L'épidémie continue :

17 nouveaux cas de dengue en une semaine


Publié / Actualisé
17 cas de dengue ont été recensés entre le samedi 17 décembre et le vendredi 23 décembre, annonce la préfecture ce mercredi 2 janvier 2018. "6 739 cas de dengue ont ainsi été confirmés depuis le 1er janvier 2018" note la préfecture en ajoutant que "l'épidémie se poursuit". "Durant cette période de vacances scolaires où les déplacements sur l'île sont plus importants, la préfecture de La Réunion et l'ARS Océan Indien rappellent à la population l'importance d'utiliser des répulsifs cutanés dans les zones où circule la dengue, principalement dans l'Ouest et le Sud de l'île. En effet, le recours à ces produits reste le moyen le plus efficace pour se protéger et protéger son entourage contre la dengue" dit encore la préfecture.
17 cas de dengue ont été recensés entre le samedi 17 décembre et le vendredi 23 décembre, annonce la préfecture ce mercredi 2 janvier 2018. "6 739 cas de dengue ont ainsi été confirmés depuis le 1er janvier 2018" note la préfecture en ajoutant que "l'épidémie se poursuit". "Durant cette période de vacances scolaires où les déplacements sur l'île sont plus importants, la préfecture de La Réunion et l'ARS Océan Indien rappellent à la population l'importance d'utiliser des répulsifs cutanés dans les zones où circule la dengue, principalement dans l'Ouest et le Sud de l'île. En effet, le recours à ces produits reste le moyen le plus efficace pour se protéger et protéger son entourage contre la dengue" dit encore la préfecture.

Les cas diagnostiqués du 17 au 23 décembre sont répartis dans les zones suivantes :
- dans le sud : Les Avirons (4), Saint-Louis (1 cas), La Rivière Saint-Louis (5 cas), Ravine des Cabris (1 cas)
- dans l’ouest : Saint Paul - Bois de Nèfles (2 cas), La Saline-Saint Gilles les Bains (1 cas), Saint-Leu (1 cas), La Possession (1 cas), Etang-Salé (1 cas)

Au total depuis le début de l’année 2018, on enregistre : "150 hospitalisations pour dengue, 470 passages aux urgences, 6 décès dont 3 ont été considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue" énumère la préfecture.

Les vacances scolaires favorisant les déplacements sur l’île ; le risque de dispersion du virus de la dengue est donc plus important. C’est pourquoi les autorités sanitaires appellent la population à être encore plus vigilante durant cette période en utilisant des répulsifs cutanés, particulièrement lors des déplacements dans les zones de circulation de la dengue :

- dans le sud : Les Avirons, Saint-Louis, La Rivière Saint-Louis, Ravine des Cabris
- dans l’ouest : Saint Paul - Bois de Nèfles, La Saline-Saint Gilles les Bains, Saint-Leu, La Possession, Etang-Salé

Les répulsifs cutanés sont composés d’une substance active qui éloigne les insectes sans les tuer et sont à appliquer sur toutes les parties du corps non couvertes.

Il faut les appliquer le matin et le soir (périodes d’activité maximum des moustiques). La durée de la protection est de 4 à 8 heures selon la nature et la concentration de la substance active ainsi que des conditions d’utilisation (température et humidité ambiantes…)

Il ne faut pas appliquer les répuslsifs sur les muqueuses ou sur des lésions cutanées

Plus d'informations sur le site https://www.ocean.indien.ars.sante.fr

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...