Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Baleine, NRL, députés, boxeurs, impôt sur la fortune


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 7 janvier au vendredi 11 janvier 2019 sur Imaz Press :

- Lundi 7 janvier - La reprise de la chasse à la baleine au Japon n'est peut-être pas une mauvaise idée...
- Mardi 8 janvier - Nouvelle route du Littoral : déjà 90 travailleurs laissés pour compte
- Mercredi 9 janvier - Quand l'État plume le contribuable pour le bien être des parlementaires
- Jeudi 10 janvier - Débordements : mieux vaut être un boxeur en uniforme de police qu'en gilet jaune
- Vendredi 11 janvier - Référendum : des citoyens poussent leurs parlementaires pour le rétablissement de l'ISF
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 7 janvier au vendredi 11 janvier 2019 sur Imaz Press :

- Lundi 7 janvier - La reprise de la chasse à la baleine au Japon n'est peut-être pas une mauvaise idée...
- Mardi 8 janvier - Nouvelle route du Littoral : déjà 90 travailleurs laissés pour compte
- Mercredi 9 janvier - Quand l'État plume le contribuable pour le bien être des parlementaires
- Jeudi 10 janvier - Débordements : mieux vaut être un boxeur en uniforme de police qu'en gilet jaune
- Vendredi 11 janvier - Référendum : des citoyens poussent leurs parlementaires pour le rétablissement de l'ISF

Lundi 7 janvier - La reprise de la chasse à la baleine au Japon n'est peut-être pas une mauvaise idée...

Depuis des années, le Japon menaçait de quitter la Commission baleinière internationale (CBI). C'est chose faite, le 26 décembre 2018, l'archipel claque la porte de l'organisme et annonce dans la foulée sa volonté de reprendre la chasse commerciale à la baleine dès juillet 2019... Des voix s'élèvent, on crie au drame en énonçant les menaces pesant sur la protection des espèces et de la biodiversité. Et si ce n'était pas une mauvaise chose ? Et si cette pêche commerciale pouvait améliorer la situation des baleines ?

 

Mardi 8 janvier - Nouvelle route du Littoral : déjà 90 travailleurs laissés pour compte

Depuis le 31 décembre dernier, une partie du chantier de la Nouvelle route du littoral (NRL), le viaduc, est quasiment terminée. Plusieurs entreprises se retrouvent donc sur le banc de touche. Environ 90 travailleurs ont déjà été remerciés. Pas de surprise, cela faisait partie du contrat, l'achèvement de l'édifice menait forcément à cette issue. Laquelle arrive en pleine crise du BTP (bâtiment et travaux publics), sans autres gros chantiers programmés et avec des commandes publiques en berne... Difficile pour les TPME (très petites et moyennes entreprises) d'arriver à reclasser leurs les effectifs déployés sur le chantier de la NRL

 

Mercredi 9 janvier - Quand l'État plume le contribuable

Avec la polémique autour du salaire de 14.666 euros de Chantal Jouanno, on a encore franchi un cap et c'est kafkaïen. La crise des Gilets jaunes s'enlise, des milliers de personnes descendent dans la rue chaque samedi depuis huit semaines et réclament plus de transparence de la vie politique et des indemnités revues à la baisse pour les élus. Et pendant de temps-là, on découvre que la présidente de la Commission nationale du débat public touche, chaque mois, douze fois le Smic. Indécent. Il aura fallu cette révélation (et la vindicte populaire) pour que Chantal Jouanno se retire de la présidence de la Commission nationale du débat public (CNDP). Sans cela, l'ancienne ministre des Sports l'aurait-elle fait ? C'est là toute la question. Des élus qui se gavent sur le dos du contribuable, qui bénéficient d'avantages improbables, d'avance mensuelle sans avoir à se justifier... ça ne date pas d'hier. La loi de moralisation de la vie politique était censée mettre fin à ce système désuet et scandaleux mais force est de constater que c'est un échec cuisant.

Jeudi 10 janvier - Débordements : mieux vaut être un boxeur en uniforme de police qu'en gilet jaune

La presse le surnomme "le boxeur de gendarmes". Les images où on le voit donner des coups de poing à deux gendarmes mobiles sur la passerelle Senghor à Paris le samedi 5 janvier 2019, sont devenues virales. Le même jour, toujours lors de l'acte VIII du mouvement des Gilets jaunes, à Toulon, d'autres images font la une. Un commandant de police est filmé alors qu'il passe à tabac des manifestants. Dans les deux cas, les faits sont condamnables. L'usage de la violence l'est toujours. Les deux hommes mis en cause ne nient pas les faits mais ils les justifient. Pourtant, ils n'ont pas le droit au même traitement médiatique, politique et judiciaire. Christophe Dettinger, "le boxeur de gendarmes", a été écroué dans la nuit de mercredi à jeudi en attendant son procès le 13 février. Il encourt jusqu'à sept ans de prison. Didier Andrieux, "le policier boxeur de manifestants" est toujours en liberté... Le parquet de Toulon a estimé qu'il avait fait "un usage proportionné de la force" et a refusé d'enquêter...

Vendredi 11 janvier - Référendum : des citoyens poussent leurs parlementaires pour le rétablissement de l'ISF

 

Le rétablissement de l'impôt sur la fortune (ISF), l'un des grandes revendications des gilets jaunes pourrait-il faire l'objet d'un vote citoyen ? C'est le pari que le Parti Socialiste s'est lancé en mettant en ligne jeudi 10 novembre 2019 une plateforme numérique pour récolter les signatures d'un cinquième des parlementaires, soit 185 députés et sénateurs, nécessaires pour conduire le gouvernement à approuver un référendum d'initiative partagée (RIP). Une procédure très complexe, considérée comme un parcours du combattant institutionnel... A La Réunion, Ericka Bareigts est pour le moment la seule signataire.

www.ipreunion.com

 

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !