Un décès lié à la maladie dans l'Hexagone :

Rougeole : La Réunion parmi les départements les plus touchés de France


Publié / Actualisé
L'agence de santé publique fait le point sur l'épidémie de rougeole qui frappe le territoire national. Depuis le 1er janvier 2019, 350 cas de rougeole ont été déclarés en France (vs 966 cas sur la même période en 2018) . À La Réunion, 37 cas ont été signalés en 2019. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'agence de santé publique fait le point sur l'épidémie de rougeole qui frappe le territoire national. Depuis le 1er janvier 2019, 350 cas de rougeole ont été déclarés en France (vs 966 cas sur la même période en 2018) . À La Réunion, 37 cas ont été signalés en 2019. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Parmi les 350 cas recensés sur le tout le territoire, 100 (29%) hospitalisés (5 en réanimation), 27 (8%) compliqués de pneumopathies, 1 décès (encéphalite).  90% des cas sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés. 51 départements ont déclaré au moins 1 cas au cours de la période. 

Sont décrits ici les principaux foyers épidémiques comportant un risque avéré en termes de santé publique : 

La Réunion

► 41cas déclarés depuis décembre 2018 dont 37 en 2019 (32 confirmés), avec reprise d’une transmission autochtone consécutive à des cas importés (Madagascar, Comores ou Mayotte, Maurice). Un cas en cours d’investigation.

► Age médian des cas : 11 ans (extrêmes : 0– 39 ans).

► Pour 19 cas ciblés par la vaccination et de statut vaccinal connu, 14 étaient non ou insuffisamment vaccinés.

Auvergne-Rhone Alpes

► 53 cas (36 suspects et 17 confirmés) à Val Thorens (Les Belleville) et 5 cas dans les vallées voisines (Savoie).

► Exceptés 4 nourrissons (<2 ans, même crèche), adultes (19-42 ans) en majorité travailleurs saisonniers.

► Exportation de cas vers d’autres régions et pays européens (Belgique, Ecosse et Danemark), et notamment à la Guadeloupe, département inclus dans la région OMS des Amériques qui a éliminé la rougeole.

Mayotte

► 17 cas déclarés depuis le 1er janvier 2019 : 12 confirmés (parmi lesquels: 5 cas importés, 6 cas nosocomiaux secondaires à ces cas importés, 1 cas sans exposition documentée) et 5 cas en cours d’investigation.

► Age médian des cas : 13 mois (extrêmes : 8 mois– 32 ans).

► Risque d’extension: CV insuffisante (défaillance de l’offre vaccinale en PMI), précarité de certaines populations.

Occitanie

► 3 foyers dans des communautés de gens du voyage: 23 cas (Haute Garonne: 20+3) et 8 cas (Pyrénées orientales). Age médian global sur les 3 foyers: 6 ans (extrêmes : 3 mois - 26 ans). Risque d’extension à d’autres communautés de GDV (couverture vaccinale très faible, nombreux échanges) ► 5 cas dans une école maternelle dont 1 confirmé (Haute Garonne), aucun enfant vacciné parmi les cas.

Provence-Alpes– Côte d’Azur

► 15 cas (6 confirmés, 9 probables) chez des enfants d’une école primaire & maternelle (Var).

► Un seul cas serait correctement vacciné avec 2 doses de vaccin (cas probable, pas de confirmation biologique).

► Exportation effective de cas vers d’autres pays (Thaïlande, Costa Rica, Bahamas), et possible vers d’autres régions. 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...