pris en charge par la brigade de gendarmerie maritime et il s’est rendu au Grand Port Maritime de La Réunion où il a accosté aux alentours de 15h30.

    C'est le deuxième navire transportant des migrants accostant sur l'île en moins de deux semaines. Depuis le debut de l'année, cinq navires ont tenté de rejoindre La Réunion.

A propos

C'est la cinquième fois qu'un bateau de migrants tente d'accoster à La Réunion :

Vendredi 14 décembre, le bateau de pêche des 62 sri-lankais "Wasana 1" est intercepté au large de Mare Longue à Saint-Philippe en début d'après-midi. A la dérive, il a été escorté par la gendarmerie jusqu'au Port-est. Les migrants ont ensuite été placés en zone d'attente.

Mercredi 19 décembre, les juges des libertés et de la détention du tribunal de Champ-Fleuri ont invalidé les procédures enclenchées par les services de l'État depuis l'arrivée des migrants, les jugeant illégales. Ils ont refusé de prolonger leur maintien en zone d’attente et les ont remis en liberté. Depuis, Une vingtaine d'entre-eux ont pu déposer une demande d'asile en Préfecture

Lire aussi => Les migrants en direction de leur lieu d'hébergement temporaire
et => Migrants : plus d'une trentaine de personnes n'ont toujours pas d'hébergement

Samedi 6 octobre 2018 : en fin de matinée, un bateau étranger accoste au Port-Ouest, encadré par la gendarmerie maritime. A son bord, huit Sri-lankais, d'une moyenne d'âge plutôt jeune, entre 20 et 30 ans,  dont un mineur d'environ 16 ans. Le bateau aurait navigué plusieurs jours en pleine mer. Alors qu'une audience devant le juge des libertés et de la détention était prévue le mercredi 10 octobre, ils ont été rapatriés en grande pompe mardi en fin d'après-midi. Du côté de la Cimade, l'association qui lutte pour le respect des droits des migrants, on se demandait si les procédures avaient été respectées...

Lire aussi => Expulsion de huit Sri Lankais : le grand cafouillage

Mardi 11 septembre 2018 : la marine sri-lankaise arrête au large de la côte ouest du Sri-Lanka, 90 personnes qui voyageaient illégalement dans un chalutier à destination de l'île de la Réunion.

Lire aussi => 90 migrants sri-lankais arrêtés sur un chalutier à destination de La Réunion.

Mercredi 21 mars 2018 : Six Sri Lankais sont retrouvés en mer au large de Saint-Gilles. Ils étaient à bord d'un radeau bricolé et ont été retrouvés en bonne santé par le CROSS (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage). Ils auraient quitté leur pays il y a une vingtaine de jours. Leur navire aurait sombré deux jours plus tôt.

Lire aussi => Des Sri Lankais retrouvés en mer au large de Saint-Gilles

   

4 Commentaire(s)

Laurent , Posté
Ahhhh bah oui j'avais oublié que la FRANCE est une terre d'accueil. On a le budget pour.... la FRANCE regarde prend et surtout donne des leçons ailleurs que de regarder la détresse de ses territoires.... puffff
Laurent, Posté
Bientôt il y aura logement travail et aide aux migrants. Mais un SDF ou toutu simplement un être humain de nationalité FRANÇAISE installé à la réunion ou né à la réunion n'a pas le.droit à cela. Trouver l'erreur.
RIPOSTE974, Posté
ça devient d'un comique pour les autorités , alors que la REUNION manque de logements et du travail ...
DingDingueDong , depuis son mobile, Posté
Chut ! Il ne faut surtout rien dire ! Sinon, c'est du racisme ! Ohlala... C'est pas bien ça !