Les maires de La Réunion ont rendez-vous à l'Elysée :

Ils ont deux minutes chacun pour exprimer les maux des Réunionnais...


Publié / Actualisé
La réunion a été fixée aujourd'hui, vendredi 1er février 2019 à 15 heures, heure de Paris (18 heures à La Réunion). Les élus réunionnais sont conviés à l'Elysée, attendus par Emmanuel Macron avec 200 autres de leurs homologues ultramarins. Une rencontre "calibrée" à la minute près pour les maires... Stéphane Fouassin, président de l'Association des Maires du Département de la Réunion (l'AMDR) nous détaille son organisation.
La réunion a été fixée aujourd'hui, vendredi 1er février 2019 à 15 heures, heure de Paris (18 heures à La Réunion). Les élus réunionnais sont conviés à l'Elysée, attendus par Emmanuel Macron avec 200 autres de leurs homologues ultramarins. Une rencontre "calibrée" à la minute près pour les maires... Stéphane Fouassin, président de l'Association des Maires du Département de la Réunion (l'AMDR) nous détaille son organisation.

Stéphane Fouassin a prévu une réunion de 9 heures à midi avec la dizaine de maires qui sera présente. "Il s'agira de déterminer une stratégie et de savoir qui interviendra sur quoi", explique-t-il, puisque "la Préfecture a calibré nos interventions, elle nous a demandé qu'il y ait un sujet par élu. Il va donc falloir s'organiser pour parler de tout", précise le président de l'association des maires de La Réunion.

Le tout en sachant que chaque intervention ne doit pas dépasser… les deux minutes. Chômage, pauvreté, vie chère, mépris d’une classe politique, démocratie, hausse des taxes… : vous avez 120 secondes. Suffisant ? "Je suis quelqu’un d’optimiste, répond Stéphane Fouassin. Nous allons faire en sorte que tous les sujets soient abordés car j’espère qu’on ne nous fait pas venir à Paris pour que la montagne accouche d’une souris."

Dans l’organisation, il y aura deux heures de questions pour les 200 élus ultramarins… Vous pouvez faire le calcul, si chaque élu pose une question de deux minutes, le timing sera plus que juste. Il faudra au mieux un peu plus de 6 heures.

Et après les questions, viendra le temps de réponse puis des questions libres…

"Je ne veux surtout pas que les Réunionnais soient déçus et qu’ils sachent bien que les interventions ont été calibrées, limitées à un sujet à exprimer en deux minutes," insiste le président de l’AMDR. Ce procédé n’est en plus, valable que pour les maires. Stéphane Fouassin ignore si des consignes particulières ont été données aux présidents du Conseil Régional et Départemental, ainsi qu’aux parlementaires.

Les gilets jaunes seront-ils du voyage?

"Je ne me fais pas d’illusions : il est bien clair qu’aucun maire n’est le représentants des gilets jaunes," signale Stéphane Fouassin. L’idée d’envoyer justement deux gilets jaunes réunionnais à l’Elysée s’est présentée : "Cette demande m’a été faite. Je ne l’ai pas refusée, déclare Stéphane Fouassin. J’ai posé deux conditions : la première qu’il y ait deux invitations en bonne et due forme de l’Elysée. La seconde : que les gilets jaunes se mettent d’accord pour désigner deux personnes. Il est 16h58 et jusqu’à présent j’ai eu un appel à 16h précisément des Gilets Jaunes qui m’ont affirmé que la Préfecture avait donné son OK pour les invitations. Je n’ai pas eu confirmation et de toute façon, à 16h, il était déjà bien trop tard pour prendre des billets d’avion et assurer toute la logistique du voyage."

Lire aussi => Grand débat : invités par Macron des élus iront à Paris, d'autres n'iront pas et les derniers réfléchissent

et => Emmanuel Macron serait en visite à La Réunion "au premier semestre 2019"

Les maires qui y seront :

  • Sainte-Rose : Michel Vergoz
  • Saint-André : Jean-Paul Virapoullé
  • Plaine-des-Palmistes : Marc Boyer
  • Sainte-Suzanne : Maurice-Marceau Gironcel
  • Salazie : Stéphane Fouassin
  • Le Port : Olivier Hoarau
  • Saint-Paul : Joseph Sinimalé
  • Saint-Pierre : Michel Fontaine
  • Saint-Philippe : Olivier Rivière
  • Tampon : André Thien Ah Koon

Ceux qui n'iront pas :

  • Bras-Panon : Daniel Gonthier
  • Etang-Salé : Jean-Claude Lacouture
  • Saint-Denis : Gilbert Annette
  • Saint-Benoît : Jean-Claude Fruteau

Les indécis, ou les points d'interrogration :

  • Cilaos : Paul-Franco Técher
  • La Possession : Vanessa Miranville
  • Trois-Bassins : Daniel Pausé
  • Saint-Leu : Bruno Domen
  • Les Avirons : René Mondon
  • Entre-Deux : Bachil Valy
  • Petite-Île : Serge Hoareau
  • Saint-Louis : Patrick Malet
  • Saint-Joseph : Patrick Lebreton
  • Sainte-Marie : Richard Nirlo

www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Jojo, Posté
Du bleuf une équipe dhypocrites les élus antillais loin devant en capacité d'expression sinimale dans le ridicule total avec son écoute qui ne se fera jamais la honte de la republique
Eri974, depuis son mobile, Posté
LOOOL
10.000Km, des billets d'avion, des frais d'hôtel et déplacements... Pour deux minutes de temps de parole.
Ça fait chère la minute quand on ne paie rien de sa poche !
Si c'est pas du foutage de g....
Et y a encore des maires qui y croient:
Complices du Macron.
Le malabar , depuis son mobile, Posté
Déjà les plus gros maux se sont nos politiciens donc ils peuvent rien pour nous la plupart traînent des casseroles derrière eux créoles lé trop couillon vaudrait peut-être être plus actifs plus dur pas par violence mais avec intelligence
Atbo , Posté
Finalement en visio conférence ça aurait coÃ"té moins cher!!!
Chaque maire: 2 mn, pas de quoi développer une idée
Et Macron prendra tout son temps pour développer les siennes????
David, Posté
BêêêêêêH !