Le tribunal de grande instance s'engage :

Lutter contre la récidive en accompagnant ceux qui souffrent d'addiction


Publié / Actualisé
Un accompagnement sanitaire et judiciaire pour les prévenus qui souffrent d'addiction, c'est le nouveau dispositif mis en place par le parquet pour éviter l'incarcération à certains auteurs d'infractions en état de récidive. À l'initiative du parquet, le dispositif sera mis en place rapidement. Financé par l'Agence régional de santé, il permettra à la quarantaine de bénéficiaires d'être suivis par un médecin relais, le parquet, un référent associatif pour sortir de la délinquance et de l'addiction. Une prise en charge lourde quatre à six mois avant le défèrement du prévenu. Expérimenté pour une durée de trois ans, ce dispositif reste une mesure de contrôle judiciaire stricte.
Un accompagnement sanitaire et judiciaire pour les prévenus qui souffrent d'addiction, c'est le nouveau dispositif mis en place par le parquet pour éviter l'incarcération à certains auteurs d'infractions en état de récidive. À l'initiative du parquet, le dispositif sera mis en place rapidement. Financé par l'Agence régional de santé, il permettra à la quarantaine de bénéficiaires d'être suivis par un médecin relais, le parquet, un référent associatif pour sortir de la délinquance et de l'addiction. Une prise en charge lourde quatre à six mois avant le défèrement du prévenu. Expérimenté pour une durée de trois ans, ce dispositif reste une mesure de contrôle judiciaire stricte.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !