Bilan routier :

Gendarmerie : 141 infractions relévées et 35 permis retirés ce week-end


Publié / Actualisé
Voici le bilan de lutte contre l'insécurité routière du week-end du vendredi 8 au dimanche 10 février 2019 pour les unités de gendarmerie. Les 18 motocyclistes de l'EDSR ont relevé 141 infractions dont 122 génératrices d'accidents graves et 35 permis de conduire retirés . Les conduites addictives représentent plus de 40 % des faits constatés.
Voici le bilan de lutte contre l'insécurité routière du week-end du vendredi 8 au dimanche 10 février 2019 pour les unités de gendarmerie. Les 18 motocyclistes de l'EDSR ont relevé 141 infractions dont 122 génératrices d'accidents graves et 35 permis de conduire retirés . Les conduites addictives représentent plus de 40 % des faits constatés.

- 44 conduites sous l'emprise de l'alcool dont 30 délictuelles (taux supérieur à 0.40 mg par litre d'air expiré). Taux le plus élevé à 1,04 mg/litre sur le pilote d'un scooter. 2 jeunes conducteurs figurent parmi ces usagers alcoolisés.
- 6 conduites après avoir fait usage de produits stupéfiants;
- 14 excès de vitesse avec interception; 45 clichés réalisés par les radars embarqués.
- 4 refus d'obtempérer, les conducteurs sont identifiés et devront répondre de leurs actes devant la justice.
- 1 refus de se soumettre aux vérifications de l'alcoolémie.
- 2 conduites sans permis;
- 1 défauts d'assurance;
- 4 infractions aux règles de priorité;
- 7 usages du téléphone en conduisant;
- 1 Défaut de casque;
- 4 non-port de ceinture;

Tôt ce matin, dans le secteur de l'Ermitage et St-GILLES, l'EDSR renforcé par des réservistes et des gendarmes mobiles a mis en place un contrôle sur tous les points de passage obligé pour quitter la zone des discothèques. Cette opération qui a mobilisé une trentaine de militaire a été une nouvelle fois "trop" productive. Au total 47 infractions relevant des conduites addictives ont été constatées dont 24 CEEA délictuelles et 14 contraventions. 4 conduites sous l'emprise de stupéfiants  (CES), 4 refus d'obtempérer aux injonctions et un refus de se soumettre aux vérifications de dépistage ont aussi été contrôlé. En marge de ce contrôle, un gendarme de la BMO de ST-BENOIT a été blessé à la main en maîtrisant un individu qui s'est montré outrageant et violent.

Pendant ce temps, dans le Sud du département, 15 militaires de la compagnie de ST-PIERRE procédaient à un contrôle similaire. Ils ont interpellé 10 usagers en alcoolémie délictuelle et 5 pour des contraventions.

Au bilan de ces deux dispositifs matinaux, figurent près de 60 conduites sous l'emprise de l'alcool!

Cette prédominance se retrouve aussi malheureusement dans le bilan des 7 accidents du WE où quatre des faits heureusement sans gravité de blessures,  témoignent de l'alcoolisation des conducteurs.
 

   

1 Commentaire(s)

Didier Naze ( ce n est pas un pseudo), Posté
CE QUE J EN PENSE. ...TRÈS SIMPLE, L ETAT EST INCAPABLE D ENRAYER CE FLEAU....POUR LA BONNE ET SIMPLE RAISON QUE LES LOIS NE SONT PLUS D ACTUALITÉ. ...FACE À L AGGRAVATION DE ...DE CE FLEAU....LES LOIS DOIVENT ÊTRE REVUS....ET IL EST ÉVIDENT QUE LA REPRESSION....EST LA SEULE SOLUTION....QUAND JE PARLE DE RÉPRESSION. ....EXEMPLE, POUR LES SUPER RÉCIDIVISTES, ÇA DOIT ÊTRE LA COUR D ASSISES...DESTRUCTION AUTOMATIQUE DU VÉHICULE. ...AFFICHER DANS LA PRESSE ET SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX.....LES PHOTOS DE CES DELINQUANTS DE LA ROUTE.....ILS DOIVENT ÊTRE FICHÉ. ...COMME LES DELINQUANTS SEXUELS....ET VIOLEURS..
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...