Tout ça pour ça (actualisé) :

Visite d'Annick Girardin: un simple mail aurait suffi


Publié / Actualisé
Madame la ministre, on peut se dire les choses, cette visite, elle servait à rien, non ? Trois jours en plus ! Vous êtes venue avec Christelle Dubos, la secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Francis Amand, le "monsieur concurrence" du gouvernement et Olivier Noblecourt, le "monsieur pauvreté". À cela s'ajoute les membres de vos cabinets respectifs, ça en fait du monde pour un point d'étape sur les mesures annoncées il y a trois mois ! Et le comble, c'est que ce point d'étape vous l'avez fait en une matinée, à la conférence de presse le dimanche 17 mars, dès votre arrivée. C'est quand même une belle débauche de moyens pour une seule vraie annonce, la confirmation de la reprise de la gestion du RSA par l'Etat, faite à la fin de votre séjour. C'est surtout, un chouette voyage dans les îles entre copains organisé au frais de la princesse. Enfin de la princesse... plutôt aux frais du contribuable. Honnêtement, est-ce qu'un mail n'aurait pas suffi ? (rb/www.ipreunion.com)
Madame la ministre, on peut se dire les choses, cette visite, elle servait à rien, non ? Trois jours en plus ! Vous êtes venue avec Christelle Dubos, la secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Francis Amand, le "monsieur concurrence" du gouvernement et Olivier Noblecourt, le "monsieur pauvreté". À cela s'ajoute les membres de vos cabinets respectifs, ça en fait du monde pour un point d'étape sur les mesures annoncées il y a trois mois ! Et le comble, c'est que ce point d'étape vous l'avez fait en une matinée, à la conférence de presse le dimanche 17 mars, dès votre arrivée. C'est quand même une belle débauche de moyens pour une seule vraie annonce, la confirmation de la reprise de la gestion du RSA par l'Etat, faite à la fin de votre séjour. C'est surtout, un chouette voyage dans les îles entre copains organisé au frais de la princesse. Enfin de la princesse... plutôt aux frais du contribuable. Honnêtement, est-ce qu'un mail n'aurait pas suffi ? (rb/www.ipreunion.com)

Madame la ministre, c’est toujours un plaisir de vous recevoir à La Réunion. Mais quand même, quand vous venez pour ne rien annoncer d'autre que la confirmation de la reprise du RSA par l'Etat, est-ce que ça vaut vraiment le déplacement ? Même pour vous, ça doit être épuisant. Onze heures d’avion, trois heures de décalage horaire dans les dents, d’interminables réunions avec les élus et le pompon, c’est que vous vous êtes fait huée et insultée à Saint-Pierre et copieusement boycottée par les Gilets jaunes, ceux justement pour qui vous reveniez. Ça valait vraiment le coup ?

Au moins une promesse tenue

D’accord, vous aviez promis de revenir pour faire un point sur l’avancement des mesures annoncées, c’est vrai. Mais au final, si vous n’étiez pas venue, ça n’aurait été qu’une promesse de plus non tenue. Êtes-vous à ça près ? Non, certainement pas, nous avons fait le bilan et le compte n’y est pas, loin de là.

Lire aussi: Bulletin scolaire d'Annick Girardin : peut (beaucoup) mieux faire

Annick Girardin, Christelle Dubos,  Francis Amand et Olivier Noblecourt se sont bien baladés

D’autant que vous êtes venue avec votre cour, ça non plus, ce n’est pas passé. Les Gilets jaunes ont vu rouge "tout ça avec notre argent" qu’ils disaient. Et oui, on ne va pas vous accabler car si vous n'avez rien annoncé de fou, Christelle Dubos, Francis Amand et Olivier Noblecourt ne se sont pas mouillés non plus. Par contre, ils se sont bien baladés, surtout Christelle Dubos, elle a vu du pays ! Une belle brochette !

Du coup, il y a une question qui nous tourmente: c'était quoi le projet ? Une grosse opération de communication d'accord mais c'était sacrément "gros doigts" quand même. En espérant que vous ne pensiez pas que les Réunionnais allaient se laisser avoir, ce serait fort méprisant. Et vous n'êtes pas méprisante, n'est-ce pas madame la ministre ? 

Moins sympa, la ministre

Pas méprisante mais on a quand a vu un gros changement d'humeur, on vous a sentie beaucoup moins avenante qu’à l’accoutumée. Car oui, c’est la troisième fois que vous foulez le sol réunionnais, on a l’impression de vous connaître maintenant. Et cette fois, vous sembliez particulièrement agacée.

Lors de votre déplacement précédent - clairement une opération de communication pour calmer la fièvre jaune qui s’était emparée de l’île - vous aviez quitté La Réunion sur un bilan plus que positif, vous étiez presque devenue une rock star. Et vous n’aviez pas démérité, écoutant inlassablement des heures durant les mêmes revendications, allant au contact, discutant, blaguant, souriant, c’était pas mal de boulot, le service après-vente de l’exécutif - contre lequel les Gilets jaunes rageait depuis déjà dix jours - était assuré d'une main de maître.

Le désamour 

Vous aviez donc quitté La Réunion dans un état de grâce total. On n’en était pas au tee-shirt "I love Annick Girardin" mais pas loin quand même… Puis la fin de la lune de miel est arrivée à la sombre date du 1er janvier 2019, date à laquelle les mesures annoncées devaient entrer en vigueur. Ce ne fut pas le cas pour la majorité d’entre elles. Colère des Réunionnais, le divorce a été consommé à ce moment là. 

D'ailleurs vous n'en démordez pas, quelques heures avant votre départ pour la métropole ce mardi 19 mars, vous rappelez cet épisode en ces termes "petite confusion, sans doute grosse manipulation"... des médias, c'est ce que vouliez dire, n'est-ce pas ? Car vous avez clairement accusé la presse locale d'avoir fait de la désinformation. Madame la ministre, ne soyez pas conspirationniste, il y a juste eu une grosse, très grosse erreur de votre part, la reconnaître vous permettrait peut-être de revenir dans les bonnes grâces des Réunionnais...

Lire aussi: Chère Madame la ministre : mais pourquoi donc êtes vous fâchée contre nous

Il y a eu une annonce, floue mais une annonce quand même 

Finalement, madame la ministre, on est injustes. On le disait, il y a eu une annonce et elle était tonitruante. Celle sur la recentralisation du RSA, une petite phrase perdue dans votre discours de clôture de la conférence sur la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté "comme le gouvernement l'a fait en Guyane et à Mayotte nous avons accepté de récupérer la gestion du RSA, ce qui permettra au Département d'être pleinement armé pour gérer son action sociale." Elle vaut son pesant d’or cette annonce mais pour le moment, on est dans le flou, aucune date précise, une loi qui devrait être votée courant 2019…

Lire aussi : L'Etat va récupérer la gestion et le financement du RSA

On l’a bien compris, madame la ministre, vous n’osez plus vous mouiller surtout quand il est question de date… Mais permettez-nous de douter, malgré votre bonne foi, on le sait, tout ne repose pas sur vos épaules. Rien n’est fait alors on va ronger notre frein encore quelques mois…

Quand on fait les comptes, trois jours de visite pour une ébauche d’annonce, pas très rentable, non ? Madame la ministre, un simple mail n'aurait-il pas fait l'affaire ? 

fh/www.ipreunion.com

   

9 Commentaire(s)

Labuse, Posté
Ã"té la Réunion vous croyez elle vient bat in karé aux frais du contribuables... Elle i vient pour la paix sociale
C'est Didier Robert qu'il faut virer en premier ils faudrait diminuer le nombre d'élus à la Réunion et en métropole... On ferait pas mal d'économies
CECCU, depuis son mobile, Posté
Quelle classe elle est venue se promener ....vous faire .....râler c'est génial elle
vous prend vraiment pour des pinpins le temps des magouilles commence à tirer à sa fin
Je crois que quand vous aurez fini de faire les pleureuses elle vous prendra plus au sérieux mais vue les hommes politiques que vous avez en général ......remarquez que vous avez ceux que vous élisez.....et que ce qui vous est attribué est toujours détourné les gouvernements commence à comprendre donc ....vous n'estes plus trop crédible faut changer sa marche plus il vous reste donc à vous mettre au boulot
FBgold97400, Posté
ne peut on pas qualifier cette chère ministre de Madame PERLINPINPIN? Nous pend elle vraiment pour des couillons : promesses pour apaiser la fièvre jaune l'année dernière , rien de concrétisés et oser revenir tout frais payés qui plus est , avec une partie de sa cour , pour nous passer de la peinture CORONA !!!
Richard, Posté
Donn pa le fwet po fé tap azot lé plin fot gramer lartik la.
Ticok, Posté
@ Daniel "un gouvernement qui veut mettre sur internet tous les analphabète " et bien vous, vous y êtes.
Monique la traitre, Posté
DEPENSE INUTILE.VOILA LES GASPILLAGES.LE PEUPLE I CROIS PU ZOT.
Gilles, Posté
Elle aurait envoyé un mail qu'on aurait assisté à une lever de bouclier disant qu'elle se fiche des réunionnais et qu'elle nous manque de respectâ?|.ça vous plait tant que ça de vous plaindre continuellement ?
Daniel, Posté
J'était présent a la conférence, mon avis, Pour endormir le peuple faire des machin et des truc, des débats, oui ont vous félicite pour votre travail, mais ces haut fonctionnaires ne sont pas conscient de la réalité, Je cite les responsables, les services des impôts qui doivent revoir leur texte pourquoi faire payer des très chère impôts locaux aux très bas revenus en dessous de 900 euros, c'est de la maltraitance fiscale, Taxe d'habitation et taxe foncière exonération pour les pauvres, la CAF doit arrêter de maltraité, de faire payer des trop perçu aux allocataire, alors que la CAF est responsable de milliers d'erreur, c'est pire a la CGSS des créateurs de la misère et Pool emploie, un gouvernement qui veut mettre sur internet tous les analphabète et illettré, ma conclusion enterre net ?
Idem, Posté
La presse est soupé au lait ? Un simple mail aurait suffi IPR