[PHOTOS] Sensibilisation :

Échanges autour d'une galette pour les greffés du CHU de La Réunion


Publié / Actualisé
Le CHU de La Réunion réunit l'ensemble des professionnels de santé impliqués dans la greffe rénale et les patients qui ont bénéficié d'une transplantation, pour partager un moment convivial et un instant d'échanges ce vendredi 1er février 2019. Cette rencontre est l'occasion, pour les professionnels de santé et les patients qui ont bénéficié d'une transplantation, d'échanger hors contexte médical. Elle est l'occasion de faire le point sur cette priorité de santé publique pour notre département. Nous publions le communiqué.
Le CHU de La Réunion réunit l'ensemble des professionnels de santé impliqués dans la greffe rénale et les patients qui ont bénéficié d'une transplantation, pour partager un moment convivial et un instant d'échanges ce vendredi 1er février 2019. Cette rencontre est l'occasion, pour les professionnels de santé et les patients qui ont bénéficié d'une transplantation, d'échanger hors contexte médical. Elle est l'occasion de faire le point sur cette priorité de santé publique pour notre département. Nous publions le communiqué.

Le Service de Transplantation Rénale, Néphrologie, Hémodialyse et son responsable de service le Pr Henri Vacher Coponat souhaitent aussi souligner le rôle fondamental des donneurs dans la genèse de cette "2ème vie". L’objectif était aussi d’informer les Réunionnais sur l'importance d'aider les nombreux patients toujours en attente de greffe, et le rôle essentiel de donneur potentiel.

Le contexte

Actuellement, plus de 450 personnes vivent avec une greffe rénale qui fonctionne. Les témoignages de plusieurs de ces patients greffés confirment l’importante amélioration de leur qualité de vie grâce à la greffe, même lorsque l’on a pris de l’âge. Ces greffes ont pu être réalisées grâce à la générosité des donneurs réunionnais qu’il faut souligner, et au bon fonctionnement de la chaîne de professionnels impliqués dans la greffe.

En 2018, 74 nouveaux malades ont pu bénéficier d’une greffe rénale au CHU, un nombre nettement plus important que les années précédentes, mais qui reste insuffisant. En effet, en 2019, plus de 1600 malades sont hémodialysés régulièrement sur l’ensemble du territoire, dont près de 300 sont inscrits sur liste d’attente de greffe.

L’avenir : Dépister - Soigner - Optimiser - Informer

Les objectifs sont d’optimiser les situations de dons autorisées par la loi, comme le donneur vivant et d'autres situations de décès que la mort cérébrale. Il faut noter le rôle important des médecins généralistes et des néphrologues pour identifier précocement les Réunionnais malades des reins, et les aider à organiser une transplantation dans les meilleurs délais dès lors qu'elle devient nécessaire. Ils ont aussi un rôle fondamental dans l’information des réunionnais sur l’importance de la greffe et du don d’organe pour les patients réunionnais dialysés.

A noter que les spécificités génétiques des Réunionnais ne peuvent être retrouvées que chez d'autres Réunionnais, ce qui rend encore plus crucial le rôle des donneurs Réunionnais.

Les acteurs de la Greffe dans le département : un partenariat précieux

Une grande chaine de professionnels est impliquée au CHU (de la Réanimation aux Services d'Urgences jusqu’aux services de néphrologie, en passant par les équipes chirurgicales/anesthésistes, de coordination, les laboratoires, l’agence de la biomédecine et la radiologie) ; avec la participation et la collaboration des néphrologues des centres de dialyse de toute l’île et les médecins généralistes.

Le parcours du patient greffé : Un suivi indispensable par une équipe spécialisée

Le parcours du patient est marqué par une évaluation médicale poussée avant la greffe. On note une période variable d'attente (en moyenne de plus de 3 ans), permise grâce à la Dialyse, avec la nécessité d'une actualisation régulière du dossier médical. Enfin la greffe est effectuée en urgence lorsqu'un donneur décédé est identifié. Plus rarement une greffe à partir d'un donneur vivant est possible, suivant une procédure plus rapide et validée par l'agence de la Biomédecine. Le suivi de la greffe, régulier et à vie doit se faire par une équipe spécialisée en greffe pour permettre au patient de profiter le plus longtemps possible de son greffon, en collaboration avec les médecins habituels du patient.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !