Manifestation, rond kozé, lutte contre la vie chère ... (Actualisé) :

Acte III : Les gilets jaunes rassemblés à Saint-André


Publié / Actualisé
Après les mobilisations du 9 février à 2019 à Saint-Denis et celle du 15 février à Saint-Pierre et au Tampon, les gilets jaunes se rassemblent à nouveau aujourd'hui à Saint-André. Le cortège partira à 9h du parking de la grande surface dans la zone de la cocoteraie à proximité de la N2 et se rendra en ville pour revenir ensuite au point de départ. Après un repas partage, chacun pourra prendre la parole pour échanger sur les sujets chers à cette mobilisation. On notera quelques absents, les collectifs Lataniers Nout Ker D'vie pour cause d'assemblée générale et le collectif Touche pas Nout Roche qui prépare la réunion pour le comité de pilotage organisé entres les collectifs, la Région et l'État concernant la NRL. La manifestation aura un service d'ordre et a été déclarée en préfecture.
Après les mobilisations du 9 février à 2019 à Saint-Denis et celle du 15 février à Saint-Pierre et au Tampon, les gilets jaunes se rassemblent à nouveau aujourd'hui à Saint-André. Le cortège partira à 9h du parking de la grande surface dans la zone de la cocoteraie à proximité de la N2 et se rendra en ville pour revenir ensuite au point de départ. Après un repas partage, chacun pourra prendre la parole pour échanger sur les sujets chers à cette mobilisation. On notera quelques absents, les collectifs Lataniers Nout Ker D'vie pour cause d'assemblée générale et le collectif Touche pas Nout Roche qui prépare la réunion pour le comité de pilotage organisé entres les collectifs, la Région et l'État concernant la NRL. La manifestation aura un service d'ordre et a été déclarée en préfecture.

La manifestation à débuté à Saint-André ce samedi 23 février.

C'est donc un troisième samedi de mobilisation à La Réunion. Le rendez-vous est donné à 9 heures sur le parking du Jumbo Score dans la zone de la cocoteraie à Saint-André. Le cortège, avec son service d'ordre, se rendra ensuite vers le magasin Ravate, longera le Burker King pour aller en direction de la mairie de la ville. Ensuite, retour au point de départ où les manifestants pourront se restaurer autour d'un repas partage pour 3 euros à la Kaz du Peuple de Saint-André. Les gilets jaunes organisent un covoiturage depuis 3 lieux de la côte Sud et Ouest : le rond point gilet jaune des Azalés du Tampon, le parking du Leclerc Portail et le parking du Jumbo Savanna de Saint-Paul.

Contre les inégalités sociales et fiscales et pour la protection de l'environnement

Les gilets jaunes annoncent avec un tract "Partageons la richesse, pas la misère". La lutte contre la vie chère reste la grande revendication du mouvement. Ils demandent l'augmentation des salaires, des pensions et des minimas sociaux, mais aussi la baisse des marges des grandes surfaces et le contrôle des prix. La révision de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) et de l'octroi de mer est aussi un thème récurrent. Pour cet acte III, la protection de l'environnement est mise en avant. Pour cela, les gilets jaunes proposent l'arrêt de l'utilisation massive de pesticides et d'engrais, l'arrêt des projets anti-écologiques : incinérateur, carrières ... et surtout le respect des consultations citoyennes sur les questions environnementales.

Lire aussi => Nouveau bouclier qualité prix : la vie sera moins chère, ah bon ?

Des absents et pas de syndicats

Les collectifs Lataniers nout Ker D'vie et Touche pas Nout Roche ne seront pas présents. Stéphanie Gigan explique "Malheureusement nous avons notre Assemblée Générale prévue" et déplore de ne pas pouvoir se déplacer surtout que les gilets jaunes de la Kaz de Saint-André mettent en avant des revendications chères à son combat. Du côté de Touche pas Nout Roche, "on travaille la réunion préparatoire du comité de pilotage avec la Région et l'État, nous n'aurons personne sur place" déclare Élodie Marais. Les deux jeunes femmes réitèrent leur soutien à la mobilisation de l'est.

Après avoir marché avec les gilets jaunes le 9 février dernier devant la préfecture, les syndicats CGT Réunion et FO n'appellent pas à manifester. Cependant, les représentants indiquent que les militants qui sont gilets jaunes se rendront probablement au rassemblement. "Les militants iront de leurs propres initiatives" déclare Jacky Balmine de la CGT Réunion. L'association Attac elle, déclare par la voix de Didier Bourse, qu'il est possible que les membres seront de la partie même s'il na pas eu de confirmation au moment ou nous l'avons contacté. "Même s'il n'y a physiquement personne, nous restons solidaires du mouvement".

Les gilets jaunes, Vincent et Kevin, rappellent que la manifestation a été déclarée en préfecture. Le prochain rendez-vous sera dans l'ouest, samedi prochain.

jb/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !