[LIVE/PHOTOS/VIDEOS] Justice :

Affaire supposée d'emplois fictifs au SDIS: Nassimah Dindar a quitté la caserne Vérines


Publié / Actualisé
L'ex-présidente du Conseil Départemental et du SDIS, Nassimah Dindar a été entendue ce matin, jeudi 27 décembre 2018 dans le cadre d'une affaire supposée d'emplois fictifs au SDIS 974 à la caserne Vérines à Saint-Denis. La sénatrice a été auditionnée pendant près de trois heures sous le régime de témoin assisté puisque son statut parlementaire interdit de la placer en garde à vue tant que son immunité n'est pas levée. Ses avocats Maître Norman Omarjee et Maître Djalil Gangate n'ont fait aucune déclaration particulière.
L'ex-présidente du Conseil Départemental et du SDIS, Nassimah Dindar a été entendue ce matin, jeudi 27 décembre 2018 dans le cadre d'une affaire supposée d'emplois fictifs au SDIS 974 à la caserne Vérines à Saint-Denis. La sénatrice a été auditionnée pendant près de trois heures sous le régime de témoin assisté puisque son statut parlementaire interdit de la placer en garde à vue tant que son immunité n'est pas levée. Ses avocats Maître Norman Omarjee et Maître Djalil Gangate n'ont fait aucune déclaration particulière.
  • IPR

    Ce LIVE est maintenant terminé,
    MERCI de nous avoir suivi

  • IPR

    Nassimah Dindar vient de quitter la caserne de Verines après près de trois heures d'audition.

    Ses avocats ont confirmé que la sénatrice avait quitté la caserne Vérines il y a environ 45 minutes. Nassimah Dindar est sortie par une porte à l'arrière de la caserne. Ses avocats Maître Norman Omarjee et Maître Djalil Gangate n'ont fait aucune déclaration à l'issue de cette audition.

  • IPR

    [UN JARDINIER ET UNE FEMME DE MENAGE]

    D’après les informations de nos collègues de Réunion la 1ère, deux agents du SDIS auraient été employés au domicile de Nassimah Dindar, l’un comme jardinier et l’autre comme femme de ménage. "Ont-ils été employés à des fins personnelles par la présidente du conseil d’administration du SDIS de l’époque ? Par qui ont-ils été rémunérés, Nassimah Dindar elle-même ou le SDIS ?," s’interroge Réunion la 1ère.

  • IPR

    Nassimah Dindar ne peut être entendue que sous le statut de témoin assisté. En effet, elle est sénatrice et bénéficie donc d’une immunité parlementaire qui interdit de la placer en garde à vue.

    Cette immunité ne peut être levée que par le bureau de l’assemblée à laquelle elle appartient, donc le Sénat.

  • IPR

    [COUR RÉGIONALE DES COMPTES]

    Il y a quelques semaines que la Cour Régionale des Comptes a rendu un rapport soulignant un certain nombre de dysfonctionnements relevés au sein du SDIS sous la présidence de Nassimah Dindar.

    L’ex-présidente du Département et du Service départemental d’incendie et de secours a toujours nié les faits supposés.

  • IPR

    [TROIS HEURES]

    Il y a trois heures maintenant que Nassimah Dindar est entendue par les gendarmes. Michel Mani, président du syndicat autonome des personnels du SDIS, a quitté les abords de la caserne Vérines

  • IPR

    Michel Mani, président du syndicat autonome des personnels du SDIS 974 : "On m’a dit que madame Dindar était entendue dans cadre d’une affaire d’emplois fictifs, je n’ai pas de commentaire à faire à ce sujet. II faut laisse la justice faire son travail"

    Le syndicaliste ajoute par ailleurs que "les disfonctionnement durent au SDIS depuis 40 ans, donc bien avant madame Dindar. Il est temps que les élus prennent leur responsabilités il est temps que tout ça s’arrête."

    "Nous voulons retrouver la sérénité d’un établissement public de droit."

  • IPR

    [EMPLOIS PRESUMÉS FICTIFS AU SDIS 974]

    Selon nos informations, l'ancienne présidente du Conseil Départemental et du SDIS, Nassimah Dindar est entendue dans le cadre d’une affaire supposée d’emplois fictifs au SDIS 974. Elle a occuppé ce poste pendant quatorze ans

    Michel Mani, président du syndicat autonome des personnels du Sdis, commente :

     

  • IPR

    Bonjour bonjour

    La sénatrice Nassimah Dindar est arrivée à la caserne Vérines à Saint-Denis aux alentours de 8h30 pour être entendue par les gendarmes, accompagnée de son avocat Maître Norman Omarjee.

    Son second avocat Maître Djalil Gangate est arrivé peu de temps après.

     

À propos

Depuis ce matin, la sénatrice Nassimah Dindar est entendue par les gendrames à la caserne Vérines à Saint-Denis. Selon nos informations, elle est auditionnée dans le cadre d'une affaire supposée d'emplois fictifs au SDIS 974. Elle est arrivée aux alentours de 8h30 accompagnée de son avocat Maître Norman Omarjee. Son second avocat Maître Djalil Gangate  est arrivé peu de temps après. Aucun d'eux n'a fait de déclaration particulière.

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

    Illustration : Kwa Films

    Kwa Films

    37 reportage(s)