"Le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit" :

Annick Girardin répond à Brigitte Bardot dans une lettre ouverte


Publié / Actualisé
Les réactions et les plaintes continuent de pleuvoir, deux jours après la publication de la lettre de Brigitte Bardot où l'ex actrice s'en prenait violemment aux Réunionnais les qualifiant d'"autochtones qui ont gardé leurs gênes de sauvages". Annick Girardin a lui a ainsi écrit une lettre ouverte, lui rappelant fermement que "le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit" et que "la justice de notre pays tranchera." Brigitte Bardot a d'ailleurs déjà été condamnée cinq fois pour incitation à la haine raciale...
Les réactions et les plaintes continuent de pleuvoir, deux jours après la publication de la lettre de Brigitte Bardot où l'ex actrice s'en prenait violemment aux Réunionnais les qualifiant d'"autochtones qui ont gardé leurs gênes de sauvages". Annick Girardin a lui a ainsi écrit une lettre ouverte, lui rappelant fermement que "le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit" et que "la justice de notre pays tranchera." Brigitte Bardot a d'ailleurs déjà été condamnée cinq fois pour incitation à la haine raciale...

Lettre ouverte d'Annick Girardin, ministre des Outre-mer

"Madame Bardot,

Votre lettre ouverte transmise hier au préfet de La réunion a choqué, insulté et blessé nos compatriotes réunionnais.

Lire aussi => Brigitte Bardot: les Réunionnais ont des "gènes de sauvages" et des "réminiscences de cannibalisme"

Vous avez choisi une date symbolique pour afficher votre racisme et votre haine : le 73e anniversaire de la départementalisation de ce beau territoire. La défense de la cause animale ne justifie en rien les propos que vous avez tenus et pour lesquels le préfet de La Réunion a effectué un signalement en application de l’article 40 du code de procédure pénale.

La justice de notre pays tranchera et j’ai pleinement confiance en elle. Sachez que le Gouvernement auquel j’appartiens combattra avec la plus grande fermeté tous les propos et actes de haine.

Alors que se déroule la Semaine nationale d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, votre lettre ouverte constitue un contre-exemple éloquent pour les jeunes générations. L’idée même que les groupes humains disposeraient de "gènes sauvages" nous renvoient directement à l’époque sombre de zoos humains et aux théories politiques fondées sur la supériorité de prétendues races.

Madame Bardot, vous qui avez déjà été condamnée à cinq reprises pour incitation à la haine raciale, vous qui avez aussi été le visage de Marianne et donc de La République, je vous le dis : le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit".

Annick Girardin, ministre des Outre-mer.

   

4 Commentaire(s)

Toutou 974, Posté
Mais Me Girardin, si vous portez plainte, vous devez être irréprochable, exemplaire. Or, il me semble que ce que vous reproche Brigitte Bardot est que vous n'appliquez pas les lois. Et elle a tellement raison sur ce point !! Bien sÃ"r, vous préférez porter plainte au lieu d'agir contre la maltraintance animale, c'est plus facile et tellement plus politique....
J espere de tout coeur quelle n en mettras plus le pied dans .ils de la reunion , Posté
Nous les reunioais on devrais plus le laisser rentre dans Notre ile
King, Posté
Ce qui est critiquable dans le racisme ce n'est pas la classification de l'espèce humaine en race, mais la croyance en la supériorité de l'une par rapport aux autres. A ce sujet la question est : y a t'il incitation à la haine raciale et à la violence quand on entend parler de " sang impur " et devons nous craindre, nous Réunionnais , batards devant l'Eternel que notre sang coule bientÃ't dans les sillons à la place du roundup ?
Lol, Posté
Bravo Annick
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)