Suppressions de postes, ParcourSup, réformes des lycées et des collèges... :

Education nationale : les syndicats en colère appellent au rassemblement


Publié / Actualisé
Deuxième heure supplémentaire obligatoire, suppressions de postes, ParcourSup, réforme du lycée... L'intersyndicale composée de SNES-FSU Réunion avec la FSU Réunion (SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, SNUipp-FSU...) SUD Éducation, FO, SE-UNSA, SNALC et SGEN-CFD se donnent rendez-vous ce vendredi 22 février 2019 à 14 heures devant le Rectorat et appellent au rassemblement
Deuxième heure supplémentaire obligatoire, suppressions de postes, ParcourSup, réforme du lycée... L'intersyndicale composée de SNES-FSU Réunion avec la FSU Réunion (SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, SNUipp-FSU...) SUD Éducation, FO, SE-UNSA, SNALC et SGEN-CFD se donnent rendez-vous ce vendredi 22 février 2019 à 14 heures devant le Rectorat et appellent au rassemblement

"Aujourd’hui c’est le jour limite de remontée des prévisions des établissements pour 2019, les TRMD (tableaux de répartition des moyens par division). Ils doivent tous être remontés au Rectorat," explique Marie-Laure Adam, secrétaire académique SNETAA-FO.

"C'est la date butoire. Nous n'acceptons pas de travailler dans des conditions encore moins bonnes alors que ça ne fonctionnait déjà pas!," s'exclame la syndicaliste. La date n'est donc pas choisie au hasard.

Dans la matinée, "nous allons faire des assemblées générales dans les établissements à partir de 7h30. Une manière de sensibiliser les collègues et voir s'ils veulent participer. Nous voulons mobiliser. Ensuite nous avons prévu un rassemblement devant le rectorat à 14 heures," détaille Marie-Laure Adam.

L'intersyndicale proteste contre des "suppressions massives de postes de titulaires", "l'annonce d'une deuxième heure supplémentaire obligatoire", "la réforme du lycée", cite notamment dans un communiqué le SNALC Réunion. "Nous avons des baisses importantes, ajoute la secrétaire académique SNETAA-FO. On nous supprime des heures."

Marie-Laure Adam aimerait qu'il soit des "milliers devant le Rectorat, rit-elle. Nous avons changé de mode opératoire. Ce n'est pas uniquement un rassemblement, il sera précédé par des assemblées générales."

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !