Insee :

Mayotte : en 2016 les entreprises ont généré 539 millions d'euros de richesse


Publié / Actualisé
"En 2016, les entreprises marchandes mahoraises dégagent 539 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 1,66 milliard d'euros. Ces entreprises emploient 11 350 personnes en équivalent temps plein. Elles investissent 118 millions d'euros. Entre 2015 et 2016, la valeur ajoutée des entreprises diminue de 2 % parmi entreprises qui existaient déjà en 2015" indique l'Insee. "Mais l'évolution varie fortement selon les entreprises : autant d'entreprises ont vu leur valeur ajoutée augmenter que baisser. Les entreprises sans salarié sont particulièrement en repli sur cette période : pour plus de la moitié d'entre elles, la valeur ajoutée baisse" ajoute l'institut de la statistique dont nous publions le communiqué ci-dessous
"En 2016, les entreprises marchandes mahoraises dégagent 539 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 1,66 milliard d'euros. Ces entreprises emploient 11 350 personnes en équivalent temps plein. Elles investissent 118 millions d'euros. Entre 2015 et 2016, la valeur ajoutée des entreprises diminue de 2 % parmi entreprises qui existaient déjà en 2015" indique l'Insee. "Mais l'évolution varie fortement selon les entreprises : autant d'entreprises ont vu leur valeur ajoutée augmenter que baisser. Les entreprises sans salarié sont particulièrement en repli sur cette période : pour plus de la moitié d'entre elles, la valeur ajoutée baisse" ajoute l'institut de la statistique dont nous publions le communiqué ci-dessous

"En 2016, 2 052 entreprises connues des services fiscaux exercent à Mayotte une activité marchande, hors secteurs agricoles et financiers . Elles réalisent un chiffre d’affaires de 1,66 milliard d’euros et dégagent une valeur ajoutée de 539 millions d’euros.

C’est un quart du produit intérieur brut (PIB) mahorais, les trois quarts restants se partageant entre les administrations publiques (pour la moitié) et les ménages (pour un quart). L’industrie, le commerce de détail et la construction sont les secteurs qui créent le plus de valeur ajoutée. Ils représentent à eux trois 60 % de la valeur ajoutée du secteur marchand.

L’économie mahoraise reste concentrée : 1 % des entreprises réalisent 43 % de la valeur ajoutée totale. Pour produire cette richesse, les entreprises emploient 11 350 salariés en équivalent temps plein. Si 40 % des entreprises n’emploient personne, elles sont 50 % à faire
travailler entre 1 et 9 personnes, et 11 % à en employer entre 10 et 249. Seules 3 entreprises emploient entre 250 et 499 salariés. Aucune n’emploie 500 salariés ou plus. 118 millions d’euros d’investissements

En 2016, 41 % de la valeur ajoutée reste à l’entreprise une fois les frais de personnels réglés. Cette marge est notamment utilisée pour financer l’investissement : 118 millions d’euros en 2016. Il est porté pour 40 % par le secteur de la- construction. Pour les entreprises de commerce le taux de marge commerciale s’élève à 25 %. Il s’agit de la différence entre le prix de vente et le prix d’achat des marchandises rapportée au prix de vente (à distinguer du taux de marge des secteurs du commerce). La marge commerciale est aussi de 25 % à La Réunion.

Entre 2015 et 2016, autant d’entreprises voient leur valeur ajoutée augmenter que diminuer Pour les 1 233 entreprises exerçant à la fois en 2015 et en 2016, la valeur ajoutée diminue de 2 %. Cette légère baisse masque des réalités différentes selon les entreprises

Ainsi, toutes entreprises confondues, il y a autant d’entreprises qui voient leur valeur ajoutée augmenter que d’entreprises qui la voient baisser. Pour 25 % d’entre elles, cette baisse est d’au moins 27 %. La taille de l'entreprise influence fortement l'évolution de la valeur ajoutée. En effet, les entreprises sans salarié sont les plus touchées par cette baisse : un quart d’entre elles ont une valeur ajoutée qui chute de 75 % ou plus.

A contrario, les entreprises salariant entre 1 et 9 personnes sont dans une situation plus prospère : la moitié de ces entreprises ont
augmenté leur valeur ajoutée de 9 % ou plus et un quart d’entre elles dégagent plus de 71 % de valeur ajoutée supplémentaire par rapport à 2015. Les entreprises de 10 salariés ou plus sont dans une position intermédiaire : leur valeur ajoutée augmente de plus de 4 % dans la moitié des cas et de plus de 25 % pour un quart d’entre elles.

Sur le champ des entreprises exerçant en 2015 et en 2016, l’investissement total diminue fortement (- 73 %). Cependant, cette baisse est essentiellement portée par une grande entreprise qui avait fortement investi en 2015. Le taux de marge reste stable, ainsi que le taux de marge commerciale pour les entreprises du commerce"

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !