Pour les bébés prématurés :

Une pétition lancée pour la création d'un lactarium à La Réunion


Publié / Actualisé
Les lactariums sont des lieux où des mères volontaires donnent leur surplus de lait. En France, ils fonctionnent sur le volontariat. Ce lait est ensuite distribué sur prescription médicale aux bébés qui en ont besoin. Ces établissements sont au nombre de 36 sur le territoire français. Un seul lactarium existe en Outre-mer, à Cayenne en Guyane. À La Réunion une mère de famille a lancé une pétition pour demander la création d'un lactarium sur le département.
Les lactariums sont des lieux où des mères volontaires donnent leur surplus de lait. En France, ils fonctionnent sur le volontariat. Ce lait est ensuite distribué sur prescription médicale aux bébés qui en ont besoin. Ces établissements sont au nombre de 36 sur le territoire français. Un seul lactarium existe en Outre-mer, à Cayenne en Guyane. À La Réunion une mère de famille a lancé une pétition pour demander la création d'un lactarium sur le département.

Le lactarium correspond à un service de collecte et de distribution de lait maternel à destination des nouveau-nés n'ayant pas la possibilité d'être allaités et présentant une intolérance au lait infantile. Cette collecte s'adresse essentiellement aux bébés prématurés, aux bébés dont les mères souffrent d'une lactation insuffisante après l'accouchement ou encore aux bébés qui présentent une pathologie spécifique telle que la cardiopathie et l'insuffisance rénale. Le don de lait maternel est gratuit.

À la Réunion, il n’y a pas de lactarium

Sandra Mantel est maman de trois enfants. Elle a lancé une pétition en ligne le 15 janvier dernier intitulée " pour l’ouverture d’un lactarium sur l’ile de La Réunion ". Elle confie qu’elle n’a jamais eu de problème pour la naissance de ces enfants. C’est suite à l’hospitalisation de son dernier enfant qu’elle a été surprise qu’il n’y ait pas de lactarium à La Réunion. Selon cette maman citoyenne, une telle structure est nécessaire dans le départemenet " il y a beaucoup plus de prématurés à La Réunion qu’en métropole " affirme-t-elle. Les mamans et les bébés n’ont pas accès à ce lait maternel, il s’agit d’un manque d’information. Peu de Réunionnaises et de Réunionnais sont au courant de l’existence des lactariums. Pourtant, du lait maternel est envoyé à La Réunion : le lait marmande. Et ça un coût : 200 euros le litre. L’arrêté ministériel du 18 mars 2009 indique : " Le prix de vente du lait humain recueilli et traité dans les lactariums est fixé à 80 euros le litre pour le lait frais ou congelé et à 133 euros les 100 grammes pour le lait lyophilisé. "

Financement par l’ARS et placé sous l’autorité de l’Asnm

Les lactariums sont placés sous l’autorité de l’Ansm (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) et sont financés par l’ARS. Un projet de lactarium a pourtant été lancé et des personnels formés cependant le projet a été stoppé faute de moyens. Contacté l’ARS Oi n’a pas donné suite à nos demandes d’interview. Selon Sandra, il s’agit d’un besoin à La Réunion. " On est tous français, on a tous droit aux mêmes chances " déclare-t-elle. Car si les prématurés de métropole ont accès à ce lait maternel jusqu’à 1,8 kg, à La Réunion le lait maternel n’est plus donné à 1,5 kg. Une erreur qui pourra peut-être corrigée par la création d’une structure sur l’île. Sandra rajoute : " Un don de lait c’’est comme le don du sang, pourquoi ça ne se fait pas à La Réunion ". Selon elle, cela créera des emplois sur l’île, entre le personnel médical, les livreurs c’est toute un circuit qui pourra être mis en place pour mener à bien ce projet.

Retrouvez d’autres informations sur la page facebook vous pouvez rejoindre les 643 personnes qui ont signé la pétition.

Lactarium c'est quoi ?

Les lactariums sont des lieux où des mères volontaires donnent leur surplus de lait. En France, ils fonctionnent le volontariat. Ce lait servira à être distribuée sur prescription médicale aux bébés qui en ont besoin. Ces établissements sont au nombre de 35 sur le territoire français. Un seul lactarium existe en Outre-mer c’est à Cayenne en Guyane. À La Réunion une a lancé une pétition afin de demander la création d’un lactarium sur le département.

Apparu en 1910 aux États-Unis, le lactarium a fait son apparition en 1947 en France. Le principe est simple, recueillir le surplus de lait auprès de mères volontaires, le pasteuriser et le distribuer sur prescription médicale aux bébés qui ont besoin de ce lait.

À qui est destiné le lait ?

Il convient à tout-nouveau-né : aux enfants prématurés, aux enfants à terme pour lequel on souhaite un complément, en cas d’insuffisance de la lactation (au début) ou encore aux enfants présentant soit une insuffisance rénale, soit une cardiopathie ou des maladies métaboliques.

Qui peut donner son lait ?

Toute femme qui allaite peut donner son lait jusqu’à 6 mois après l’accouchement (le délai peut varier selon les différents lactariums et de leur habilité à contrôler le lait). Il faut fournir au minimum un litre de lait au lactarium dans une période de 10 à 15 jours. Un dossier médical est à remplir par la donneuse et le médecin traitant. Des tests de dépistage de maladies transmissibles sont également pratiqués lors du premier don et sont renouvelés tous les trois mois.

jb/www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Lilyane , Posté
Pourquoi toujours rien de fait ?....
Le temps presse ? Non .....
Nono, Posté
Le lait maternel devrait être accessible à tous et gratuitement !
Frederique , Posté
Nous savons que le lait maternel est ce qu il y a de meilleur, et encore plus pour les prématurés. Alors les bébés premas Reunionnois doivent aussi pouvoir avoir cette chance.
Genna, Posté
oui je pense que cela va être une bonne chose pour la réunion car les bébés prématurés demande beaucoup de soins