Rebelote :

Stationnement sauvage à l'Hermitage, ça recommence !


Publié / Actualisé
Finalement, le répit aura été de courte durée. Après le départ des paillotes, quelques chanceux ont pu profiter d'une plage de l'Hermitage au naturel les pieds dans le sable à l'ombre des filaos. La carte postale réunionnaise était de retour. C'était beau, touchant, poignant, cela faisait bien trente ans que les habitués n'avaient pas vu le site ainsi. Puis patatra, ce fut le drame ! Les usagers de la plage ont à peine le temps de savourer ce bonheur retrouvé que des flots de voitures ont commencé à défiler. Des automobilistes se garaient sans vergogne au niveau de l'arrière-plage sur les anciens emplacements des restaurants de plage. Un comble, une polémique en chasse une autre ! Les automobilistes indélicats et surtout flemmards s'étaient frayés un chemin pour se garer au plus près des vagues. La municipalité avait tant bien que mal enrayé le phénomène anticipant la venues de 20.000 fêtards sur les plages de l'Ouest pour le réveillon de la Saint-Sylvestre mais le subterfuge n'aura pas suffi. Depuis quelques jours, les voitures sont de retour sous les filaos. (photo/Facebook - collectif de défense du DPM)
Finalement, le répit aura été de courte durée. Après le départ des paillotes, quelques chanceux ont pu profiter d'une plage de l'Hermitage au naturel les pieds dans le sable à l'ombre des filaos. La carte postale réunionnaise était de retour. C'était beau, touchant, poignant, cela faisait bien trente ans que les habitués n'avaient pas vu le site ainsi. Puis patatra, ce fut le drame ! Les usagers de la plage ont à peine le temps de savourer ce bonheur retrouvé que des flots de voitures ont commencé à défiler. Des automobilistes se garaient sans vergogne au niveau de l'arrière-plage sur les anciens emplacements des restaurants de plage. Un comble, une polémique en chasse une autre ! Les automobilistes indélicats et surtout flemmards s'étaient frayés un chemin pour se garer au plus près des vagues. La municipalité avait tant bien que mal enrayé le phénomène anticipant la venues de 20.000 fêtards sur les plages de l'Ouest pour le réveillon de la Saint-Sylvestre mais le subterfuge n'aura pas suffi. Depuis quelques jours, les voitures sont de retour sous les filaos. (photo/Facebook - collectif de défense du DPM)

À qui la faute ? 

Une fois de plus, c’est le Collectif de défense du Domaine public maritime (DPM) qui lance l’alerte. Il faut dire que le groupe, fort de sa victoire face aux exploitants de restaurants de plage, est parti en croisade contre tous ceux qui ne respectent le DPM. Les membres du Collectif sont ulcérés et ils le font savoir, c’est sur les réseau à coup de posts avec photos qu’ils dénoncent ces parking sauvages et surtout demandent des comptes " Les plots cassés laissent toujours les véhicules venir sur l’arrière plage ... a qui la responsabilité ??? "


 

Eh bien, la responsabilité des lieux incombe à la mairie de Saint-Paul. La municipalité affirme que des plots ont été posés pour lutter contre le stationnement sauvage mais ils seraient régulièrement vandalisés, cassés, arrachés. Yoland Velleyen, le premier adjoint à la Mairie de Saint-Paul ajoute que ce phénomène serait lié à un autre évènement et là, vous ne vous y attendez sans doute pas : la disparition des paillotes. C’est assez paradoxal mais les clôtures des restaurants de plage formaient un périmètre qui ne permettait pas l’accès à l’arrière plage aux véhicules. Les établissements partis, la fête au grand n’importe quoi des automobilistes irrespectueux a commencé.

Pour faire face et au vu de l’inefficacité du système de plots, la mairie de Saint-Paul emploie les grands moyens " des galets sont posés au niveau des ouvertures existantes et nous poursuivrons cette opération de Nord au Sud de l’Hermitage pour éviter que les automobiliste n’accèdent à l’arrière-plage, cela pourrait prendre encore deux, trois mois" explique Yoland Velleyen.

Et les sanctions ? 

Côté dissuasion, contrairement à la ville de Saint-Joseph qui avait choisi la répression et mis en place une grande " opération fourrière " pour lutter contre le stationnement gênant aux abords de la rivière Langevin, à Saint-Paul, on est plus dans la discussion. Des rondes des forces de l’ordre plus régulières ont lieu dans le secteur. Plutôt que de verbaliser, les policiers municipaux font de la prévention auprès des automobilistes récalcitrants pris sur le fait.

Un parc de stationnement plus grand à l'Hermitage ?

Ce parking sauvage remet sur le tapis la question, plus générale, du stationnement à l’Hermitage. En période de vacances scolaires, le week-end, chercher une place pour se garer devient une chasse au trésor. Une galère sans nom qui vire parfois au pugilat. Un problème de fond, qui n’excuse en rien le comportement des automobilistes fainéants et irrespectueux. Mais on tient là un début d’explication, le reste… Néanmoins, la mairie de Saint-Paul a conscience de l’enjeu, Yoland Velleyen assure qu’ " une concertation, la plus large possible, avec des usagers, des riverains, un conseil citoyen et des associations est en cours. " L’objectif : mètre en place un dispositif d’aménagement pour " satisfaire le plus grand nombre possible " finit Yoland Velleyen.

Ce projet participatif devrait voir le jour prochainement, d’ici là, de gros rochers continuent d’être posés pour bloquer les accès à la plage aux véhicules.

fh/www.ipreunion.com

   

6 Commentaire(s)

Kraz, Posté
au pire quelques roues percées vu qu'ils vandalisent, ça en calmera plus d'un...
Romain 47, Posté
Le stationnement devrait être interdit à la plage. Un parking bien plus haut, au niveau de RN par exemple avec des navettes qui desservent toutes les dix minutes devant la plage, serait plus logique. Un sens unique, des pistes cyclables, de vrais trottoirs, et tout ira beaucoup mieux, pour cette pauvre plage qui souffre, et pour les habitants du quartier.
Djaf, Posté
Le parking a l'ermitage c'est le bordel le dimanche. Stationné dans tous les sens parfois au milieu de na route, réduisant les sens de circulation, créant enorme embouteillage.
Malheureusement, aucun police municipal n'a été vue, et aucune réaction des gendarmes qui font la patrouille.
Le bordel total.....
Athena974, Posté
Discutez avec des bourrins ça ne sert à rien ! ... Grosse amende et fourrière, ça c'est efficace ! ... Mais ça fâche les électeurs, n'est-ce pas les élus démagos !?
Crabos, Posté
Les ploucs sont de retour!
Eri974, depuis son mobile, Posté
Prévention, sans répression, est TOTALEMENT inutile.
Pas besoin de faire des campagnes coûteuses, etc etc: une ou double ligne, et si un pneu la franchit, amende ! Pareil pour tout véhicule motorisé (moto, quand)
Faut faire simple et efficace.