Le bateau malgache toujours interdit de déchargement :

Port-ouest: Des pêcheurs dénoncent "des irrégularités"


Publié / Actualisé
Le bateau convoyeur malgache, "l'Île Sainte-Marie", est toujours à quai au Port-ouest lundi 18 février 2019. Depuis vendredi, le déchargement de ses cales pleines de poissons est empêché par des pêcheurs qui dénoncent des irrégularités. Selon eux, il n'y a toujours pas eu de contrôle des douanes et des services vétérinaire. Ils alertant sur une "concurrence déloyale", des "problèmes sanitaires" et de "traçabilité des produits".
Le bateau convoyeur malgache, "l'Île Sainte-Marie", est toujours à quai au Port-ouest lundi 18 février 2019. Depuis vendredi, le déchargement de ses cales pleines de poissons est empêché par des pêcheurs qui dénoncent des irrégularités. Selon eux, il n'y a toujours pas eu de contrôle des douanes et des services vétérinaire. Ils alertant sur une "concurrence déloyale", des "problèmes sanitaires" et de "traçabilité des produits".

Yannis Latchimy, pêcheur à l’origine de l’action, "On empêche le débarquement parce que rien n’est bon : tous les papiers ne sont pas bons !" Vendredi, l'homme expliquait que le bateau malgache bateau n'avait pas les autorisations pour rentrer dans un port français: "Il y a zéro contôle, pas de douane. C'est inadmissible. un bateau battant pavillon malgache ne peut pas entrer dans un port de La Réunion, un port français comme ça!"

Lire aussi => Port-ouest: le bateau malgache ne déchargera pas ses poissons

"Je vois que les autorités, la douane, passe à distance. Ils ne sont pas venu voir le bateau à quai," dénonce le Président du Comité des pêches Bertrand Baillif. "On ne sait pas ce qu’il y a dans les cales de ce bateau, ajoute-t-il. Si ce bateau est en règle, depuis vendredi il aurait déchargé son poisson. Il nous aurait montré ces papiers d’autorisation. L’affaire aurait été classée."

Pour rappel, l’Île Sainte-Marie n’est pas un bateau de pêche. C’est un navire convoyeur, c'est-à-dire qu'il contient le poisson de plusieurs petits bateaux de pêche qui viennent le décharger dans ses cales. C’est un navire important qui transporte du poisson surgelé à destination de la grande distribution. Et il se pourrait que la marchandise vient à manquer sur les étales, prévient le Président du Comité des pêches.

Solidarité avec les marins malgaches

Une solidarité s’est installée entre les marins malgaches et les pêcheurs du Poort-Ouest, pour Yannis Latchimy, "ils comprennent que ce ne sont pas eux qui sont visés : c’est leur patron. Et peut-être qu’en le visant, on leur permettra d’avoir une vie meilleure." Une collecte a notamment été organisée, les pêcheurs leur ont offerts du poulet et de l’eau.

La députée Huguette Bello est attendue par les pêcheurs dans la matinée.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !