Mauvaise surprise :

Plage de l'Hermitage : des parkings sauvages à la place des paillotes


Publié / Actualisé
Les six paillotes qui occupaient illégalement le Domaine public maritime (DPM) ont quitté les lieux, de leur propre chef pour certains, sur intervention des autorités pour d'autres. Les Réunionnais qui pensaient profiter des vacances scolaires pour venir faire bronzette sur les anciens emplacements des paillotes vont être bien déçus. Les restaurants de plage avaient à peine fait place nette que des voitures ont commencé à se garer à leur place. Des voitures, les pneus dans l'eau, bien pratique pour avoir la marmite à portée de main ! Les membres du collectif de défense du Domaine public maritime - à l'origine de la plainte contre les exploitants de paillotes - sont ulcérés, un parc de stationnement sauvage à la place des restaurants de plage, ils ne l'avaient pas vu venir ! (Photo : Collectif de défense du Domaine public maritime)
Les six paillotes qui occupaient illégalement le Domaine public maritime (DPM) ont quitté les lieux, de leur propre chef pour certains, sur intervention des autorités pour d'autres. Les Réunionnais qui pensaient profiter des vacances scolaires pour venir faire bronzette sur les anciens emplacements des paillotes vont être bien déçus. Les restaurants de plage avaient à peine fait place nette que des voitures ont commencé à se garer à leur place. Des voitures, les pneus dans l'eau, bien pratique pour avoir la marmite à portée de main ! Les membres du collectif de défense du Domaine public maritime - à l'origine de la plainte contre les exploitants de paillotes - sont ulcérés, un parc de stationnement sauvage à la place des restaurants de plage, ils ne l'avaient pas vu venir ! (Photo : Collectif de défense du Domaine public maritime)

Pendant quelques jours, l’environnement a retrouvé ses droits. La plage de l’Hermitage sans ses paillotes, une image que les Réunionnais n’avaient pas vu depuis au moins trente ans.

 

Calme, sérénité, les membres du collectif de défense du DPM savouraient leur victoire quand ils ont vu débarquer des flots de véhicules qui se garaient à proximité des anciens emplacements des restaurants de plage. Le répit aura été de courte durée.


Le Domaine public maritime est devenu un vaste parking pour certains automobilistes peu scrupuleux et surtout bien flemmards. Plutôt que d’amener les marmites jusqu’à la plage, ces ardents partisans du moindre effort n’hésitent pas à se garer à proximité de l’océan. Pique-niquer juste à côté des pneus de la voiture familiale, une nouvelle tendance dans l’ouest de l’île. Pas très glamour, tout sauf écologique et d’un point de vue esthétique, des voitures les pneus dans l’eau, ça ne vend pas du rêve.

 

Si l’image d’Épinal de la plage de l’Hermitage en prend un coup, cela remet aussi à l’ordre du jour la question des parcs de stationnement dans la zone. Disons que se garer dans les alentours le dimanche relève parfois du parcours du combattant. C’est la jungle, des voitures bordées parfois de manière complètement improbable. Alors les paillotes parties, leurs emplacements sont devenus le saint Graal. Dans son projet de piétonnisation de la plage de l’Hermitage, la mairie de Saint-Paul étudie une alternative qui permettrait de résoudre ce problème de manque de place.

La municipalité a été interpellée par le collectif de défense du DPM sur la question des parkings sauvages proches, très proches de l’océan. Le collectif dénonce l’inaction des services municipaux et s’inquiète pour le réveillon du 31 décembre " plusieurs milliers d'usagers vont venir sur nos plages. La sécurité, la propreté devront être mises pour assurer la protection de notre lagon. "

Comme tous les ans pour les festivités de la Saint-Sylvestre, la municipalité met en place un dispositif de secours, de sécurité et de nettoyage.

La problématique des parkings sauvages qui remplacent les paillotes devrait être rapidement réglée. La société Tamarun, gestionnaire de la plage et la municipalité de Saint-Paul vont, sans doute, décider de refermer les barrières qui permettent d’accéder à l’arrière-plage de l’Hermitage. À priori, ces barrière avaient été laissées ouvertes pour faciliter le temps du déménagement des paillotes. 

fh/www.ipreunion.com

   

13 Commentaire(s)

Tonton, Posté
Ils sont ou les gendarmes à cheval de l'époque? il faudra revenir à la bonne vieille sanction!!!
Momo, Posté
C du n importe quoi on a fait deloger ces retos qui nous rendait bien service et la ces les voiture qui s y met franchemment revolté pfff!!!!!
Aurore, Posté
Retour à la sauvagerie.. retour aux capricieux... pffff. Ces guinguette s ne faisaient de mal à personne. Au contraire.. nous pouviobs manger "les pieds dans l'eau... a present ce sont les pneus dans l'eau et les saletés de ceux qui n'ont aucune efucation
Mais bien sur, Posté
Collectif de protection du littoral.... bonne blague ... si ça avait été le cas ils se seraient attaqués avant toutes choses aux décharges sauvages déversées dans les ravines , pneu , batterie, électroménager avec leur lot de métaux lourds qui se déversent où d?apres vous. Les vidéos vont tourner bientÃ't on va montrer qui fait quoi ;) avec quelques bons mots clés et les bons hashtag les futurs visiteurs n?auront pas de mal à trouver ces vidéos qui montreront les beaux endroits de l?ile et les comportements qui vont avec . Tic tac tic tac . Pauvre lagon .....
Ceccu, depuis son mobile, Posté
Merci de m'avoir une fois de plus censuré a croire que vous ne savez pas ce que le mot LIBERTÉ veut dire grave quand on vit à la RUN continuez à protéger vos petits copains mois j'ai la liberté de penser vous même ça il vous l'ont pris pauvre petit censeurs continuez tous les jours Vous mettez plus bas votre île vous êtes pitoyables
Ceccu, depuis son mobile, Posté
Quelle plaisir quelle régal on marche déjà sur des couches culottes de bébé pleines les gens vont faire pipi dans le lagon c'est magnifique les touristes raccourcissent leur séjour et s'en vont à Maurice c'est la nouvelle REUNION Merci Karl et nous on rigole qu'on en peut plus
Solo, Posté
C'est étrange... Les gens sont si respectueux des lois... Sauf les leurs.... Eh bien il va être beau le lagon maintenant.... Fallait s'en douter... Et ce n'est que le début..
Réunionisland', Posté
Je pense qu'il faudrait mettre sur chaque emplacement des paillottes un dispositif de sécurité, de secours et de nettoyage que ce soit pour les fêtes les jour de semaine et les vacances .
Colère, Posté
Du grand n'importe quoi, cest gens qui critiquaient les paillotes et qui ont tout fait pour leurs destructions vous faites pitiés maintenant, tout sa pour garé vos poubelles de voitures les pneus dans l'eau, tout sa parce que zot na la flemme porte marmite vous êtes honteux, après vous tout vos déchets et toutes vos m..... en disant "n'a demoune i travail pou sa" vous avez pas honte ?
Même les paillottes etait obligé de ramassé, fournissait toilettes douche et un jolie cadre...
Regarde maintenant aster, rienk famille i vien ek zot loto fou la m..... wur la plage
Free, Posté
Comme si on ne pouvait pas s'en douter @
Crabos, Posté
Les ploucs sont de retour!
Kerbichette, Posté
Au moins, quand les restaurants étaient là, le cadre était magnifique (cela ne dénotait pas au cadre!!), il y avait douche, toilettes, transats à disposition (même des Non clients!!!) Et le nettoyage des plages autour des restaurants étaient assuré par les employés de ces "fichus" restaurants!!! Lors de l'organisation des nouvel ans la sécurité et la propreté des lieux étaient assurés par ces mêmes employés!! A bon entendeur!!
Anonymous, Posté
Déjà on devrait interdire les festivités le 31 sur les plages. Les gens ne pensent qu'à leur distraction et polluent les sites, sans parler des pétards et autres feux d'artifices qui perturbent la faune marine et dont les restes ne sont bien évidemment pas ramassés, si ce n'est le lendemain par des agents. S'amuser sans détruire ou polluer? Non, les gens ne savent pas faire. Après on vient nous parler des paillotes qui sont oh lala des crimes contre la nature et l'identité reunionnaise. Ben banna kan i fait zot pic nic vyen war koment lé souillon i respekt pas la nature un merde et i fé komsi la nature lé a zot. Pas lèr ek domoune autour i balance leson.... et on pourrait encore continuer