Et pourquoi pas ? :

Direction la Corée du Nord pour le premier marathon d'Alain Joineau


Publié / Actualisé
Alain Joineau, plus connu pour sa présidence du fan club du PSG, s'envolera le 27 mars 2019 pour participer à son premier marathon. En Corée du Nord.
Alain Joineau, plus connu pour sa présidence du fan club du PSG, s'envolera le 27 mars 2019 pour participer à son premier marathon. En Corée du Nord.

A quel marathon le plus insolite pourrais-je participer ? C’est la question que s’est posée dernièrement Alain Joineau, président du fan club du PSG à La Réunion. Et la réponse qu’il a trouvée est pour des moins incongrue : le marathon de Pyongyang, qui se tiendra le 7 avril, sera sa prochaine destination. " Je fouinais sur internet, je cherchais une course originale à effectuer, et je suis tombé sur ça " explique-t-il.


Habitué des trails et des semi-marathons, le sportif de 53 ans décollera donc de La Réunion pour Pékin le 27 mars, où il retrouvera son frère et participera à la réunion d’information du marathon. A l’issue d’un séjour de cinq jours sur place, les deux frères s’envoleront pour la capitale de la Corée du Nord. C’est d’ailleurs l’agence du marathon, basée à Pékin, qui s’occupera de toutes les modalités pour pouvoir se rendre à Pyongyang. " Nous avons juste eu besoin de préparer notre visa pour la Chine, le reste est pris en charge par l'agence" explique-t-il.

Seul Réunionnais à participer, et possiblement seul Français, avec son frère, il courra aux côtés de 3000 autres sportifs. Si la majorité d’entre eux seront nord-coréens, beaucoup d’autres pays devraient être représentés, seuls les États-Unis et la Corée du Sud étant interdits de participation. " Jusqu’en 2014, aucun étranger n’était accepté " précise le coureur.

Quatre heures pour terminer le marathon


Les particularités de cette course sont nombreuses. Bien évidemment, juste la localisation du marathon est surprenante, la Corée du Nord n’étant pas vraiment connue pour son ouverture vis-à-vis des étrangers. Deuxièmement, contrairement aux autres marathons, les coureurs n’auront que quatre heures pour compléter la course, sous peine de disqualification. Enfin, le départ de celle-ci se fera dans le stade de la capitale, sous les applaudissements et encouragements de 50 000 personnes. Côté tourisme, ils auront aussi six jours pour découvrir le pays. " On sera bien évidemment chaperonnés par un militaire, comme tous les étrangers, souligne Alain Joineau, mais nous avons prévu quelques petits cadeaux pour les habitants au cas où nous serions autorisés à les offrir ".

Les contraintes de temps ne lui permettront peut-être pas de terminer la course. Mais Alain Joineau compte tout de même apporter un drapeau réunionnais dans sa valise. " Si j’arrive à dépasser la ligne d'arrivée, soyons certain que j’aurai mon drapeau sur le dos " dit-il en riant. Et après ça ? " Peut-être que je testerai un marathon en Sibérie " conclut-il

 

as/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

PSGREUNION72 , Posté
FÉLICITATIONS DÉJÀ POUR TON INITIATIVE BRAVO PRESIDENT
GERALD
MARGOZE, Posté
On s'en fout, il n'a qu'à représenter la Haute Saone !!!!!!!!!!!!!!!!!