Des milliers de personnes bloquées :

Cyclone Idai : La Réunion envoie encore du matériel humanitaire au Mozambique


Publié / Actualisé
Le bilan humain s'alourdit de jour en jour au Mozambique et au Zimbabwe, durement touché par le cyclone Idai. Des milliers de personnes sont toujours bloquées dans des zones inondées en Afrique australe, attendant anxieusement les secours. Il y aurait au moins 356 morts. Face à l'étendue de la catastrophe humanitaire, la PIROI (Plate-forme d'Intervention Régionale Océan Indien) amplifie son action, un avion C-160 TRANSALL a notamment été́ mis à disposition par les Forces Armées de la Zone Sud de l'océan Indien (FAZSOI).
Le bilan humain s'alourdit de jour en jour au Mozambique et au Zimbabwe, durement touché par le cyclone Idai. Des milliers de personnes sont toujours bloquées dans des zones inondées en Afrique australe, attendant anxieusement les secours. Il y aurait au moins 356 morts. Face à l'étendue de la catastrophe humanitaire, la PIROI (Plate-forme d'Intervention Régionale Océan Indien) amplifie son action, un avion C-160 TRANSALL a notamment été́ mis à disposition par les Forces Armées de la Zone Sud de l'océan Indien (FAZSOI).

Au Mozambique, 15.000 personnes ont besoin d'être "secourues immédiatement", a prévenu le ministre mozambicain de l'Environnement Celso Correia. "Elles sont bloquées sur des maisons, sur des toits", a-t-il expliqué à l'AFP depuis Beira (centre), la deuxième ville du pays, dévastée par le cyclone Idai.

Lire aussi : Les miraculés du stade de Buzi, au Mozambique, noyé par le cyclone

Ces 15.000 personnes "ne sont pas en forme. Elles sont en vie (...) mais on a besoin de les secourir, de les sortir de là", a-t-il encore dit. "C'est une lutte contre la montre. Chaque minute compte", a-t-il insisté, alors que des "milliers d'autres sont bloquées sur des zones plus élevées, sur des petites îles".

Le bilan du cyclone Idai, qui a balayé en fin de semaine dernière le Mozambique puis le Zimbabwe, a encore grimpé jeudi pour atteindre 356 morts, selon des sources officielles. Au moins 217 personnes sont mortes au Mozambique et 139 au Zimbabwe, deux pays où les rescapés continuaient jeudi à enterrer leurs morts.

Envoi de matériel depuis La Réunion

La réponse des acteurs humanitaires s’organise progressivement malgré la grande difficulté d’accès aux zones sinistrées et l’étendue des dégâts. La Croix-Rouge du Mozambique et la Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge ont lancé le 19 mars un appel d’urgence d’un montant de 8,9 millions d’euros pour venir en aide à 75 000 personnes.

Les besoins prioritaires concernent les abris d’urgence, la santé, et l’eau, l’hygiène et assainissement (EHA). La Croix-Rouge française – PIROI a déjà̀ mobilisé 60 tonnes de matériel humanitaire, composé de kits de reconstruction de l’habitat et de bâches. Le matériel au départ de La Réunion est envoyé́ à Beira par bateau. Cette première aide d’urgence a été́ rendue possible grâce à un co-financement du Centre de crise et de soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères.

Un avion C-160 TRANSALL a été́ mis à disposition de la Plateforme par les Forces Armées de la Zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI). L’appareil a décollé ce matin pour Beira avec à son bord un lot de matériel logistique (tentes entrepôts, générateurs, kits éclairage, outillage) destiné à appuyer l’opération d’urgence sur place.

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !