Déjà 66 morts à cause des fortes pluies :

Le Mozambique sous la menace directe du cyclone Idai


Publié / Actualisé
Le cyclone tropical Idai est maintenant tout près du Mozambique. Il devrait violemment frapper le pays dans la nuit du jeudi 14 à vendredi 15 mars 2019, ou peut-être un peu plus tard, dans la matinée du vendredi. "C'est peut-être le système le plus important qui impactera un pays cette saison", signale Jacques Ecormier, chef prévisionniste à Météo France. Plus 1,6 millions de personnes vit dans la zone qu'Idai traversera. Également sous l'oeil attentif de Météo France, un système pourrait se former dans les cinq jours à plus de 3.000 kilomètres à l'est de La Réunion.
Le cyclone tropical Idai est maintenant tout près du Mozambique. Il devrait violemment frapper le pays dans la nuit du jeudi 14 à vendredi 15 mars 2019, ou peut-être un peu plus tard, dans la matinée du vendredi. "C'est peut-être le système le plus important qui impactera un pays cette saison", signale Jacques Ecormier, chef prévisionniste à Météo France. Plus 1,6 millions de personnes vit dans la zone qu'Idai traversera. Également sous l'oeil attentif de Météo France, un système pourrait se former dans les cinq jours à plus de 3.000 kilomètres à l'est de La Réunion.

Le Mozambique est déjà noyé sous des pluies torrentielles dans le centre et le nord. Elles ont été causées par le premier passage d'Idai, qui n'était à ce moment là qu'une dépression tropicale. Elles ont fait au moins 66 morts et des milliers de déplacés. Idai est désormais attendu, le pays a été placé en alerte rouge.

Idai devrait toucher les côtes mozambicaines, près de la ville de Beira.

Près de 1,6 million de personnes vivent dans les zones susceptibles d'être frappées par les pluies et les vents violents. Les autorités ont ordonné l'évacuation des zones côtières proches du point d'impact présumé du cyclone. "Seize centres ont été ouverts dans les provinces de Zambeze et de Tete pour accueillir en urgence déplacés et sinistrés", a annoncé Ana Comonoa, porte-parole du gouvernement.

"Quand le Idai touchera le Mozambique, il sera un cyclone tropical intense, avec des rafales de vent à plus de 200 km/h en mer. Il perdra vite en intensité. Les pluies au contraire vont continuer. Quand le système partira vers l’ouest, il arrosera tout le pays," indique Jacques Ecormier.

"La montée des eaux, la houle cyclonique et les fortes pluies sont à surveiller sérieusement. Ce qui va se passer au Mozambique risque d’être important…," prévient le météorologue.

Le Mozambique subit régulièrement le passage de cyclones qui provoquent des inondations massives. Ces crues avaient causé la mort de 800 personnes en 2000 et de plus de cent en 2015.

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !