[LIVE/VIDEO/PHOTOS] Entraînement de l'Armée de l'air (actualisé) :

Un pilote réunionnais à bord d'un Rafale


Publié / Actualisé
Des familles sont rassemblées devant base aérienne de Gillot. Parents et enfants attendent impatiemment d'apercevoir les deux oiseaux de fer de l'armée de l'air en plein entraînement... Vers 13 heures lundi 14 janvier 2019, deux rafales en provenance de Djibouti ont atterri sur la base aérienne de Gillot dans un bruit assourdissant. Accompagnés d'un avion de ravitaillement, un C 135 FR, ils sont ici dans le cadre d'un entraînement. Mardi 15 janvier, ils seront rejoints par un Airbus A330 MRTT, le Phoenix. Un appareil également capable de transporter du carburant qui doit se préparer pour pouvoir remplacer en mission le C 135 FR. Petit plus appréciable : l'un des pilots de Rafales est un jeune Réunionnais originaire du Tampon (Photo rb/www.ipreunion.com)
Des familles sont rassemblées devant base aérienne de Gillot. Parents et enfants attendent impatiemment d'apercevoir les deux oiseaux de fer de l'armée de l'air en plein entraînement... Vers 13 heures lundi 14 janvier 2019, deux rafales en provenance de Djibouti ont atterri sur la base aérienne de Gillot dans un bruit assourdissant. Accompagnés d'un avion de ravitaillement, un C 135 FR, ils sont ici dans le cadre d'un entraînement. Mardi 15 janvier, ils seront rejoints par un Airbus A330 MRTT, le Phoenix. Un appareil également capable de transporter du carburant qui doit se préparer pour pouvoir remplacer en mission le C 135 FR. Petit plus appréciable : l'un des pilots de Rafales est un jeune Réunionnais originaire du Tampon (Photo rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    [BABOOK, LE RÉUNIONNAIS DEVENU PILOTE DE CHASSE]

    Le capitaine Nativel, est originaire du Tampon. Lorsqu'il était petit il venait assister à la base aérienne au ballet des Mirages (avions de comabt) venus en mission en provenance de Djibouti. "Maitenant c'est moi qui suis dans l'avion" dit-il. "J'espère que cela inspirera des marmailles ici" ajoute-t-il. Regardez

     

  • IPR

    Vous avez demandé les images ? Les voici

    Les avions de combat sont étroitement surveillés

     

    Levez les yeux, les avions sont au-dessus de vos têtes


  • IPR

    Le commandant François, pilote de l'avion ravitailleur des Rafales, explique comment se passe un ravitaillement. Il faut 10 à 15 minutes pour "faire le plein".

    Regardez

  • IPR

    Lorsqu'un Rafale se prépare à décoller ça se passe comme ça

     

  • IPR

    [IL DIT TOUT]


    Comment se passent un vol et un ravitaillement de Rafale ? Ce militaire vous dit tout : regardez

     

  • IPR

    La foule est toujours rassemblée aux abords de la base aérienne pour adminrer les Rafales et leur ravitailleur

     

     

    Les appareils sont posés sur le tarmac de la base aérienne de Sainte-Marie

  • IPR

    [LES DEUX RAFALES ET LEUR RAVITAILLEUR SURVOLENT LA REUNION]

    Les appareils sont en vol au dessus de l'île. Particularité des Rafales  : on entend leur bruuit uniquement lorsqu'ils survolent directement la zone dans laquelle on se trouve

     

  • IPR

    [UNE FOULE DE CURIEUX ET DE PASSIONNÉS]

    Les passionnés d'avions et les autres sont arrivés tôt ce mardi matin à proximité de la base aérienne pour admirer les deux Rafales. Beaucoup d'enfants ont fait le déplacement avec leurs parents. Regardez

     

  • IPR

    BONJOUR BONJOUR LA RÉUNION !

    Deux Rafales sont arrivés hier, lundi 14 janvier dans un bruit assourdissant avec leur avion ravitailleur, un C 135 FR. Ils seront mardi rejoint par un Airbus A330 MRTT

    Regardez un des Rafales, partir ce matin en entraînement à 7h35 :

    Photo : Erland de Vienne

A propos

C’est la seconde fois qu’un Rafale se pose sur le sol réunionnais. Le 22 avril 2014, deux de ces oiseaux de fer, en provenance de Daint-Dizier en métropole avait atterri, à Gillot.

Lire aussi => Deux avions de combat dans le ciel réunionnais

Lire aussi => Un Rafale part, l'autre reste

Le Rafale est un avion de combat biréacteur capable d’opérer depuis un porte-avions comme depuis une base à terre. "Totalement polyvalent, le Rafale peut assurer toutes les missions dévolues à l’aviation de combat : supériorité et défense aériennes, appui au sol, frappe dans la profondeur, reconnaissance, frappe anti-navire, dissuasion nucléaire", souligne le groupe Dassault aviation, concepteur de cet avion de combat

Le Rafale est entré en service dans la Marine nationale en 2004 et dans l’armée de l’Air française en 2006. Il a été engagé au combat en Afghanistan, en Libye, au Mali, en Irak et en Syrie. L’armée de l’air en compte une centaine.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Colimaconvert, Posté
c'est étonnant ce vieux complexe d'infériorité du réunionnais par rapport à la métropole et ainsi de toujours mettre en avant ("en l'air") un réunionnais dès qu'il accède à une haute fonction nationale. En d'autre terme, en métropole, on ne parle jamais de l'origine départementale de telle ou telle personne remarquable......Un pilote breton, aveyronnais etc...
En tout cas j'admire et félicite ce pilote de Rafale pour son parcourt professionnel et la justesse de ses propos dans son interview.